article de Papa indé

Soirée Indie Games Club de l’association COIN

J’ai eu la chance d’assister à la deuxième soirée Indie Games Club organisée par l’association COIN à TCRM-BLIDA.

11001701_929926470374668_8794817044442800824_o

L’association COIN, ou Comité d’Organisation des Interactivités Numériques, s’attache à fédérer les acteurs de la création de jeu vidéo de la Grande région. Elle est connue pour ses Game Jams (ces marathons de création vidéoludique dont le but est de créer un jeu en moins de 48 heures) à Nancy et Luxembourg.

Le principe de ces soirées Indie Games Club est de faire découvrir des jeux indépendants ayant un mode multijoueur local, car c’est nettement plus fun lorsqu’on a son adversaire (ou son coéquipier) près de soi.

Nous avons ainsi pu nous affronter à quatre sur l’incontournable Towerfall Ascension, le secret des soirées réussies.

IMG_5237

Mais il y avait aussi le régional de l’étape, Dash & Popy vs. the goblins , le jeu réalisé par l’equipe des Nice Penguins lors de la dernière Global Game Jam de Nancy.

IMG_5219

Celui-ci répondait aux critères de la soirée: indépendant, Multijoueur local et fun. Les deux héros doivent survivre à des vagues de gobelins dans un jeu au gameplay asymétrique (les deux joueurs ne jouant pas de la même façon) Un joueur contrôle, via la souris, Dash un grand guerrier qui peut éliminer les gobelins grâce à son épée, pendant que le deuxième joueur Popy n’a aucune attaque et doit récupérer les différentes herbes en évitant les gobelins (grâce au clavier ou au pad). Avec suffisamment d’herbes Popy peut créer des potions confèrant des capacités spéciales à son ami (résistance à certains gobelins rouges ou bleus, laser, explosion). Une bonne coopération est essentielle pour survivre aux nombreuses vagues d’ennemis.

DSC_0310

Les Nice Penguins et leur jeu Dash & Popy

Nous avons beaucoup ri en jouant à sportsfriends, la compil de jeux délirants et fun.

J’ai pu découvrir Crawl , un dungeon crawler, jouable à 4, où le héros doit explorer le donjon en affrontant les monstres et pièges contrôlés par les 3 autres joueurs. Lorsqu’un des monstres tue le héros il prend sa place.

IMG_5236

Crawl

Le shoot them up Jamestown a eu du succès ( j’aime beaucoup ce jeu mais j’ignorais sa dimension multijoueur).

DSC_0270

Jamestown

DSC_0269

SpeedRunners, la coqueluche des YouTubeurs, a donné lieu à quelques courses endiablées.

IMG_5214

SpeedRunners

DSC_0300

J’ai découvert sur la console Ouya le jeu Toto Temple Deluxe, un excellent jeu de plateforme avec une composante « King of the Hill », où il faut conserver le plus longtemps possible une chèvre pour gagner.

IMG_5242DSC_0288DSC_0287

Le jeu de combat Skullgirls a rajouté une subtile touche de brutalité féminine à la soirée.

DSC_0316

Skullgirls

Le foufou Mount Your Friends a aussi attiré les curieux.

DSC_0283

Mount Your Friends

J’ai aussi vu pour la première fois le jeu Screencheat. Le principe est amusant: il s’agit d’un FPS classique en multi sur un écran splitté en 4 comme au temps de Quake III sur dreamcast ou de Golden Eye sur N64, mais ici il faut expressément tricher comme on le faisait à l’époque ( oh ne niez pas vous le faisiez vous aussi !) car il faut regarder sur l’écran de son adversaire pour le localiser, tous les personnages étant invisibles.

Bien évidemment l’ingrédient essentiel de ce genre de soirée, une bonne dose de mauvaise foi, était de la partie: nos défaites étaient inévitablement dues à un problème de manette , au type qui m’a déconcentré, l’IA qui triche,….

Entre 2 chips j’ai pu discuter avec Thomas Altenburger, l’un des fondateurs du COIN et développeur au sein du studio Flying Oak Games. Il m’a un peu parlé de son prochain jeu NeuroVoider. (en espérant en reparler bientôt sur ce site, n’est-ce pas Thomas ? Wink wink nudge nudge…)

En définitive une très agréable soirée, en attendant la prochaine !

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire