article de Papa Nintendo Switch

Luigi’s Mansion 3

Ecrit par papa

Luigi a reçu une invitation dans un superbe hôtel Art déco et trouve le moyen de se plaindre.

Bon il y a ce petit problème d’infestation de fantômes et plus gênant ses amis Mario, la Princesse Peach, et les Toads ont été emprisonnés dans des tableaux.

Who ya gonna call?

Heureusement le professeur K. Tastroff, le génial et bizarre inventeur de l’Ectoblast 3000 cet aspirateur à fantôme (qui fait penser à ceux d’une célèbre équipe de chasseurs de fantômes qu’on ne nommera pas) lui apportera de nouveaux gadgets.

Parmi ceux-ci le virtual Boo servira d’outil de communication avec le professeur et fournira d’autres services comme une carte (mais il sera aussi  l’occasion de fines plaisanteries sur l’échec du Virtual Boy de Nintendo) 

L’Ectoblast 3000 permet désormais d’aspirer mais aussi de souffler. Une option lance ventouse vous permettra d’ouvrir des placards réticents ou de retirer les boucliers ennemis. En outre Luigi dispose d’un saut (avec les touches ZL et ZR) secouant le sol bien efficace pour dégager le passage.

La mécanique principale de capture  restant toujours la même : pour aspirer le fantôme il faudra maintenir le stick dans le sens opposé du déplacement du spectre. Mais Luigi peut aussi maintenant étourdir les fantômes en les envoyant au sol ou sur leurs camarades, ce qui donne des « combat » un peu plus dynamiques. 

Mais la plus grande nouveauté reste Gluigi, invention du professeur, Gluigi est un assistant artificiel fait de slime vert. Véritable clone de Luigi, il peut en outre passer à travers les barreaux (façon T100 de Terminator) mais il se dissout dans l’eau. 

Gluigi’s death stare

Pour progresser dans cette tour infernale, il vous faudra trouver des boutons d’ascenseur. Chaque étage fait office de niveau et ils sont tous différents, du plus classique (sous-sol, chaufferie) au plus délirant (studio de cinéma, suite champêtre, musée d’histoire naturelle, etage médiéval, …). Bien sûr ces boutons seront tous gardés par des fantômes plus impressionnants que les autres. Ces boss sont tous différents et amusants. Mention spéciale au combat de Kaijū qui m’a rappelé un épisode de Scooby-Doo. D’ailleurs l’univers d’épouvante comique de Scooby-Doo semble être la grande référence du jeu. 

Luigi ne devra pas uniquement attraper les fantômes, il devra résoudre de nombreuses énigmes. Celle-ci deviendront de plus en plus intéressantes au fur et à mesure de la partie, nécessitant bien souvent d’utiliser toutes les capacités de Gluigi et de l’Ectoblast 3000. 

Le jeu dispose d’un mode duo dans lequel un deuxième joueur peut se joindre à la partie et prendre le rôle de Gluigi.  Ce mode ne débute qu’après une heure de jeu. A noter que celui qui dirige Luigi dans ce mode est le chef de la partie : c’est lui qui choisit les salles où entrer. L’expérience est encore plus fun à deux.  

Il y a aussi un mode multijoueur local ou en ligne appelé Tour hanté qui vous demandera d’éliminer tous les fantômes ou de récupérer l’argent de chaque niveau en équipe. Un autre mode multijoueur appelé «  Les Jeux de l’étrange” permettent à deux équipes de quatre joueurs (8 aux maximum) de s’affronter sur des défis rigolos.

Cet épisode est une nouvelle fois développé par le studio canadien Next Level Games responsable de l’excellent deuxième opus sorti sur 3DS il y a 6 ans. On apprécie les micro-cinématiques et autres animations qui donnent de la vie aux personnages et l’impression de diriger un héros de cartoon. L’ensemble est très léché et propre, la direction artistique sans faute.  

Et puis il faut noter quand les développeurs écoutent les joueurs : un des rares défauts du dernier épisode était l’espacement des points de sauvegarde. Ici plus aucun souci le jeu sauvegarde dès que vous êtes au moins 10 secondes dans une pièce. Absolument parfait et l’on souhaiterait que ce type de sauvegarde soit standard pour les jeux familiaux. 

Et si il faut trouver des défauts à ce concentré de bonne humeur, je noterai que la visée du stick droit (lampe, aspirateur) est un peu difficile à maîtriser.

Tout est fait pour qu’on ne s’ennuie jamais, même si Luigi doit revenir sur ses pas il se passera quelque chose d’inattendu (une corbeille qui soudain s’anime et vous attaque, des fantômes cachés vous attendent au tournant,…)  

Luigi’s Mansion 3 est une pépite feel-good et un indispensable de la Nintendo Switch.

Test réalisé à partir d’une version Nintendo Switch fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.