article de Seb Nintendo Switch

Paper Mario: The Origami King

Ecrit par Atlanticblue

Il se plie en quatre pour animer notre Nintendo Switch c’est bien sûr Paper Mario : The Origami King qui a débarqué le 17 juillet 2020 pour notre plus grand plaisir. C’est le 1er Paper Mario sur cette console le précédent et très sympathique Paper Mario Color Splash étant sorti sur Wii U en 2016. Sans transition plongeons immédiatement dans le royaume de papier!

Plus de papiers, plus de reliefs

Le royaume est en danger, Peach n’est plus elle-même et le monde ainsi que de nombreux habitants ont été transformés en origami ! Le responsable ? Le roi Olly ! Pour sauver la princesse et remettre les choses à plat, Mario pourra compter sur sa nouvelle partenaire Olivia (sœur du roi Olly). Comme les précédents épisodes Paper Mario est un rpg/plateforme. Plateforme car Mario se déplace librement dans le monde et rpg car les combats se font au tour par tour en utilisant différentes stratégies.

On voit clairement les ennemis qui vont nous attaquer sur la carte et on peut choisir de les éviter ce qui est assez sympa .Au début de chaque combat Mario devra réorganiser les cercles sur lesquels sont positionnés les ennemis, lorsque ceux-ci sont bien positionnés (tous en ligne, par groupe de 4) notre héros bénéficiera d’un bonus de dommages bien appréciable. Plus l’on avance dans le jeu et plus ces “casses tètes” deviennent retors. Mais c’est les combats de boss qui sont vraiment les plus intéressants. Il faut réorganiser les cercles qui comportent des flèches directionnelles pour pouvoir atteindre le boss et le frapper. Bien sur chaque combat est différent et apporte des nouvelles idées de gameplay. Un coup de cœur spécial pour le boss élastique (difficile d’en dire trop sans spoiler).

La blague de la feuille elle est pliée

Les blagues s’enchainent à l’infini c’est du bonheur pur et dur .Paper Mario : The Origami King, bénéficie d’une qualité dans l’humour et de fait d’une adaptation française absolument fantastique. Il y a des jeux de mots sur le thème du papier en permanence, les dialogues avec tous les pnj sont top. On est pas plié de rire mais on sourit sans s’arrêter. Le jeu lui-même est une immense blague, je pense à ShogunLand qui ressemble bien sûr à Disneyland, à tous les petits clins d’œil à d’autres jeux que ça soit dans le gameplay ou les dialogues, tout s’emboîte parfaitement c’est tout simplement magique. Impossible de retrouver cet humour, simple mais bon dans d’autres productions récentes.

Le jeu nous invite à sauver un maximum de toads écrasés ou transformés ici et là et chacun a le bon mot pour nous faire rire. Un chemin menant à un boss est une caverne touristique ridicule, de l’humour en barre, partout, tout le temps.

Côté technique le jeu est vraiment parfaitement réalisé, mention spéciale à l’eau très impressionnante par endroit. L’aspect sonore est lui aussi sans défaut.

Trophée de papier

Paper Mario ne fait pas toujours partie des licences que l’on cite en 1er quand on pense aux meilleurs jeux Nintendo, mais c’est à tort car il se hisse tout à fait dans les meilleures expériences de la console à ce jour. Gameplay fun et varié, humour très présent, un jeu que je recommande sans réserves.

test réalisé à partir d’une version Nintendo Switch fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

Atlanticblue

Passionné de jeux vidéo et auteur. J’ai fait mes débuts sur Megadrive et depuis j’ai pas décroché !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.