article de Papa PS4 PS5

Marvel’s Spider-Man: Miles Morales

Ecrit par papa

Les californiens d’Insomniac Games (rachetés par Sony en 2019) avaient frappé fort avec Marvel’s Spider-Man, un renouveau des aventures du tisseur sur PS4 qui s’est écoulé à plus de 20 millions d’exemplaires. Et Miles Morales, le nouveau Spider-Man, faisait déjà une apparition dans cet épisode. Ils remettent le couvert avec la sortie de la PS5. 

Birth of the cool

Pour ceux qui ont lu les comics, la série animée Ultimate Spider-Man ou vu l’excellent film Spider-Man: Into the Spider-Verse, Miles Morales est ce charmant lycéen de Brooklyn qui lui aussi se fait piquer par une araignée génétiquement modifiée et acquiert des supers pouvoirs.

So What

Cela permet une réécriture plus contemporaine du héros grimpant aux murs, car si celui-ci ne sera pas exempt de tragédies familiales, il a d’autres origines avec ses parents, des amis, une plus grande intégration sociale (d’ailleurs les films avec Tom Holland lui voleront sans complexe son ami Ganke). Depuis les épisodes tragiques du précédent volet, Miles a déménagé avec sa mère à Harlem. Le quartier tout comme la ville est magnifiquement détaillé avec ses bodegas et ses fêtes de rues durant la période des fêtes de fin d’année. Miles découvre le rôle de super-héros et cela ne se fera pas sans faire d’erreurs. Surtout que son mentor Peter Parker va le laisser s’occuper de la ville en son absence et qu’il devra déjouer un complot entre la multinationale Roxxon et le gang de l’underground et son leader, le Tinkerer. 

Miles a les pouvoirs de Peter Parker: agilité, force, sens araignée, la capacité de grimper aux murs et les lance-toiles. Mais il dispose aussi d’une capacité de bioélectricité permettant d’infliger des dégâts électriques à ses adversaires. Pouvoir qui se développera dans cet épisode et conduira à quelques catastrophes avant d’être maîtrisé. Dans le gameplay cela permettra de paralyser les adversaires. Les combats sont similaires à l’épisode précédent : toujours aussi dynamiques et même beaucoup plus fluides sur PS5.  

In a Silent Way

Mais Miles dispose aussi du pouvoir d’invisibilité. Capacité qui sera utilisée dans les phases d’infiltration où notre héros costumé éliminera les adversaires un à un en passant par le plafond en toute discrétion (séquences totalement inspirées de la série de jeux Batman: Arkham de Rocksteady).

Miles évolue toujours dans Manhattan en se balançant avec ses toiles. Et il faut dire que cela fait toujours son effet, encore plus désormais sur PS5. En effet les gratte-ciels vitrés de la grosse pomme sont une magnifique aubaine pour illustrer les capacités de ray tracing de la PS5 nouvellement sortie. Le ray tracing est cette technique d’image remise à la mode par nvidia avec sa gamme de cartes graphiques rtx et implémentée dans les consoles next gen par AMD. Cette technique simule le trajet de la lumière et permet de mettre en avant les effets de réflexion et de réfraction. En bref, il y a des reflets, de la transparence et ça brille. 

Round Midnight

Ceux qui veulent s’éloigner un peu de la trame principale pourront profiter du magnifique environnement ouvert pour faire les nombreuses quêtes annexes en répondant aux demandes d’aide de l’application “La petite Araignée sympa du Quartier” développée par Ganke. Ici il ne faudra pas trouver tous les sacs à dos de Peter, mais trouver les caches de l’underground, les capsules temporelles, trouver des samples pour une mixtape, débloquer les costumes (dont le très classe costume de Spider-Man: Into the Spider-Verse qui reproduit l’animation du dessin animé), … bref il y a de quoi faire. Surtout que la toute nouvelle fonctionnalité carte d’activités de la PS5 permet de se rendre immédiatement d’une quête à l’autre en évitant les menus, voyages ou long chargements. C’est assez révolutionnaire en terme d’interface de jeu.

Le jeu reprend le même fonctionnement que son prédécesseur avec un arbre de compétence qui débloquera au fur et à mesure de nouvelles attaques et capacités. On pourra aussi améliorer des gadgets comme des clones holographiques venant prêter main forte au héros, des puits gravitationnels, des mines ou le lance-toile. 

All blues

La bande son de John Paesano (déjà aux manettes sur le précédent épisode) n’est pas en reste, avec des titres de bonne qualité qui correspondent bien à l’esprit plus jeune du héros. A noter un excellent doublage français.

Techniquement le jeu est une vraie vitrine des capacités de la nouvelle console et c’est l’un des premiers jeux à donner un feeling next gen, dans le sens où l’on voit immédiatement que cela n’aura pas été possible sur la précédente génération. La 4K HDR ajoutée au ray tracing en mettent vraiment plein la vue. C’est aussi l’occasion de mettre en valeur les vibrations haptiques émises par la nouvelle manette Dual Sense de Sony. Ces vibrations sont beaucoup plus fines que dans les précédents pads et simulent à la perfection la résistance de l’air en cas de chute libre ou les coups reçus. Par contre les gâchettes adaptatives si révolutionnaires dans Astro’s Playroom sont assez inexploitées dans ce jeu. 

Marvel’s Spider-Man: Miles Morales respecte bien l’histoire du personnage telle que vue sur les autres supports mais se permet de nombreuses variantes, si bien qu’on est à la fois content de retrouver des personnages ou des histoires connues mais aussi agréablement surpris des petites altérations. Le jeu n’est pas avare en scènes à grand spectacle et débute même par un impressionnant combat avec Rhino. 

Human Nature

Cet épisode reprend la plupart des mécaniques et même l’environnement du précédent épisode. Et même si il est notablement plus court (environ 9h de jeu pour la quête principale) ce n’est pas non plus un simple DLC, car il étend l’univers de Marvel’s Spider-Man avec des personnages attachants et surtout il atteint un autre palier technique sur PS5. Un titre passionnant et un excellent titre pour le lancement de la PS5.

Test réalisé à partir d’une version PS5 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.