article de Papa PC PS4 PS5 XBOX One Xbox Series

Battlefield 2042

Ecrit par papa

Les suédois de DICE (aidé par de nombreux studios EA de par le monde) reviennent avec un nouvel épisode de le leur FPS multijoueur.

La série Battlefield, qui a débuté avec Battlefield 1942, nous offre un bond de 100 ans en avant avec cet épisode pour imaginer le théâtre des opérations du milieu du 21e siècle. Inspiré par la loi de Murphy qui veut que “tout ce qui est susceptible d’aller mal ira mal”, le scénario imagine une année 2042 bien pourrie, je vous en laisse juger par vous-même : ruptures d’approvisionnement en nourriture, énergie et eau potable. De nombreuses nations se sont effondrées, (en particulier l’Europe, merci EA), et le changement climatique a eu des conséquences dramatiques. Les réfugiés se sont réunis pour former les “Sans-patrie” (les  “No-Pats”). Sans parler  d’un blackout en 2040 suite à un syndrome de Kessler (une cascade de débris en orbite détruisant la plupart des satellites). Alors qu’une nouvelle guerre froide émerge entre les US et la Russie, les deux camps font désormais appel à des commandos de Sans-patrie pour se livrer une guerre par procuration. Battlefield 2042 vous mettra dans la peau de ces commandos de Sans-patrie. Bref tout cela forme le cadre parfait pour opposer 128 joueurs dans des décors “qui ressemblent à maintenant mais pas trop”.

Battlefield 2042 offre 3 modes de jeu. Le premier est le mode all-out warfare. Il permet à 128 joueurs répartis en deux équipes de s’affronter sur les plus vastes cartes de la franchise. Le sous-mode de jeu Conquête est le plus classique de la série demandant à deux équipes à s’affronter pour le contrôle de plusieurs objectifs disséminés sur de gigantesques cartes. La grande caractéristique de la série depuis ses débuts est l’utilisation de véhicules, Battlefield en a plus de d’une quarantaine: cela va du tank au quad en passant par divers hélicos et jet. Comme toujours certains permettent d’embarquer plusieurs joueurs, c’est toujours plus fun d’arroser les adversaires entre amis. A noter qu’il sera même possible  d’utiliser certains véhicules civils (électriques bien évidemment, on est en 2042 tout de même) disséminés sur les nouvelles cartes du jeu. 

Les cartes c’est bien sur l’élément essentiel de ces jeux multi-joueurs et sur ce point Battlefield 2042 ne déçoit pas. Le mode  all-out warfare dispose de 7 cartes qui vous feront voyager à travers le Qatar, l’Égypte, l’Inde, Singapour, la Corée du Sud, l’Antarctique et même la Guyane française. Celles-ci sont gigantesques et permettent d’absorber tout le chaos d’une partie de Battlefield à 128 joueurs. Chacun des environnements ont des zones et quartiers très différents il est tout à fait possible de faire de nombreuses parties sans avoir vu des pans entiers de la map. La narration environnementale est particulièrement présente, chacune de ces cartes raconte une partie du monde de 2042, que cela soit ce stade de foot gigantesque qui se retrouve de façon karmique à moitié enseveli sous le sable du Qatar,  la promesse d’une nouvelle agriculture dans le désert d’Egypte, ou les tornades tropicales à Singapour. 

Le mode all-out warfare voit aussi le retour de l’expérience “Percée”, déjà vue sur Battlefield V, où s’affronte deux équipes au rôle fixe (assaillants et défenseurs). Ce mode demandera de capturer tous les objectifs d’un secteur pour pouvoir  passer au suivant.

Mais les grandes nouveautés de Battlefield 2042 sont les modes Hazard Zone et surtout Battlefield Portal. 

Hazard Zone est ce que l’on appelle dans cette jolie langue du gamer un PvPvE, c’est-à-dire un mode où des joueurs affrontent d’autres joueurs mais aussi des bots contrôlés par l’IA. Indéniablement inspirés des jeux comme Escape From Tarkov ou Hunt: Showdown, l’objectif de votre escouade de 4 joueurs est de récupérer des disques durs contenant des données stratégiques et de réussir à s’échapper avec. Mais pour cela il faudra affronter les escouades de joueurs adverses ainsi que les forces d’occupation contrôlées par l’IA. Chaque partie vous rapportera des crédits que vous pourrez utiliser au marché noir dans l’acquisition d’équipement et gadgets pour vos prochaines missions. Notre expérience sur ce mode a été plutôt mitigée, les objectifs n’étant pas toujours très clairs et la coordination souvent absente. 

