article de Papa PS4 PS5

Horizon Forbidden West

Ecrit par papa

La suite de l’excellent Horizon Zero Dawn sorti en 2017 débarque (en planeur) sur nos consoles PlayStation.

Dans Horizon Forbidden West vous incarnez Aloy, une jeune chasseuse dans un monde post-apocalyptique où l’humanité est revenue à l’état tribal, notre civilisation ayant été entièrement ensevelie sous la végétation et les années. Les humains y mènent un combat acharné contre des robots en forme d’animaux, d’anciens systèmes de protection et de régulation devenus fous.

Horizon Forbidden West commence par un récapitulatif bienvenu tant l’histoire du premier épisode est assez complexe. Le résumé est hélas un peu trop succinct et je ne saurais que trop vous conseiller de trouver le synopsis en ligne d’Horizon Zero Dawn avant de débuter Horizon Forbidden West. Pour faire simple, à l’aube de l’extinction et afin de pouvoir rebâtir la civilisation, une scientifique a développé différentes intelligences artificielles (au nom de divinités) en charge de différents aspects de la terraformation (climat, végétation, …) chapeautées par une IA centrale (nommée Gaïa). Mais tout ne s’est pas passé comme prévu, le climat et la végétation se dégradent au point de bientôt rendre la terre inhabitable. Le jeu prend place 6 mois après les événements de Zero Dawn, alors qu’Aloy part en mission pour retrouver une copie de Gaia afin de réparer le programme de terraformation et pour cela elle va devoir aller sur les terres de l’Ouest prohibé..

Horizon Forbidden West est un RPG action/aventure en monde ouvert. Une fois le (très long) prologue effectué vous pourrez évoluer librement dans cette immense espace de l’ouest américain qui offre de nombreux biomes différents: vallées verdoyantes, déserts, montagnes enneigées et cités perdues. Le jeu offrira aussi des séquences d’exploration de cavernes alternant phases de plateforme et puzzles assez simples. Pour cela Aloy dispose d’un petit appareil appelé Focus qui lui permet de voir en réalité augmenté de nombreuses informations sur son environnement..

Aloy devra aussi souvent se défendre face à d’énormes créatures mécaniques à la forme et au comportement animal. Pour cela elle pourra scanner ses adversaires grâce à son focus pour mettre en surbrillance leurs points faibles et mieux les vaincre. Il faudra souvent faire preuve de discrétion et se cacher dans les hautes herbes pour attaquer au bon moment. L’utilisation de pièges permettra aussi d’assurer la victoire. Mais parfois le combat frontal sera la seule option, heureusement Aloy est une guerrière aguerrie adepte de nombreuses armes, telles que des lances, divers arcs, des frondes explosives,… Les joueurs les plus complétistes pourront essayer de trouver toutes les armes légendaires. Des établis permettront d’améliorer les armes et tenues et de crafter différents objets. Un des premiers nouveaux gadgets sera l’attracteur, une sorte de grappin universel. Mais bien sûr, la grande nouveauté sera le planeur permettant de survoler une zone à la façon de The Legend of Zelda : Breath of the Wild.

Ce nouvel épisode offre aux joueurs de nouvelles machines à combattre comme le Gyrodorse blindé, l’Aile-d’hélion (que vous pourrez pirater afin de voler) ou encore le Rampant cracheur. L’IA des ennemis a été aussi améliorée laissant place à des combats plus fluides.

L’aventure confrontera Aloy au passé de la précédente civilisation grâce à différents appareils et hologrammes. En chemin, elle se fera des amis qui seront l’occasion d’effectuer des quêtes. A noter le soin tout particulier apporté aux quêtes annexes qui sont souvent très intéressantes, entièrement doublées et agrémentées de scènes cinématiques. L’excellente écriture du jeu permet de s’attacher à l’héroïne. Malgré son statut de sauveuse acquis après la victoire de Zero Dawn, Aloy reste une solitaire, elle n’est pas faite pour les louanges. En particulier en début de jeu, elle continue de porter seule le poids de la sauvegarde du monde sur ses épaules et mettra souvent à distance ceux qui veulent l’aider. Cet épisode sera l’occasion de nouer de nouveaux liens avec de nouveaux compagnons.

