article de Papa PS5

Ratchet and Clank: Rift Apart

Ecrit par papa

Les deux compères vont tout déchirer, même les dimensions !

Création du studio Insomniac Games (studio récemment tombé dans l’escarcelle de Sony), la série Ratchet & Clank fêtera bientôt ses 20 ans. Les deux héros Ratchet & Clank, le rongeur anthropomorphisé (un Lombax, seul représentant de son espèce)  et le robot, ont vu le jour sur La Playstation 2 en 2002 dans un jeu de plateforme et de tir mélangeant SF, aventure et humour. 

Ratchet and Clank: Rift Apart est le premier nouvel épisode depuis 2013, le Ratchet & Clank de 2016 n’étant qu’un (excellent) remake du premier jeu. Dans cet épisode, Clank est sur le point d’offrir un dimensionnateur à son ami Ratchet afin de lui permettre de retrouver la dimension où se trouve son espèce quand surgit l’infâme Docteur Nefarious. Dans la bataille qui s’ensuit le dimensionnateur brisé va créer de multiples portails vers d’autres dimensions risquant de détruire la réalité, les 3 personnages se retrouvent alors propulsés dans une nouvelle dimension. Dans cette dimension dominée par l’empereur Nefarious. Ils rencontreront la version alternative de Ratchet, Rivet, une Lombax elle aussi, membre de la résistance.

La  spécificité de la série est que Ratchet dispose de tout un arsenal d’armes et de gadgets pour défaire ses ennemis. Il sera possible d’acheter de nouvelles armes ou d’améliorer celles existantes en ramassant des boulons, ceux-ci peuvent être trouvés dans des caisses ou en éliminant les ennemis. Heureusement les gadgets accumulés pour Ratchet se retrouveront dans l’équipement de Rivet, car oui c’est un personnage jouable.  C’est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle arme, et celles-ci sont particulièrement amusantes comme l’arroseur topiaire permettant de végétaliser et ainsi d’immobiliser temporairement l’adversaire ou ce gant libérant des robots se ruant sur l’adversaire. 

Les brèches dimensionnelles feront partie du gameplay de ce nouvel épisode. En utilisant sa longe dimensionnelle, votre personnage peut ainsi se téléporter un peu plus loin dans le décor. L’effet est saisissant et cela donne une plus grande mobilité au gameplay dans les phases de tir. Ce n’est pas le seul ajout au gameplay, désormais Ratchet (et Rivet) dispose du sprint fantôme, un nom sympa pour un dash (déplacement rapide) permettant d’esquiver les attaques. En outre, certains panneaux vous permettront d’effectuer une course murale. 

De plus, certaines poches dimensionnelles cachées serviront de niveaux accessoires où trouver de l’équipement et des pièces d’armures vous octroyant divers bonus. 

Clank sera aussi jouable dans certains niveaux à base de casse-tête (assez simples) permettant d’alterner le rythme.  Comme Uncharted le jeu aura aussi un niveau avec un environnement plus ouvert en milieu de jeu, que l’on parcourra avec des bottes à réaction. On retrouvera comme toujours les passages de glisse sur rail typique de la série. Petite nouveauté avec les niveaux de Glitch votre IA de hacking qui vous amèneront à contrôler une petite araignée robot s’attaquant aux vilains virus.

Qui dit autre dimension, dit double dimensionnel (en tout cas dans la culture populaire), l’occasion de rencontrer des variations amusantes d’anciens personnages de la série ou des versions alternatives de planètes visitées dans les épisodes précédents. Cependant, et c’est notable, le jeu est particulièrement abordable pour ceux qui n’ont pas joué aux précédents épisodes. Vous ne serez pas noyés sous les références et Ratchet and Clank: Rift Apart est un excellent point de départ pour les nouveaux venus à la série. 

Ratchet and Clank: Rift Apart est une excellente vitrine des capacités de la PS5. Les cinématiques sont de véritables films d’animation. Le jeu est magnifique et, comme dans Marvel’s Spider-Man : Miles Morales du même développeur, dispose de trois mode: qualité (4K à 30 fps avec Ray-Tracing), Performance (4K à 60 fps), et Performance RT (4K à 30 fps avec Ray-Tracing avec probablement une baisse de la résolution). Débuter une partie se fait en un éclair et les vibrations DualSense sont exceptionnelles. A noter, et c’est dans l’air du temps, le jeu offre pour la première fois dans la série un mode photo. La bande son est de très bonne facture exploitant les capacités 3D audio de la PS5, on appréciera en particulier les doublages français excellents.

Si il faut trouver un défaut c’est peut-être le manque d’innovation de cet épisode, si les brèches dimensionnelles sont sympas elles ne sont finalement qu’anecdotiques dans un gameplay qui reste sensiblement le même que les épisodes précédents. On regrettera aussi parfois un level design assez classique.  

Toutefois Ratchet and Clank: Rift Apart offre une aventure particulièrement rythmée vous emportant de planètes en planètes, dans de somptueux décors étranges et colorés qui feront le bonheur des amateurs de grand spectacle et des possesseurs de PS5.

Test réalisé à partir d’une version PS5 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.