C’est le mode Portal qui est l’expérience la plus originale de cet épisode. Ce mode permet aux joueurs d’utiliser des cartes, des véhicules et des équipements de différents jeux de la série (Battlefield 1942, Battlefield Bad Company 2, Battlefield 3, Battlefield 2042) et d’intégrer leurs propres règles pour créer leurs expériences personnalisées et les partager avec d’autres joueurs. Le feeling de chacun des 3 anciens jeux est parfaitement restitué et il est possible d’imaginer des milliers de combinaisons : une armée de 1942 contre une de 2042 ? Si vous voulez ! Empêcher les joueurs de s’allonger et jouer les campeurs ? bien sûr ! A vous de choisir si vous préférez créer vos parties ou simplement essayer les centaines de serveurs disponibles. Il est aussi possible de rejouer à des versions officielles des anciens jeux avec les graphismes remis au gout du jour.  

La progression de niveau dans Battlefield vous permettra d’accéder à certaines armes, véhicules ou mêmes spécialistes.  Les spécialistes, parlons-en. Dice a renoncé au classique et rigide système de classes (de type Assaut, Médecin, Soutien et Éclaireur) choisi en début de partie pour le remplacer par le système de spécialistes inspirés des shooters modernes de type Overwatch. Ces spécialistes ont des capacités uniques et peuvent être équipés de n’importe quelles armes ou gadgets. Si cela apporte un côté un peu plus arcade et plus fun, le revers de la médaille est que cela diminue légèrement la cohésion d’équipe. 

Côté réalisation, le jeu offre de nombreux détails. Impossible de ne pas évoquer la météo qui fait le sel du jeu : le vent souffle et fait plier les branches et onduler l’herbe, les éclairs zèbrent le ciel dans la carte de Guyane, et puis bien sûr il y a ses tornades qui peuvent vous envoyer à plusieurs mètres. Le tout est en 4K à 60 FPS. La version PC supporte en outre le raytracing et le DLSS.

Un des soucis du jeu est qu’il est parfois difficile de différencier un ennemi d’un allié et le petit point vert qui tarde parfois à apparaitre n’aide pas.

Il est clair que quelques bugs persistants peuvent ruiner l’expérience de certains. Chez Gamer de Père en Fils nous l’avons testé sur Xbox Series X et sur 2 PCs. Dans l’ensemble nous avons eu la chance de ne pas avoir souffert des nombreuses déconnexions mentionnées sur les réseaux, mais nous avons néanmoins eu quelques bugs (comme celui empêchant de se faire réanimer, laissant notre joueur agoniser sur le sol pendant le restant de la partie), heureusement de façon assez rare. Il n’empêche que les joueurs ayant spécialement acquis les éditions haut de gamme du jeu à un prix assez élevé pour pouvoir y jouer une semaine en avance ont des raisons de s’agacer. Heureusement un patch est déjà sorti (il en faudra d’autres) et il y a fort à parier que tous ces problèmes seront résolus dans les prochains mois.

Comme c’est désormais la norme pour les jeux massivement multi-joueurs, Battlefield 2042 est crossplay, c’est-à-dire que l’on peut jouer ensemble même si nos amis n’ont pas la même console ou PC. Attention toutefois il y a ici deux crossplay : l’un permettant aux PC et consoles next-gen (PS5, Xbox Series) de jouer ensemble,  quand à l’autre il est uniquement réservé aux consoles old-gen (Xbox One et PS4), il y a fort à parier que ce type crossplay différencié deviendra bientôt la norme afin de garantir une expérience optimale aux possesseurs de plateforme next-gen.

Malgré les bugs, en dépit des quelques défauts d’équilibrage et nonobstant les joueurs qui font parfois n’importe quoi, avec mes fils avons connus de vrai moments de grâce lorsqu’il s’agissait avec notre petite escouade de tenir ces points au sommets de gratte-ciels ou d’ouvrir un passage à travers le front avec notre véhicule blindé. C’est je crois ça l’expérience Battlefield: ces moments de fun dans un grand chambard.

Si le lancement de Battlefield 2042 a essuyé quelques aléas, nous sommes dans l’ensemble satisfaits de cette expérience à 128 joueurs offrant un chaos totalement assumé.  Le mode Portal permet d’entrevoir une expérience perpétuellement renouvelée. Battlefield 2042 est disponible sur Xbox Series X/S, PlayStation 5, PC, Xbox One et PlayStation 4.

Test réalisé à partir d’une version Xbox Series X fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.