Les premiers moments sont un choc visuel. Le travail sur la direction artistique pour rendre réaliste la vision d’un univers futuriste tribal post-apocalyptique est assez ahurissant. Le tout est soutenu par une technique comme on en trouve seulement dans les jeux first party du constructeur (le studio néerlandais Guerrilla Games fait partie de PlayStation Studios). C’est actuellement un des jeux les plus impressionnants visuellement de la next gen. Au niveau technique, le précédent jeu fut bien reçu par la critique mais en tant que premier jeu open-world du studio, il avait quelques défauts comme des animations faciales assez rigides, des scènes cinématiques à améliorer et certains soucis de rendus. Et il semble que Guerrilla Games ait pris à cœur de corriger voir sublimer chacun de ces points. Les détails sont ahurissants et le jeu dispose d’un mode photo pour en profiter en maximum. Les visages sont extrêmement détaillés, on peut apercevoir la sueur ou le sable sur la peau d’Aloy selon les environnements.

Horizon Forbidden West offre des vues de paysage à couper le souffle, mais en même temps apporte une précision folle sur les détails telle que la végétation ou les rochers à vos pieds. Le mode photo encore une fois vous permettra de voir à quel point la résolution est élevée pour les textures de la flore et des décors. Jamais on n’avait vu autant de détails à ce niveau pour un jeu open-world. Quasiment tous les végétaux, le sable ou la neige s’animent et se déforment lorsqu’on les traverse. Les différents biomes auront droit à différents climats avec vent, pluie et neige, … Le rendu de l’eau, point noir de Zero Dawn, est devenu excellent et d’ailleurs il y aura de nombreuses phases d’exploration sous-marines

Un des points les plus notables d’Horizon Forbidden West est la qualité des animations faciales et des mouvements des personnages, permettant de transmettre beaucoup d’informations sur la personnalité de vos interlocuteurs.

Comme les joueurs PS5 en ont l’habitude désormais, le jeu offre un mode “performance” à 60 images par seconde et une résolution de 1800p et un mode “résolution” optimisé pour la qualité visuelle en 4K à 30 images par seconde. A noter que pour une fois le mode résolution est notablement plus joli ce qui rend ce choix encore plus cornélien que d’habitude (je rêve d’un jeu permettant d’effectuer ce choix d’une pression d’un bouton). Jeu first party oblige, les fonctionnalités du pad DualSense seront bien utilisées avec des vibrations subtiles ajoutant à l’immersion ou l’utilisation des gâchettes adaptatives pour le tir à l’arc. A noter qu’Horizon Forbidden West est un jeu cross-gen, car sorti sur PS5 mais aussi PS4 et d’ailleurs le jeu est fort agréable dans sa version PS4.

Le revers de la médaille de la qualité des finitions d’un jeu comme Horizon Forbidden West est que le moindre défaut ressort instantanément. Un des principaux défauts à mon sens concerne le contrôle d’Aloy qui manque de précision. Il n’est pas rare de tomber d’un rebord sans le vouloir. Autre point un peu plus négatif est le système d’escalade dont les prises ne sont pas évidentes. Il semble que les développeurs aient voulu à tout prix éviter l’approche des premiers Uncharted où toutes les prises étaient très visibles réduisant en cela l’immersion. Mais hélas leur approche rend l’escalade peu lisible et oblige à utiliser le focus constamment. Enfin si on veut vraiment pinailler je pense qu’Aloy parle un peu trop souvent pour vous guider. C’est utile mais ça ruine un peu l’immersion.

Horizon Forbidden West donne vie à tout un monde étrange et pourtant si proche, l’un des plus beaux open world de cette génération. Techniquement irréprochable, riche en contenu et bien écrit, Il offrira aux joueurs une aventure particulièrement généreuse. Horizon Forbidden West est un incontournable de la PS5.

Test réalisé à partir d’une version PS5 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.