article de Papa Nintendo Switch

Légendes Pokémon : Arceus

Ecrit par papa

Dévoilé il y a un an lors d’un Nintendo Direct, le rêve de tout chasseur de Pokémon, le jeu en full 3D, débarque enfin sur nos Switch.

Tout commence par une lumière, c’est Arceus qui vous envoie dans un autre espace-temps avec une mission: trouver tous les Pokémons. L’instant d’après vous êtes dans  un monde différent et votre smartphone s’est transformé en un Smarceus (5G, écran large, tout opérateur)…

Votre première rencontre se fera avec le professeur Lavande qui vous fait remarquer votre étrange tenue vestimentaire, il est chercheur en Pokémon et va vous faire admettre membre du Corps des Chercheurs du Groupe Galaxie situé dans la ville nouvellement créée de Rusti-Cité. Si tout cela ne fait pas beaucoup de sens c’est voulu, le mystère de votre arrivée sera une part importante de l’histoire. Le jeu a aussi un feeling “Pokémon – les origines”.  Dans cet univers, les Pokémon sont des créatures encore mystérieuses, et surtout menaçantes : en effet elles n’hésitent pas à attaquer les humains. Et tout le monde n’a pas de compagnon Pokémon.

Votre but va être d’aider le Corps des Chercheurs à compléter le premier Pokédex, cet habituel index des créatures de la série. Mais quand je dis compléter, le terme exact est plutôt rédiger, car ici point de gadget technologique qui a fait vendre tant de jouets à mes enfants, non, dans ce jeu le Pokédex est un livre en papier (comme à l’époooooque). Et pour cela il ne faudra pas seulement attraper chaque Pokémon mais aussi accomplir des tâches Pokédex, comme par exemple les vaincre avec un certain type d’attaque, constater des formes différentes, faire évoluer un spécimen,…. tout cela vous permettant de faire progresser votre rang (le nombre d’étoile) au sein du Corps des Chercheurs. En augmentant votre rang vous pourrez accéder à d’autres environnements ou contrôler des Pokémons d’un niveau plus élevé.  

Après une introduction un peu longue, vous voilà à explorer la majestueuse nature de la région de Hisui. En son centre vous trouverez le Mont Couronné, il est entouré de régions à l’environnement très varié et vous commencerez votre aventure dans les Plaines Obsidiennes qui allient prairies et forêts. Les zones sont assez vastes et regorgent de Pokémons sauvages à attraper ou à affronter. Certains n’apparaissent qu’à certains moments de la journée ou selon une certaine météo. 

En centrant la caméra sur un Pokémon il est possible de connaître le niveau de facilité à les capturer (à la manière introduite par Pokémon Go). Certains se révéleront agressifs et nécessitent un combat. Votre dresseur pourra utiliser une esquive pour éviter les attaques et bien sûr pourra lancer ses Pokémons à l’attaque ce qui déclenche le combat classique au tour par tour de la série et cela sans transition. Attention vous pouvez être amené à affronter plusieurs Pokémon en même temps si ceux-ci se trouvent proches. Bien sûr il y aura aussi des combats contre des dresseurs de Pokémon, enfin ici on parlera de gardiens, mais ceux-ci seront plus rares.

Une nouveauté dans les combats concerne l’ordre des attaques, car les stats des Pokémons peuvent influer sur nombre d’actions que chaque Pokémon peut exécuter, ainsi que l’ordre dans lequel il le fait. Et surtout certaines capacités (les attaques) peuvent désormais être effectuées en Style Rapide ou en Style Puissant. En utilisant une attaque avec le Style Rapide, cela augmentera la vitesse d’action de votre Pokémon et permettra d’atteindre rapidement son prochain tour mais par contre les attaques seront plus faibles, l’inverse pour le Style Puissant. Avec le Style rapide il est même possible d’enchaîner les attaques. 

Parfois vous trouverez des Pokémons sauvages plus grands que d’habitude aux yeux rouges, ce sont des Pokémons Barons, nettement plus difficiles à battre et/ou capturer. Vous affronterez même des Pokémon Monarques, des Pokémon très puissants rendus fous par un mystérieux éclair venant de la faille spatio-temporelle et qui feront office de Boss. 

Il faudra aussi ne pas négliger la collecte de ressources (minerai, baies, plantes,…) dans la nature,  celles-ci vous permettront ainsi de confectionner vous-même vos pokéballs, potions et autres soins. Pour cela, il vous faudra obtenir des plans de fabrication. Cela sera d’autant plus utile que les combats de dresseurs étant plus rares, le cash ne coule pas à flots dans Légendes Pokémon : Arceus.

Dans chaque zone vous établirez des bivouacs, qui seront des points de départ pour votre exploration. Le sentiment de découverte est présent. Attention aux failles spatio-temporelles où apparaissent de dangereux Pokémons et objets rares. Et un peu plus tard dans l’aventure vous pourrez même voyager à dos de Pokémon, cela permettant de parcourir plus vite les zones,  attention cependant aux attaques de Pokémon sauvages et de ne pas tomber d’un point trop élevé.

Au niveau esthétique, le jeu utilise des couleurs vives et des dégradés et semble s’inspirer des estampes japonaises du style Ukiyo-e. Malgré le déferlement de critiques en ligne, je trouve le jeu assez joli même si le hardware vieillissant de la Switch montre ses limites. Les défauts sont moins notables en mode portable.

Le jeu a droit à de multiples changements, par exemple, les évolutions ne se feront plus automatiquement, il vous faudra les déclencher vous-même (probablement afin de ne pas casser le rythme du jeu). De même on ne trouvera plus les fameuses CT (abréviation de Capsule Technique) permettant d’octroyer une capacité à  un Pokémon, il vous faudra plutôt aller au dojo pour que Bélila, moyennant finances, apprenne des capacités à vos Pokémons. Petite note personnelle au PNJ permettant d’ajouter des emplacements à votre sacoche moyennant finances : tu es escroc !  1 000 000 Pokédollars pour 37 emplacements ? Sérieusement ? Ma modification préférée reste cependant de voir tous les Pokémons et donc la fin des combats aléatoires, chose que je hais particulièrement dans les RPGs. Mais le plus grand changement reste la structure narrative, ici il n’est plus question de faire le tour des arènes pour devenir le meilleur dresseur, mais plutôt d’accomplir des missions et de retourner à la base pour obtenir d’autres quêtes comme dans Monster Hunter. Et c’est peut-être là un des rares défauts du jeu car cette forme de gameplay engendre une inévitable répétitivité. 

Légendes Pokémon : Arceus est l’une des plus importantes évolutions de la série et va dans le bon sens. Le sentiment d’exploration et de découverte est amplifié par ce format 3D. L’absence de transition entre les combats et l’exploration fait de Légendes Pokémon : Arceus une expérience plus fluide et vivante que tous les épisodes précédents. Et tout cela sans perdre de vue ce qui fait le sel de la série. Un excellent cru qui laisse entrevoir le meilleur pour la suite. 

Test réalisé à partir d’une version Nintendo Switch fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.