article de Papa PC

Warhammer 40,000: Dawn of War III

Ecrit par papa

Attendu de pied ferme depuis le précédent épisode (Dawn of War II: Retribution) de 2011, le nouvel épisode de la série Dawn of War est enfin  disponible.

Warhammer 40,000: Dawn of War III est un jeu vidéo de stratégie en temps réel (STR ou RTS en anglais)  publié par Relic Entertainment et Sega en partenariat avec Games Workshop, les créateurs de l’univers Warhammer 40,000.

Comme mentionné dans nos précédentes preview (à l’E3 et à la gamescom) Warhammer 40.000 : Dawn of War III a pour ambition de prendre le meilleur des deux précédents jeux : la gestion de base et de ressources du premier et l’aspect tactique du second.

A la façon d’un Starcraft (qui soyons honnêtes s’est aussi inspiré de l’univers de Warhammer 40,000), Warhammer 40,000: Dawn of War III propose des affrontements entre  trois armées bien connues de l’univers de 40K : le chapitre des Blood Ravens des Space Marines, les Eldars de Biel-Tan et les Orks du clan Bad Moons.

Si vous n’êtes pas familier avec les jeux de plateaux, sachez que les Space Marine sont des humains d’un monde guerrier et totalitaire, équipés d’armures de combats et d’armes meurtrières, les Orks ressemblent beaucoup aux Orcs de l’heroic fantasy et les Eldars grands, hautains et minces aux oreilles pointues sont l’équivalent des elfes des œuvres de Tolkien.

Contrairement aux jeux précédents où chaque armée avait sa propre campagne / histoire, la campagne solo de Warhammer 40,000: Dawn of War III  vous fera jouer à tour de rôle les différentes factions qui convergent vers la planète Archeron pour y récupérer une arme de destruction massive, la lance de Khaine. On y retrouvera des personnages des précédents épisodes comme le commander Space Marines Gabriel Angelos, Farser Macha chez les Eldars ou les orks de Warboss Gorgutz.

Comme dans tout bon STR il s’agira d’accumuler des ressources : réquisition et pouvoir. Pour cela il faudra capturer des points stratégiques.  Cela vous permettra de construire des bâtiments pouvant fournir de nouvelles unités. Cela reste assez classique.

Des unités plus fortes que les autres comme les commanders ou des unités plus grandes demanderont quant à elle des Elite points qui se gagnent plus lentement sur la durée. Ces héros peuvent même gagner de l’expérience durant la campagne.

Warhammer 40,000: Dawn of War III ajoute une spécialisation à la partie grâce au choix des doctrines.  Les doctrines sont des bonus de compétence ou des effets passifs que l’on choisit avant un combat (il y a des dizaines de doctrines différentes) pour vos unités d’élite mais aussi pour toute votre armée.

Parmi les doctrines des Elites on trouve la doctrine Slam Barrier de Gabriel Angelos qui ajoute un effet à la compétence Slam de l’unité : un bouclier temporaire qui absorbe les tirs et renvoie les projectiles. La doctrine Last Chance de la prophétesse eldar Macha lui permet de venir en aide aux autres unités d’élite : quand leurs PV tombent à zéro, au lieu d’être éliminées, elles passent temporairement en stase et sont soignées.

Et il y a des doctrines concernant toutes vos armées, comme la doctrine des Space Marines, Scout Strike, qui permet aux unités de reconnaissance camouflées d’infliger des dégâts supplémentaires lors de leur première attaque.

Au niveau sonore on retrouve un bon doublage assuré par des professionnels compétents en anglais. La direction artistique pour sa part est très respectueuse de l’univers de Games Workshop avec des décors grandiose et usés par les batailles.

Les fanas de customisation et ceux qui ont peint leurs figurines hors de prix pendant des heures seront heureux d’apprendre qu’il est possible de de faire ses propres packs de couleurs pour leurs factions.

Le multijoueur consiste uniquement en un mode appelé PowerCore, où le but est de détruire le Noyau de puissance de la team adverse. Ce PowerCore est protégé par deux défenses : un générateur de bouclier et une tourelle. Il sera possible de s’associer avec d’autres joueurs ou l’IA du jeu pour des matchs en 1 contre 1, 2 contre 2 ou 3 contre 3.

Malgré les héros et l’apparition des doctrines on regrettera un certain classicisme du jeu. Quant aux vrais fans de l’univers, ils regretteront que ce jeu ne permette de jouer qu’à seulement 3 races de l’univers Warhammer 40K.

Warhammer 40,000: Dawn of War III reste malgré tout un bon STR qui plaira aux fans de la STR à l’ancienne et à ceux qui préfèrent leurs Orcs et leurs elfes dans l’espace.

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire