article de Papa gamescom indé Mac Nintendo Switch PC preview

Last Spell

Ecrit par papa

A Cologne, nous avons croisé Bruno Leverny, chargé de communication de CCCP pour discuter de leur nouveau projet.

Les développeurs lillois de CCCP connus pour leurs jeux Dead in Bermuda et Dead in Vineland ont décidé de s’atteler à un tactical RPG.

Dans Last Spell le monde heroic fantasy ne va pas bien, la guerre et les mages ont créé le Cataclysme. Une infime portion de l’humanité a survécu entourée d’une mystérieuse brume violette infranchissable d’où surgissent des hordes de monstres.

Vous dirigez un groupe de guerriers aguerris qui n’ont pour seul et unique objectif que de défendre au péril de leur vie les mages capables de de lancer le dernier sort (le last spell ) afin de bannir toute la magie du monde et sauver ce qui peut l’être.

Last Spell est un jeu de combats tactiques au tour par tour. Les guerriers, au nombre de 4 dans la démo présentée et jusqu’à 8 quand la difficulté augmentera, disposent d’un arbre de compétence mais ne sont pas répartis par classe permettant de les faire progresser dans la voie de votre choix. 

L’originalité vient du nombre d’adversaires, en effet les ennemis se comptent en dizaines et vous surpassent largement en nombre. Heureusement vos attaques peuvent souvent éliminer /atteindre plusieurs belligérants à la fois. Les développeurs aiment faire référence aux combats démesurés des jeux du type Dynasty Warriors.

J’ai beaucoup apprécié les déplacements très rapides de tous les personnages (héros et monstres), la lenteur des déplacements dans un jeu vidéo est quelque chose qui m’irrite un peu. Mais cela avait un but: éviter que chaque tour ne prennent trop de temps vu le nombre de protagonistes et aussi pour donner un feeling arcade au jeu.

Le jeu apporte aussi des éléments roguelite : les vagues d’ennemies, les décors et les personnages sont générés aléatoirement. Mais surtout une fois vos guerriers occis il vous faudra relancer une partie. Heureusement il est prévu de pouvoir acquérir des compétences/bonus permanents. A chaque mort, un être de lumière vous octroiera des bonus permanents en fonction des haut-faits accomplis (du type tuer 200 monstres, survivre 4 nuits, …) tandis qu’une entité des ténèbres vous permettra d’utiliser les âmes des monstres tués pour acquérir et choisir vos propres bonus.

Last Spell aura aussi des boss et des demis boss mais je n’ai pas pu les voir à ce stade. Pour le moment seulement 2 types d’ennemis étaient dans la démo mais il est prévu d’en ajouter des dizaines à terme.

Après un certain nombre de vagues d’ennemis, le jour se lève octroyant un peu de répit pour vous permettre de reconstruire votre ville et de poser des pièges afin de ralentir la progression de la meute lors de la nuit. Vous pourrez aussi en profiter pour soigner vos personnages.

La partie musicale sera assurée par Rémi Gallego aka the Algorithm alliant musique électronique et metal progressif (que l’on entend dans le trailer ci-dessous).

Last Spell est prévu pour 2020 sur PC/Mac et consoles (non confirmées sauf la version Switch).

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.