article de Papa Gamescom Oculus Rift

EVE: Valkyrie

 EVE : Valkyrie est un jeu des développeurs islandais CCP Games et le 3 ème jeu basé sur l’univers d’EVE, avec Dust 514 et EVE online.

Victor et l'Oculus Rift

Victor et l’Oculus Rift

EVE online est le vénérable MMO qui fête ses 10 ans (un superbe coffret va sortir en septembre) vous mettant dans la peau d’un pilote de vaisseau spatial. La grande liberté laissée aux joueurs a souvent défrayé la chronique, certains joueurs en ayant profité pour créer de gigantesques arnaques (cela étant totalement assumé par les développeurs).

Dust 514 est l’incursion de CCP dans l’univers du FPS. La particularité étant qu’il s’agit d’un monde persistant et que les actions des joueurs de DUST 514 sont liées aux actions des joueurs d’EVE online.

EVE: Valkyrie est un shooter spatial utilisant le casque de réalité virtuelle Oculus Rift dont tout le monde parle en ce moment.  Ce casque permet de s’immerger dans un monde 3D: deux écrans, un pour chaque oeil, créent une image stéréoscopique qui bouge avec les mouvements de notre tête sans aucune latence.

CCP fut l’un des premiers participants au kick-starter pour l’Oculus Rift et en conséquence ils ont reçu assez tôt plusieurs kits de développement.

Certains des membres de CCP ont alors décidé de faire une petite démo technique illustrant les capacité de ce casque. Dénommé Eve VR, cette démo tourna la tête des participants de la EVE fanfest qui se tient annuellement à Reykjavik en Islande.

Lors de l’E3 cette démo attira de nombreux curieux (vidant les stands des développeurs AAA autour, d’après les gens de CCP) et elle gagna même des prix à l’E3 alors qu’il ne s’agissait que d’une démo technique et non d’un produit commercial.

Cela conforta CCP qui décida alors de transformer cette démo en un jeu complet. Le jeu s’appellera donc EVE: Valkyrie et sortira en 2014 sans précision sur la plateforme (j’ai pu néanmoins obtenir la confirmation que cela ne sera pas sur le nouvel appstore Share d’Oculus VR).

Une fois arrivés dans la salle avec Victor,nous avons pu voir des joueurs tester ce jeu. Assis sur une banquette, l’Oculus Rift sur les yeux, un casque sur les oreilles et un pad Xbox 360 dans les mains , ils semblaient totalement absorbés par le jeu. Un écran au mur nous donnait une vue d’ensemble de la bataille spatiale. Pendant ce temps on nous expliquait les contrôles au pad ainsi que la méthode pour mettre et attacher le casque.

joueurs de EVE: Valkyrie

joueurs de EVE: Valkyrie

Ce fut alors notre tour d’enfiler l’Oculus, après quelques secondes d’adaptation afin de mettre les écrans correctement en face des yeux nous voilà dans le jeu. L’impression de 3D est énorme et le lag entre les mouvements de la tête et l’affichage est inexistant. La résolution gagnerait à s’améliorer légèrement mais pas d’inquiétude Oculus VR travaillerait dessus.

Une fois avec le casque audio sur les oreilles ont est réellement « dans » le monde. Pour avoir testé un casque de réalité virtuelle dans les années 90 quand cela était aussi en vogue , j’ai pu constater le bond technologique réalisé.

Plus exactement on se trouve dans un cockpit de vaisseau spatial situé dans un tube de lancement. Après un décollage digne de Battlestar Galactica on se retrouve dans l’immensité de l’espace,  autour de vaisseaux-mères et d’astéroïdes.

Pour « locker » les ennemis il faut appuyer sur la gâchette et amener le viseur dessus avec un mouvement de tête, c’est très instinctif. Un boost temporaire permet de se sortir des situations délicates. Le tableau de bord dispose d’une sphère représentant l’emplacement des adversaires.

La possibilité de regarder tout autour de soi dans le cockpit apporte un vrai plus pour localiser les ennemis et rend le dogfight passionnant.

Apres une session nécessairement trop courte nous avons dû rendre à regret casque, Oculus et pad.

Victor quitta la présentation en lançant un « amazing » aux développeurs.

 

 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

3 Comments

Laissez un commentaire