article de Seb Nintendo Switch

Paper Mario: The Origami King

Ecrit par Atlanticblue

Il se plie en quatre pour animer notre Nintendo Switch c’est bien sĂ»r Paper Mario : The Origami King qui a dĂ©barquĂ© le 17 juillet 2020 pour notre plus grand plaisir. C’est le 1er Paper Mario sur cette console le prĂ©cĂ©dent et trĂšs sympathique Paper Mario Color Splash Ă©tant sorti sur Wii U en 2016. Sans transition plongeons immĂ©diatement dans le royaume de papier!

Plus de papiers, plus de reliefs

Le royaume est en danger, Peach n’est plus elle-mĂȘme et le monde ainsi que de nombreux habitants ont Ă©tĂ© transformĂ©s en origami ! Le responsable ? Le roi Olly ! Pour sauver la princesse et remettre les choses Ă  plat, Mario pourra compter sur sa nouvelle partenaire Olivia (sƓur du roi Olly). Comme les prĂ©cĂ©dents Ă©pisodes Paper Mario est un rpg/plateforme. Plateforme car Mario se dĂ©place librement dans le monde et rpg car les combats se font au tour par tour en utilisant diffĂ©rentes stratĂ©gies.

On voit clairement les ennemis qui vont nous attaquer sur la carte et on peut choisir de les Ă©viter ce qui est assez sympa .Au dĂ©but de chaque combat Mario devra rĂ©organiser les cercles sur lesquels sont positionnĂ©s les ennemis, lorsque ceux-ci sont bien positionnĂ©s (tous en ligne, par groupe de 4) notre hĂ©ros bĂ©nĂ©ficiera d’un bonus de dommages bien apprĂ©ciable. Plus l’on avance dans le jeu et plus ces “casses tĂštes” deviennent retors. Mais c’est les combats de boss qui sont vraiment les plus intĂ©ressants. Il faut rĂ©organiser les cercles qui comportent des flĂšches directionnelles pour pouvoir atteindre le boss et le frapper. Bien sur chaque combat est diffĂ©rent et apporte des nouvelles idĂ©es de gameplay. Un coup de cƓur spĂ©cial pour le boss Ă©lastique (difficile d’en dire trop sans spoiler).

La blague de la feuille elle est pliée

Les blagues s’enchainent Ă  l’infini c’est du bonheur pur et dur .Paper Mario : The Origami King, bĂ©nĂ©ficie d’une qualitĂ© dans l’humour et de fait d’une adaptation française absolument fantastique. Il y a des jeux de mots sur le thĂšme du papier en permanence, les dialogues avec tous les pnj sont top. On est pas pliĂ© de rire mais on sourit sans s’arrĂȘter. Le jeu lui-mĂȘme est une immense blague, je pense Ă  ShogunLand qui ressemble bien sĂ»r Ă  Disneyland, Ă  tous les petits clins d’Ɠil Ă  d’autres jeux que ça soit dans le gameplay ou les dialogues, tout s’emboĂźte parfaitement c’est tout simplement magique. Impossible de retrouver cet humour, simple mais bon dans d’autres productions rĂ©centes.

Le jeu nous invite Ă  sauver un maximum de toads Ă©crasĂ©s ou transformĂ©s ici et lĂ  et chacun a le bon mot pour nous faire rire. Un chemin menant Ă  un boss est une caverne touristique ridicule, de l’humour en barre, partout, tout le temps.

CĂŽtĂ© technique le jeu est vraiment parfaitement rĂ©alisĂ©, mention spĂ©ciale Ă  l’eau trĂšs impressionnante par endroit. L’aspect sonore est lui aussi sans dĂ©faut.

Trophée de papier

Paper Mario ne fait pas toujours partie des licences que l’on cite en 1er quand on pense aux meilleurs jeux Nintendo, mais c’est Ă  tort car il se hisse tout Ă  fait dans les meilleures expĂ©riences de la console Ă  ce jour. Gameplay fun et variĂ©, humour trĂšs prĂ©sent, un jeu que je recommande sans rĂ©serves.

test rĂ©alisĂ© Ă  partir d’une version Nintendo Switch fournie par l’Ă©diteur.

A propos de l'auteur

Atlanticblue

PassionnĂ© de jeux vidĂ©o et auteur. J’ai fait mes dĂ©buts sur Megadrive et depuis j’ai pas dĂ©crochĂ© !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.