article de Papa indé PC

Art of Rally

Ecrit par papa

“Faire quelque chose de dangereux avec style c’est de l’art.”

Art of Rally est un jeu de course automobile des créateurs du jeu Absolute Drift, Funselektor. Art of Rally apporte une approche stylisée et mignonne de la course de rallye. Le jeu se présente avec une vue de dessus un peu à la façon du classique Micro Machines. La direction artistique simplifiée et pleine de couleurs et le point de vue offrent une grande lisibilité, critique dans ce genre où il faut anticiper les virages afin de mieux les négocier. Ce qui permet d’éviter les sempiternels dialogues du type “virage à gauche 100 m” des jeux de cette catégorie. 

Si Art of Rally se permet des pointes d’humour et semble ne pas se prendre au sérieux c’est parce qu’il offre avec confiance une conduite très sérieuse et réaliste (sous-entendu si vous y allez à fond bonjour le décor).

En fait on a l’impression de jouer à un circuit d’enfant ayant la physique d’une course réelle. Pour cela le pad vibre avec chaque changement de vitesse, les bruitages du moteur communiquent l’impression de dompter un véhicule nerveux. Dans les virages en épingles il faudra gérer au mieux survirages et autres sous virages. Le frein à main sera là pour vous aider mais il demandera doigté et anticipation. Les développeurs évoquent leurs nombreuses heures passées sur les jeux originaux Colin Mcrae des années 2000, et pour avoir passé du temps  dessus à l’époque (big up à Jacques qui squattait ma machine à la fac), c’est vrai qu’on retrouve un peu ces sensations. D’ailleurs il semble que Funselektor ait entièrement changé la physique par rapport  leur précédent jeu; Absolute Drift. Entre chaque spéciale on pourra choisir de réparer différents éléments de son véhicule (mais cet aspect reste très simpliste). 

Art of Rally a pour jeu principal, un mode carrière permettant de revivre les années glorieuses du rally de 1967 à 1996 à raison d’un rallye par an (générés aléatoirement). Pour passer au  suivant il faut bien sur gagner le rallye. Vous avez droit à 5 essais et si vous finissez une saison avec au moins un essai vous gagnerez une nouvelle livrée (couleur) pour une de vos voitures. 

Les voitures se débloquent au et à mesure de votre progression en rallye. Il y en a une cinquantaine. Celles-ci sont toutes inspirées de voitures iconiques mais sans les noms et marques officielles (cependant elles restent bien reconnaissable), toujours décrites avec humour (avec un peu de clichés toutefois).

Le jeu offre aussi de façon classique des challenges journaliers et hebdomadaires avec un tableau des scores.

“Les arbres ne sont pas nos amis” (en rallye) 

C’est scientifiquement prouvé : synthwave et vitesse font toujours un excellent mélange, et c’est Tatreal qui a composé la bande originale (et les sports mécaniques semblent particulièrement son rayon car il compose de la musique pour des clients comme Red Bull ou Motorhead.jp)

non on ne peut pas les écraser 😉

Le jeu est représenté par une 3D qu’on peut qualifier de low poly (les spectateurs sont des parallélépipèdes rectangle pour le coup c’est très low poly) mais avec un choix harmonieux de couleur vives et de bâtiments stylisés qui permettent de transcrire l’atmosphère des lieux traversés (Finlande, Sardaigne, Norvège, japon et Allemagne), les développeurs évoquent 60 niveaux. 

L’aspect mignon d’Art of Rally permet d’attirer tous types de joueurs même ceux rebutés par certains aspects des sports mécaniques tout en fournissant un challenge pour les joueurs les plus exigeants.

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.