article de Papa PlayStation VR PS4 Réalité Virtuelle

EVE : Valkyrie

eve_valkyrie_keyart_landscape_no_logo_1920
Ecrit par papa

eve_valkyrie_keyart_landscape_no_logo_1920

Le Playstation VR (que nous avions essayé dès l’annonce du project Morpheus) est arrivé au siège de la multinationale Game De Père en Fils et avec lui EVE : Valkyrie.

Nous avons, il faut l’avouer, un biais favorable pour ce jeu. En effet il s’agit, pour Victor et moi, de notre première expérience en VR il y a déjà plus de 3 ans. A l’époque nous avions été bluffés par cette nouvelle technologie nous mettant dans la peau d’un pilote spatial tel Starbuck de Battlestar Galactica.

Développé par le studio de CCP Games basé à Newcastle. EVE : Valkyrie est déjà sorti sur Oculus Rift fin mars 2016, mais c’est la version PlayStation VR que nous avons pu essayer. 

3 ans plus tard, qu’en est il ? 

Tout commence par votre mort …enfin dans le jeu. 

En effet votre personnage (vous pouvez choisir son sexe), un pilote de vaisseau spatial de combat, meurt dans une embuscade et se réveille, amnésique, au moment où sa conscience est transférée dans un clone grâce à Rán Kavik, chef de l’escadron de pirates de l’espace Valkyrie. Au coté de ce mystérieux Rán vous participerez à différentes missions opposants les Valkyries à d’autres factions de mercenaires spatiaux. 

teamsilhouette

EVE : Valkyrie est donc un simulateur de dogfights spatiaux en VR. il dispose d’un mode solo (plutôt anecdotique mais qui a le mérite d’exister) et surtout de modes multijoueurs de combats spatiaux en PvP opposant deux équipes de 8 joueurs. 

La première chose qui vous frappe après avoir admiré le cockpit très détaillé, c’est le réalisme des séquences de lancement de votre chasseur via les tubes de lancement du vaisseau mère : on se retrouve littéralement transporté dans la série Battlestar Galactica.

Parmi les modes multi, il y a l’inévitable team deatchmatch, mais aussi le mode Carrier Assault demandant de détruire les boucliers du vaisseau mère adverse en attaquent certains points de capture avant de pouvoir lancer l’assaut.

En début de partie et à chaque mort il est possible de choisir son type de vaisseau parmi les classes de fighter, heavy fighter, et support. On peut par contre déplorer que les débloquer soit particulièrement lent et demande beaucoup de grinding.

screenshot_flakcannon

Les contrôles sont précis et donnent de bonnes sensations et sont surtout plus faciles à maîtriser (en particulier avec un pad) que d’autres simulations spatiales (comme Elite Dangerous).

Mais surtout la VR dans ce jeu apporte énormément , outre l’immersion, dans le gameplay : ainsi on peut tourner la tête , la relever ou carrément se retourner pour voir la positon d’un adversaire, chose extrêmement utile en combat rapproché. 

Autre bon point, le jeu étant déjà sorti sur Oculus, cela permet de constater que CCP Games a pris soin de fournir des mises à jours apportant de nouveaux modes de jeux, vaisseaux et autres contenus au fil du temps, en collaboration étroite avec les Founders, les premiers acquéreurs du jeu.

screenshot_dogfight2

D’ailleurs autre aspect particulièrement appréciable , EVE : Valkyrie permet des combats multijoueurs entre possesseurs de Playstation VR et d’Oculus Rift (et bientôt HTC Vive) 

Il n’y a pas de doute à avoir concernant la présence d’EVE : Valkyrie parmi les jeux de lancement du PlayStation VR tant celui-ci est impressionnant visuellement. L’espace est toujours rempli d’astres au loin, d’astéroïdes et de vaisseaux.

On aime certaines animations comme ce cockpit brisé qui se recouvre de glace. Le travail d’optimisation qu’il a fallu aux équipes de CCP Games pour porter un jeu demandant un PC de gamer sur PS4 laisse rêveur.

On peut regretter une certaine répétivité et des achats in game avec la monnaie en jeu, mais EVE : Valkyrie est l’un des meilleurs jeux en VR du moment. 

Pour l’anecdote sachez que la voix de Rán Kavik est doublée par Katee Sackhoff, l’actrice tenant le rôle de  Kara « Starbuck » Thrace dans la série télévisée Battlestar Galactica.

Testé à partir d’une version fournie par le développeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire