article de Papa Linux Mac PC preview

Sigma Theory

Ecrit par papa

En développement chez Mi-Clos Studio avec FibreTigre et Goblinz Studio depuis quatre ans Sigma Theory approche enfin d’une sortie. Les joueurs ayant pré-commandé le jeu peuvent d’ores et déjà s’essayer à la beta.

Dans un futur proche, le monde découvre une nouvelle méthode scientifique capable de changer le destin de l’humanité: la théorie Sigma. Si officiellement tous les gouvernements affirment vouloir œuvrer de concert pour l’ensemble de l’humanité, dans l’ombre chaque nation va essayer de récupérer seule cette puissance. Vous êtes le meilleur agent de votre pays avec les moyens absolus pour percer les secrets de la théorie Sigma et en faire profiter votre patrie.

Notre première rencontre avec Sigma Theory remonte à 2015, la démo offrait alors une séquence d’exfiltration de scientifique façon livre dont vous êtes le héros. Force est de constater que du chemin a été parcouru depuis. Le premier point notable est la mise à jour de l’interface et des graphismes désormais nettement plus sexy. Dorénavant tout baigne dans une couleur néon violet du plus bel effet. On apprécie aussi la carte du monde en low poly très classe. Et c’est tant mieux car c’est là que vous allez passer le plus de temps.

Le jeu débute sur le choix de vos quatre premiers agents parmi une impressionnante liste. A vous d’étudier leurs biographies (particulièrement bien écrites) et de trouver les agents qui correspondront le mieux à votre mission et qui seront les plus complémentaires. D’ailleurs une mini interview vous demandera de trouver la motivation pour que l’agent accepte de vous rejoindre.

Une fois l’équipe sélectionnée vous voilà face à la carte du monde offrant en temps réel les données sur les opérations. Il faudra aussi à intervalle régulier répondre à des demandes de votre employeur dont le courtermisme n’est pas toujours en adéquation avec votre mission. Attention toutefois à ne pas trop le contrarier, un pourcentage indique son taux de confiance  et dans cette branche on ne licencie pas … La carte indique aussi le taux de confiance des autres pays avec votre nation. Enfin une doomsday clock, une horloge de l’apocalypse indique si l’humanité approche de l’extinction.

L’objectif est de sécuriser les technologies Sigma avant les autres nations. Vous allez donc envoyer vos agents en mission aux quatre coins du monde. Un choix s’offre à vous lors de vos déplacements : choisirez-vous un voyage rapide ou une infiltration permettant d’apporter votre arme. Ensuite il faudra localiser les scientifiques de l’ennemi (appelé investigation Sigma).

Parmi vos autres actions vous pouvez hacker (ce qui est plus discret depuis la nation cible), chercher une arme au marché noir, ou faire de la reconnaissance et ainsi développer un réseau de contacts locaux. Tout cela se compte en nombre de tours. Lorsque vous aurez épuisé les actions de vos agents il vous faudra cliquer sur la “fin de tour” et passer au jour suivant.

Une fois les scientifiques découverts vous pourrez enquêter sur eux pour avoir plus de moyen de pressions. Vous pourrez ainsi les enlever, les séduire, les corrompre ou les convaincre.

Si vous devez exfiltrer un agent, le jeu passe alors en une vue isométrique de la ville d’exfiltration. Ensuite votre agent gardera le contact avec vous en vous demandant des conseils sur la suite des événements du genre doit-il prendre ce camion abandonné ?  Doit-il résister à un contrôle de police ? … en fait c’est assez proche du proto d’il y a 3 ans mais avec une bien meilleure représentation (en même temps j’adore les néons violets, je ne suis pas objectif 😉 ) Il sera possible d’obtenir de l’assistance de drones (d’attaque ou de surveillance) ou de certaines d’organisations.

Bien sûr le jeu dispose d’un arbre de recherche auquel vous assignerez des scientifiques gagnés au fur et à mesure de la partie.

Une autre partie de votre mission sera de négocier avec les diplomates des autres pays. Rien de tel qu’une bonne enquête d’un de vos agents sur l’adversaire pour améliorer vos chances lors des négociations.  En cas de capture de l’un de vos agents vous pourrez toujours contacter le diplomate du pays concerné pour tenter de négocier leur libération (protip : ne prenez pas Leak pour les exfiltration)

De plus certains groupes offriront leur aide dans la mesure où leur intérêts peuvent rejoindre les votre (groupes religieux, terroristes corses, groupes pharmaceutiques, …) mais il faudra leur renvoyer l’ascenseur. .

Ah et pour compliquer le tout votre compagne ou compagnon viendra aussi vous voir pour régler ses problèmes (iel n’étant pas du même pays que le vôtre). Je n’ai même pas encore évoqué le fait que vos agents et scientifiques peuvent aussi être retournés …

Pour le moment je n’ai pas subi de bugs, à part peut-être un chargement un peu plus long du décor dans les missions d’exfiltration, le jeu tourne sans soucis. A cela s’ajoute une musique qui apporte une petite touche de mystère et je le rappelle cette direction artistique dans des violets super classy (je vous ai dit que j’aimais le violet ? ) 

Petit Easter Egg parmi les visages d’agents, scientifiques ou diplomates on retrouve plusieurs développeurs du jeu.

Bref Sigma Theory s’annonce sous les meilleurs auspices et devrait sortir aux alentours du printemps 2019 sur PC/Mac/linux (et qui sait peut-être d’autres plateformes plus tard) et vous pouvez y jouer immédiatement en le pré-commandant.

Preview réalisée à partir d’une version beta fournie par le développeur.

Goblinz Studio est membre comme Gamer de Père en Fils du Cluster East Games.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.