PC preview PS4 PS5 XBOX One Xbox Series

Back 4 Blood

Ecrit par papa

Left 4 Dead 3

Back 4 Blood est une nouvelle licence de Turtle Rock Studios, ancien studio de Valve connu pour leur travail sur quelques versions de Counter Strike (Source, condition Zero) mais surtout pour Left 4 Dead 1 et 2. Ils avaient aussi créé le jeu de chasse au monstre asymétrique Evolve. Bref les jeux en coopération c’est leur dada. Et c’est sans surprise que leur nouvelle licence, Back 4 Blood, se jouera ensemble (mais il peut être joué en solo avec jusqu’à 3 coéquipiers IA mais nous y reviendrons) 

Back 4 Blood est un FPS coopératif jouable en ligne dans lequel vous et vos 3 coéquipiers devez atteindre des objectifs à travers des décors remplis d’Infectés, des humains contaminés par une épidémie transmise par un ver parasite les transformant en zombies affamés. 

Bref, une partie de la team gamer de Père en Fils, Sébastien, Florian et votre serviteur, s’est donnée rendez-vous sur l’alpha privée qui s’est déroulée du 17 au 21 décembre. Comme dans la licence Left for Dead vous allez jouer des survivants, pas des soldats entraînés, toutefois ceux-ci se sont organisés pour éliminer les zombies et s’appellent les Nettoyeurs.  

En l’occurrence dans l’alpha nous pouvions choisir entre Walker, Holly, Evangelo, et Hoffman. Ils ont tous des traits de personnalités différents et n’hésitent pas à s’exprimer pendant la partie (en anglais dans l’alpha). Holly est celle qui lancera des vannes, Walker semble être le chef de groupe, Evangelo est le jeune fougueux, Hoffman est le “vieux” selon mes coéquipiers qui se sont empressés de me l’attribuer (je ne comprends pas pourquoi). Chacun des personnages a aussi droit à sa propre arme secondaire.

En cours de partie nous avons dégommé des centaines (milliers ?) d’infectés. Certains infectés étaient plus particuliers. Le Stinger (qui rappelle le hunter de Left for Dead) à 4 bras vous entoilera et cela demandera à vos coéquipiers de vous frapper pour vous débloquer (ce qu’ils faisaient non sans un certain plaisir). Le Retch, un ennemi plus gros vous vomira sa bile nocive à plusieurs mètres (dégueu !).  Le Tallboy est celui qui m’a donné le plus de fil à retordre, un géant avec un bras en forme de massue. Le soucis dans la démo étant que même si l’ennemi était trop loin, il glissait de façon magique et peu crédible pour vous atteindre. Le Snitch comme son nom l’indique est une balance qui vous enverra la horde (de la même façon que si vous effrayez les corbeaux). Enfin l’Ogre, un monstre de plusieurs mètres, hyper résistant.  

A notre seconde partie nous avons compris que la fuite plutôt que l’affrontement était souvent la meilleure option. Nous avons aussi pu constater que deux parties ne seront pas exactement les mêmes, le “Game Director”, l’IA du jeu, adaptant le flot de zombies, certains événements et l’emplacement des armes aux joueurs. 

Le jeu a pour originalité un système de cartes. Au début de la mission, le Game Director jouera les cartes de corruption qui augmentera la difficulté de certains aspects de la partie. Par exemple, une carte aura pour conséquence que le vomi nocif des Retch formera des flaques dangereuses, une autre génèrera un brouillard ou rendra les munitions plus rares. Mais les joueurs pourront aussi choisir leurs cartes octroyant certains bonus dans la partie. Par exemple, une carte vous permettra de gagner 2 points de vie pour chaque kill avec une arme de mêlée, une autre vous octroiera 10% de capacité de munitions. On gagne des cartes en accomplissant certains objectifs et challenges.  Ce système permet d’avoir une expérience unique à chaque partie.

Nous avions reçu 3 clés d’alfa obligeant ainsi à compléter l’équipe. La première fois nous avons eu droit à l’IA et force est de constater que le jeu était nettement plus difficile, l’IA n’étant pas suffisamment bonne. Une autre partie nous a apporté un joueur français (au pseudo si évocateur “tu sors”) et celle-ci fut nettement plus équilibrée. La rareté des munitions et des soins oblige à jouer en équipe et à s’échanger celles-ci. De plus si un coéquipier tombe en combat il est possible de le ranimer et dans ce cas le reste de la team devra les couvrir. Une autre partie avec Sébastien et 2 autres joueurs anglo-saxons plus doués fut encore plus facile. 

Techniquement le jeu tournait très bien pour une alpha et nous n’avons pas rencontré de bugs majeurs, à part le souci de glissade des tallboys ainsi que quelques cas où des objets passaient à travers le sol,  et nous ne faisons pas de soucis pour le degré de qualité à l’arrivée.  Néanmoins nous n’avons pas réussi à compléter l’objectif de la partie (placer des bombes sur un bateau rempli d’infectés, le nombre nous submergeant à chaque tentative. L’histoire nous dira s’il s’agit d’un souci d’équilibrage ou de skills de Seb et Flo (je suis partagé). 

Il est aussi prévu à terme de pouvoir jouer avec ou contre ses amis dans un mode multijoueur pouvant accueillir jusqu’à 8 joueurs mais nous n’avons pas encore pu tester ce mode. 

Back 4 Blood est prévu pour le 21 juin 2021 sur Xbox On et Series, PS4, PS5, et PC (Steam/Epic) et pour ma part je l’attends avec impatience.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.