article de Seb PS4

Persona 5 Royal

Ecrit par Atlanticblue

Persona 5 Royal c’est le cheese en plus dans le burger, c’est la cerise sur le gâteau, c’est le « ok chef » quand on rentre au kebab, bref c’est le Persona 5 de 2017 mais en mieux. Comment se mettre dans l’ambiance ? Pourquoi ne pas relire le chouette test du jeu original publié par le maître des lieux (ndlr: vil flatteur) ? Vous êtes prêts 3..2..1 On y va !

Je suis toi et tu es moi

Persona 5 Royal est ma seconde expérience avec l’univers « Persona » la première étant Persona 4 The Golden sur PsVita. Le 4 m’avait laissé d’excellents souvenirs et on y trouvait d’ailleurs les mêmes mécaniques de gameplay que dans le 5 mais ce qui m’avait malheureusement freiné dans le jeu c’est le niveau de langue anglaise nécessaire.

En effet les jeux Persona sont fabuleusement bien écrits mais mon anglais lui était est moins bien fabulous. Plus d’excuses avec Persona 5 Royal où tous les textes du jeu sont maintenant intégralement en français. Les voix restent elles en anglais ou en japonais. Le doublage est absolument parfait pour les deux et, sauf erreur de ma part, les doubleurs anglais doivent être les même que pour Catherine du même studio ce qui je l’avoue me fait secrètement plaisir. On entend d’ailleurs des musiques de Catherine dans le cinéma du jeu. Un énorme coup de chapeau à l’équipe de localisation tant le travail a dû être titanesque.
Ce passage en langue française permet de saisir pleinement la qualité d’écriture des intrigues avec des sujets forts qui sont rarement traités dans les jeux vidéo et qui résonnent puissamment aujourd’hui. Je pense notamment à la première intrigue avec Kamoshida, ce prof de sport qui maltraite mais aussi harcèle sexuellement plusieurs élèves. Le jeu n’y va pas avec des pincettes et on ressent soit même du mal être de ces situations.

Toi plus moi

Pour parvenir à changer le monde, changer les hommes, notre héros en plus de la team de Persona 5 pourra faire appel dans Persona 5 Royal à de nouveaux confidents. Maruki, le docteur scolaire et contrairement à notre monde il est hyper cool et sympa. Passer du temps avec lui fera avancer l’histoire et vos stats. Il ne faudra pas oublier la belle et intelligente Kasumi qui saura rendre bien des services à l’équipe. Elle me fait d’ailleurs beaucoup penser à Yukiko Amagi de Persona 4, même esprit, même classe, même finesse.

Cette solide équipe ne sera pas de trop pour affronter les donjons complètement révisés de cette édition. Il est même maintenant possible d’y utiliser l’équipement du héros de 2020 je veux bien sur parler du GRAPPIN ! Celui-ci apporte une belle dynamique dans l’exploration des niveaux, il renforce agréablement le sentiment d’être « un voleur fantôme ». Pour pousser l’exploration à fond il faut savoir que chaque donjon compte maintenant 3 « graines de convoitise » à récupérer. Celles-ci une fois combinées donnent de bien sympathiques items.


En plus des révisions qu’on peut attendre d’une telle édition (équilibrage divers et nouveaux persona) Persona 5 Royal a pris également soin de réviser son « Mémento ». Le Mémento c’est là où nos héros peuvent se rendre pour accomplir des missions secondaires dans des donjons générés aléatoirement.
Pour rendre l’exploration du Memento plus amusante, le studio a introduit le personnage de Jose. Un jeune enfant avec une voiture étrange qui vous demandera de collecter des fleurs pour lui en échange de quoi il vous donnera de puissants objets. Jose vous demandera aussi de collecter des tampons qui permettront de donner un boost permanent d’exp, d’argent ou d’objets dans le Memento. Les interactions avec lui sont résolument amusantes, vraiment un bel ajout.

Quand il y en a plus ben il y a encore

Persona ce n’est bien sûr pas que des combats, c’est surtout une tonne d’activités à faire. Comme dans la vraie vie mais en pire. Il faut socialiser avec les confidents (vos amis et d’autres) pour être plus fort en combat (ET DANS LA VIE) pour ça il y a une myriade de choses à faire. Aller au cinéma, aller à l’école, faire du sport, voir des dvd, lire, fabriquer des trucs, répondre au téléphone, faire du café BREF UN MILLIARD DE CHOSES sans compter sur les petits jobs, les concours… Persona 5 Royal c’est plus de 30 heures de nouveaux contenus ! C’est un nouveau quartier : Kichijoji qui est ENCORE plus grand que les autres zones du jeu qui sont déjà immenses. Avec encore dans ce quartier une palette incroyable de chose à faire : des fléchettes, un club de jazz et j’en passe .Je suis excité et épuisé en même temps à chaque fois que j’ai du temps libre dans le jeu. D’ailleurs le jeu se montre plus généreux sur ce point même si on toujours l’impression de passer à côté de quelque chose tellement les possibilités sont nombreuses.

EN PLUS et je terminerai par cela. Persona 5 Royal introduit le « repaire des voleurs ». C’est un lieu en dehors du temps un peu comme un salon ou une chambre secrète, on peut l’amener avec du contenu du jeu que l’on peut débloquer avec une monnaie spéciale que l’on gagne in-game. Il y a là encore un mini jeu de carte très cool. Bref encore un lieu chronophage à souhait dans laquelle j’y laisserai surement d’incalculables heures de sommeil.

L’Arsène

Une claque, Persona 5 Royal c’est du jeu de haut vol. Un rpg comme on en voit trop rarement. Il sera dans mon top pendant longtemps. Maintenant en français et constituant la porte dérobée idéale dans l’univers de Persona, ça serait faire une faute que de passer à côté de chef d’œuvre. Allez, moi je vous laisse j’ai encore un café à préparer avant de retrouver Jose et mon crew dans le memento !

Test réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

Atlanticblue

Passionné de jeux vidéo et auteur. J’ai fait mes débuts sur Megadrive et depuis j’ai pas décroché !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.