article de Papa PS4

The Last of Us Part II

Ecrit par papa

7 ans après, Naughty Dog apporte aux joueurs la suite des aventures d’Ellie et Joël.

The Last of Us Part II (TLOU2 pour les intimes) prend place dans un monde post apocalyptique. La société a été dévastée par une infection causée par un champignon transformant les contaminés (par ingestion de spores ou par morsure) en zombies agressifs et sanguinaires. 

Le personnage principal de cet épisode est désormais Ellie, la jeune adolescente du premier épisode. C’est elle que le précédent héros de la série, Joël, avait accompagné à travers l’Amérique en ruine (avec un parfum de “La route” de Cormac McCarthy pour les connaisseurs). Elle vit à présent dans une petite communauté du comté fictif de Jackson dans le Wyoming. Les gens circulent à cheval et l’aspect de la ville évoque un retour à l’époque des cowboys. Les habitants ont appris à vivre avec ce monde, le tout étant organisée en une protection permanente contre les infectés rôdant aux alentours.

Ellie est désormais une jeune femme et débute une relation amoureuse avec Dina. Sa vie tranquille sera mise à mal par l’arrivée d’étrangers qui finira dans le sang et entraînera Ellie et Dina sur la route de Seattle pour chercher vengeance. 

Mais le joueur incarnera aussi, principalement dans la seconde moitié du jeu, un nouveau personnage, Abby, qui aura un caractère et des objectifs opposés à Ellie. Abby est une guerrière, très forte et sûre d’elle, habituée au groupe alors qu’Ellie est plus solitaire. 

Au niveau du gameplay on retrouve des bases identiques à celles du premier opus à savoir de l’infiltration et des combats brutaux lorsque celle-ci échoue. Ellie est devenue une combattante aguerrie et peut se défendre contre les infectés mais aussi les humains survivants. 

La plupart du temps votre héroïne devra s’infiltrer dans des bâtiments à l’abandon et essayer d’éviter de se faire repérer par les infectés ou des humains pour pouvoir les éliminer par surprise. Cela demandera de se cacher derrière différents meubles et d’utiliser sa capacité d’écoute pour localiser les ennemis même à travers les murs (à la façon de la série Batman Arkham). 

Si la situation s’envenime, Ellie ou Abby n’hésiteront pas à utiliser les diverses armes à leur disposition, qu’il s’agisse d’armes de corps à corps (marteau, hachette, batte de baseball) ou de pistolets et autres fusils. Cependant les munitions sont rares dans cet univers. Nouveauté de gameplay, Ellie peut désormais esquiver les attaques des ennemis, de fait ceux-ci seront plus rapides. Les ennemis seront aussi plus intelligents et chercheront à encercler le joueur. 

Bien sur Ellie affrontera divers types d’infectés aux capacités et à l’agressivité différentes selon le stade de l’infection. Parmi les nouveautés on trouvera les chiens accompagnants les survivants qui pourront flairer votre trace et vous obligeront à rester mobile. 

Un arbre de compétences permettra de développer certaines aptitudes liées à la survie, à l’artisanat et la furtivité. Votre personnage pourra récolter des matériaux afin de fabriquer des soins, des cocktails Molotov (toujours efficaces pour éliminer plusieurs infectés d’un coup) et autres joyeusetés du monde d’après. 

Ames sensibles s’abstenir, TLOU2 emprunte les codes du revenge movie et cela va saigner. Pour le coup pas de dissonance ludo-narrative dans ce jeu, Les héroïnes mettent tout en œuvre pour se venger et survivre et l’action reflète les scènes cinématiques parfois très (trop ?) dures. 

PS Vita is not dead

Cependant il y aura des moments de calme et même de douceur comme lorsqu’Ellie jouera une chanson à la guitare (d’ailleurs le joueur devra suivre les accords) ou dans ces flashbacks de moments heureux. Et le jeu des acteurs, car les personnages prennent vie grâce à le technique de motion capture, est tout en nuances et en non-dits,  Ashley Johnson a fait un travail remarquable pour incarner Ellie, de même pour Laura Bailey qui donne vie à Abby. 

La réalisation est exceptionnelle, ainsi ces décors où la civilisation a fait place à la nature semblent si réels avec une foule de petit détails comme cette eau qui ruisselle ou ces petits animaux qui se faufilent à votre passage. Je pense au temps de travail titanesque consacré à des lieux si détaillés mais que les joueurs traverseront peut être en un éclair sans y porter aucune attention, comme ce magasin de musique ou cette petite boutique de réparation de vélo. L’option HDR fait ici des merveilles dans cet univers composé d’ombre et lumière.

Des zones d’explorations assez vastes feront même croire à des similis open-world à la façon des derniers épisodes de la série Uncharted (autre création de Naughty Dog). En général les niveaux seront bien plus ouverts que dans le premier épisode.

Bien sûr Naughty Dog maîtrise désormais la recette du jeu d’action narratif et introduira des séquences de jeux différentes pour éviter la lassitude du gameplay (petits puzzles, courses poursuites, passages à cheval,…).

On notera l’attention toute particulière du jeu en matière d’accessibilité permettant à un plus grand nombre d’y jouer. Une des fonctions les plus marquantes est la synthèse vocale activant la lecture de tous les textes à l’écran et c’est d’ailleurs la première option avant même le début du jeu. Chaque bouton peut être modifié et un mode de contrôle à une main est disponible par défaut. Un affichage à contraste élevé est aussi disponible ainsi qu’une loupe d’écran, qui permet de zoomer sur n’importe quelle partie de l’écran à l’aide du pavé tactile DualShock 4. Une assistance de navigation est aussi disponible. Le niveau de détails des réglages d’accessibilité est ahurissant et TLOU2 sera probablement un mètre étalon dans ce domaine pour les jeux à venir.

On appréciera aussi un doublage français d’excellente facture, en particulier d’Adeline Chetail dans le rôle d’Ellie ou Audrey Sourdive pour celui d’Abby.

Au niveau des reproches, on notera le recours un peu trop prononcé aux flashbacks narratifs et même aux flashbacks dans les flashbacks qui allongent peut être un peu trop l’histoire. Il y a une inévitable répétitivité aussi, on a souvent l’impression de ne faire qu’égorger/briser la nuque d’un adversaire par surprise (vous allez la voir souvent cette animation). Et peut-être que la morale du jeu (la violence engendre la violence) aurait eut plus de portée si je n’avais pas été totalement désensibilisé après mon 112e homicide volontaire.

D&D 4ever

Impossible d’ignorer la campagne de dénigrement, de harcèlement et de review bombing qu’a subi le jeu et ses interprètes féminines de la part d’une minorité très vocale de joueurs réactionnaires (et surtout imbéciles) énervés par la romance d’Ellie et Dina  (il est d’ailleurs interdit dans certains pays pour cela) ou par la représentation d’un corps féminin trop musclé (Abby) à leur goût. Preuve que TLOU 2 fait avancer les choses (et un beau détecteur à crétins).

De façon surprenante The Last of Us Part II offre une excellent suite à un jeu qui n’en avait pas forcément besoin. Inutile de préciser que le jeu se déroulant dans un monde réduit à néant par une pandémie trouve un écho tout particulier en ces temps de covid-19. Le luxe de la réalisation et la finesse de la narration dépasse la plupart de la concurrence, même si il est important de préciser qu’il s’agit d’une histoire très dure.

Test réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.