article de Papa indé Linux Mac PC PS4 XBOX One

Shadow Tactics : Blades of the Shogun

Ecrit par papa

L’infiltration tactique en temps réel est de retour.

Shadow Tactics: Blades of the Shogun se déroule au Japon sous l’ère Eido, l’époque des samourais et des ninjas. Plus exactement l’action se passe en 1615 lorsqu’un nouveau Shogun, Ieyasu Tokugawa, tente d’apporter la paix dans le royaume et recrute cinq spécialistes aux capacités exceptionnelles pour l’espionnage et le sabotage afin de lutter contre la rébellion. Vous dirigez cette petite équipe hétérogène de guerriers composée d’Hayato, un ninja, de Mugen le samouraï et tank de l’équipe, d’Aiko la Geisha maîtresse du camouflage, de la jeune trappeuse Yuki spécialiste des pièges, et enfin de Takuma le vieux sage et sniper du groupe.

Shadow Tactics: Blades of the Shogun effectue le comeback d’un genre oublié, le Commando-like (ou L’infiltration tactique en temps réel) ce type de jeu basé sur le succès de Commandos : Derrière les lignes ennemies en 1998. Parmi les jeux du genre on retrouvera Desperados : Wanted Dead or Alive, Robin Hood : La Légende de Sherwood, et Star Treak : Away Team.

Comme dans tous ces jeux, le terrain est présenté en vue isométrique, mais contrairement à ses ancêtres , ici la rotation et le zoom sont libres. On peut survoler la carte et observer les déplacements ennemis et leur champ de vision

Vos personnages disposent chacun de capacités particulières : le Ninja peut lancer des shurikens, le samouraï dispose d’une attaque spéciale permettant d’éliminer 3 ennemis à la fois, le vieillard peut éliminer les ennemis à distance, … Mais ils disposent aussi de faiblesse : la frêle Yuri est plus lente pour déplacer un corps, certains ne peuvent pas escalader les obstacles…

Pour accomplir les objectifs, il est impératif de ne perdre aucun membre de l’équipe.  Néanmoins vos guerriers ne peuvent que rarement survivre à plus d’un adversaire à la fois, la discrétion est donc de mise. Pour cela il faudra se faufiler dans les buissons et surtout échapper à la vue des gardes.

D’un clic il est possible de voir la ligne de vue d’un ennemi. La possibilité de poser un marqueur pour pouvoir voir les lignes de vue ennemis à n’importe quel endroit est particulièrement bien pensée. Un mode ombre, sorte de macro permettant de planifier plusieurs actions est aussi le bienvenu.

Le jeu demande donc d’atteindre les objectifs en évitant les différents gardes ou en les éliminant. Ces gardes ont des caractéristiques différentes (certains ne se laissent pas leurrer avec un caillou ou une bouteille de saké, d’autres sont plus résistants, ..) et des comportements différents : certains vont fouiller les buissons, d’autres font des rondes ou s’inquiètent de la disparition de leur camarades.

Il faudra donc bien nettoyer derrière soit les cadavres pour éviter d’éveiller les soupçons.

La direction artistique est très colorée et détaillée. Il y a un réel souci du détail pour chacune des (immenses) cartes, que cela soit les costumes ou les bâtiments.  Mais le jeu reste cependant très lisible et c’est important pour pouvoir repérer du premier coup d’œil les ennemis et les cachettes éventuelles.

Shadow Tactics: Blades of the Shogun comporte 13 missions et les développeurs promettent environ 25 heures de jeu (alors dans mon cas ça sera probablement plus long) et  le jeu dispose d’une indéniable  rejouabilité, car on peut passer par des chemins alternatifs ou utiliser les capacités d’autres personnages pour atteindre les objectifs.

Passer un niveau dans  Shadow Tactics: Blades of the Shogun est réellement gratifiant car votre petite équipe doit le plus souvent affronter une véritable armée, cela requière de planifier calmement mais d’exécuter le plan très vite et sans accroc. Shadow Tactics: Blades of the Shogun est surtout un festival du F5-F8, car vous userez et abuserez de la sauvegarde automatique car le jeu est difficile (mais juste).

Techniquement le jeu est sans faille et on trouve de nombreux raccourcis clavier permettent de faciliter l’expérience. Le seul regret est le chargement particulièrement long de chaque nouveau niveau.

Mais c’est étonnement au niveau de l’écriture que le jeu se démarque. En effet on s’attache aux personnages qui n’hésitent pas à discuter entre eux. Les réparties sont toujours à propos et amusantes. L’histoire est bien amenée et nous pousse à continuer. C’est en cela que Shadow Tactics: Blades of the Shogun se démarque de ses concurrents.

Shadow Tactics: Blades of the Shogun est disponible sur PC, Mac, Linux. Il sera disponible en 2017 sur PlayStation 4 et Xbox One.

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire