article de Seb Nintendo Switch PC PS4

Persona 5 Strikers

Ecrit par Atlanticblue

Persona 5 Royal fait partie de mes jeux préférés, tant par ses mécaniques que par la maturité des thématiques abordées. Alors lorsque Persona 5 Strikers a débarqué pour le test je me suis littéralement jeté dessus car totalement en manque de cet univers et de ses personnages. La sortie du jeu sur PS4, Nintendo Switch et Steam à l’international ce 23 février 2021 me donne l’occasion de m’y replonger.
Mais Persona 5 Strikers est-il un « véritable Persona ? »

Persona 5 Strikers reprend l’histoire de Persona 5 six mois après celle-ci. Nos héros sont en vacances mais rien ne va se passer comme prévu (EVIDEMMENT). Une idole du nom d’Alice et reprenant les codes d’Alice au pays des merveilles semble avoir une influence assez malveillante sur ses admirateurs. Ni une ni deux, nos voleurs fantômes mènent leur enquête. Car oui dans Persona Strikers on mène sa petite enquête en se baladant dans les rues, on écoute les passants et aussi les membres de son équipe à la recherche d’indices sur les événements mystérieux. Une fois la jauge remplie à 100% on fonce en direction du palais des prisons où nous attendent désirs bafoués et monstres énervés.

Tellement je t’aime je pense à toi !

Persona 5 Strikers reprend donc les codes de Persona 5 à savoir une équipe savoureuse et diverse, les personas, les histoires adultes (je ne spoil pas mais la 1ère histoire est en fait assez sombre) mais pas le gameplay ! En effet Persona 5 Strikers n’est pas un RPG mais un hack and slash. Chaque rencontre avec un ennemi correspond en fait à une vague d’ennemis, alors on matraque son bouton carré on sort ses meilleurs coups spéciaux avec triangle et quoi ?! tout se fige … En appuyant sur R1 l’action s’arrête pour permettre de choisir avec quelle persona attaquer et quelle attaque réaliser. Comme dans Persona 5 il faut viser les faiblesses (au froid, au feu etc.). On peut aussi rapidement changer de persona en appuyant sur la croix directionnelle pour sélectionner la ou le combattant le plus adapté. Le changement de gameplay me faisait un peu peur mais Atlus s’est appuyé sur sa longue expérience de la série pour en conserver toute l’essence. Je trouve que le jeu libère toute sa saveur en mode facile, j’ai d’abord joué en standard mais je suis mort à plusieurs reprises sans faire d’erreurs. Alors que voila en facile, les ennemis de base meurent facilement et les autres un peu moins et ça monte comme ça en difficulté jusqu’au boss.

Persona 5 Strikers fait beaucoup appel à des éléments du décor : on saute sur les lustres pour les faire tomber, on déclenche des canons à confettis pour étourdir les ennemis, on saute de lampadaire en lampadaire pour la jouer discret. Ça apporte une vraie dynamique au niveau et ça me plait beaucoup.

A noter que dans Persona 5 Strikers on peut sortir d’un donjon et y revenir quand on le souhaite sans que le temps ne passe contrairement à Persona 5 qui obligeait le joueur à réussir avant une date précise. Le fait de sortir est d’ailleurs encouragé par de nombreux portails de téléportations disponibles dans le niveau, ceux-ci font un peu office de hub et permettent comme les chambres dans Persona 5 de sauvegarder.

Voyage Voyage

L’histoire de Persona 5 Strikers ne se limite pas à Tokyo et ses environs, nos amis auront vite fait d’embarquer tel des hipsters dans un van pour un tour du Japon des plus dépaysant. Ces petites excursions donneront la possibilité à Joker (le personnage principal) de démontrer tout ses talents de cuisinier. Les scènes de cuisines provoqueront des petites cinématiques avec les autres personnages et aussi l’occasion de fabriquer des items à utiliser dans les niveaux. Il est bon de noter que même si les lieux à explorer sont assez petits ça reste une chouette idée.

Persona 5 Strikers apporte aussi des personnages principaux supplémentaires, ils sont vraiment très bien amenés et d’un haut niveau d’écriture tout comme les autres. Je ne m’étends pas sur eux simplement pour que vous puissiez savourer le plaisir de leur découverte.

Comme pour Persona 5, les relations ont un rôle très important, les combats mais aussi les activités que vous réaliserez avec votre groupe vous permettrons de gagner des points de « liens », points qui pourrons être dépensés pour vous donner différents boosts permanents comme récupérer des PC et des PV après chaque combat, gagner plus d’expérience, ouvrir plus facilement les coffres etc.

Magic Sound System

Côté musique on retrouve l’excellente bande son de Persona 5 avec bien sûr de nouveaux mix de certains titres. Les doublages sont toujours d’une excellente qualité et je continue de préférer l’anglais simplement car je suis très attaché aux voix des doubleurs. Les sous-titres français tout comme pour Persona 5 sont d’excellente facture, presque de ce qui fait de mieux dans l’industrie.

Sugar Rush

Persona 5 Strikers est un indispensable pour tout fan de persona. On retrouve les persos qu’on aime, les thèmes adultes, on explore le Japon, l’humour est toujours là, il y a des nouveaux persos, un tout nouveau gameplay. Ça serait une grave erreur de passer à côté. Allez moi j’y retourne: Ryuji veut manger des ramens !

Test réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

Atlanticblue

Passionné de jeux vidéo et auteur. J’ai fait mes débuts sur Megadrive et depuis j’ai pas décroché !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.