article de Papa gamescom indé Linux Mac PC

Legend of Keepers

Ecrit par papa

Le mal c’est bon

Chez Goblinz Studio on aime l’heroic fantasy, le RPG et le roguelike, leur nouvel opus est donc un … RPG roguelike d’heroic fantasy.

Mais dans Legend of Keepers vous n’incarnez pas un preux chevalier, une fière prêtresse ou de valeureux héros, non vous avez été engagé en tant que maître du donjon par la Compagnie des Donjons.

En tant que nouveau responsable, à vous de vous assurer de conserver le trésor mais aussi de prendre en charge le recrutement du personnel (des monstres), de l’entretien du matériel (des pièges) et d’éliminer la concurrence : les héros venus vous piller (le service marketing ayant bossé dur pour promettre gloire et richesses à ceux-ci).

Legend of Keepers se déroulera en partie sur un calendrier (la démo/alpha que j’ai pu essayer dure une année). Chaque semaine (on parle en numéro de semaine comme dans toutes les bonnes PME) vous apportera de nouveaux choix: il pourra s’agir d’un événement aléatoire à la façon d’un livre dont vous êtes le héros. Mais vous pourrez aussi parfois occuper cette semaine à l’entraînement de vos créatures (en choisir une et lui faire gagner un niveau moyennant finances), aller chez le marchand, ou voir l’ingénieur pour faire monter en niveau vos pièges. Vous pourrez aussi envoyer trois volontaires piller le lieu de votre choix (et dans ce cas il faudra faire un choix entre le risque de blessures de vos employés et la récompense espérée). Il pourra aussi vous être proposé d’envoyer un employé protéger le service commercial pendant un voyage d’affaires. Des stages de formation intensive sont aussi disponibles pour votre personnel. Les percepteurs sont ici des vampires. Bref on ne s’ennuie pas.

La phase de donjon vous demandera de préparer votre forteresse à recevoir ses visiteurs comme il se doit. Il vous faudra placer et choisir vos monstres, déposer des pièges (du type catapulte à ossements, scie circulaire, ..), sélectionner un sort en milieu de parcours et si les héros parviennent à la salle du trésor, il vous faudra faire le travail vous-même en endossant en le rôle de boss de fin du donjon. 

Les combats se déroulent au tour par tour de façon assez classique. Vos monstres ayant entre une et trois capacités. Celles-ci diffèrent dans le type de dégâts et de debuff mais aussi de cible (certaines attaques visant les adversaires du fond, d’autre la première ligne, …).Il faudra aussi être attentif aux résistances et à l’armure de vos monstres. L’ordre des combats dépend de la rapidité des combattants. La démo offrait une douzaine de créatures différentes réparties en 3 familles (squelettes, démons et créatures). A noter qu’il est possible aussi de démoraliser ou d’effrayer les héros jusqu’à les faire fuir (en réduisant leur barre de moral à zéro). 

A la fin de chaque attaque de donjon déjouée vous pouvez gagner des pièces d’or, de nouveaux monstres monstres, pièges ou autres artefacts.

Bien sûr au terme de cette première année vous aurez droit à un entretien professionnel, potentiel espoir d’obtenir une promotion.

Legend of Keepers regorge d’humour mêlant jargon de l’entreprise et celui de l’heroic fantasy du type “accident du travail à  la machine à sang-de-fée”. Si cela vous fait penser à Donjon la série de bande dessinée créée par Lewis Trondheim et Joann Sfar en 1998, ça ne doit pas être un hasard (vu qu’ils m’ont piqué mes BDs).

Vous pouvez essayer la démo de la première année de Legend of Keepers en vous rendant sur leur Discord. Et si vous voulez les rencontrer ils seront à la gamescom 2019 à Cologne dès mardi (hall 10.1/B-041)

Goblinz Studio est membre du cluster du jeu vidéo du Grand Est, East Games, dont fait aussi partie Gamer de Père en Fils  

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.