article de Papa PC PS4 XBOX One

STREET FIGHTER V : CHAMPION EDITION

Ecrit par papa

Capcom nous revient avec la version ultime du 5e opus de la saga.

Street Fighter V sorti (peut-être un peu trop tôt) en 2016 avait eu droit à une Arcade Edition en 2018, et désormais depuis le 14 février offre une Champion Edition. Ceux qui décideront d’acheter cette Champion Edition pourront bénéficier de tout le contenu créé pour le jeu jusque-là. Ainsi la Champion Edition offre 40 personnages, 34 arènes de combats et plus de 200 costumes. (bon il manque quelques DLC créé avec d’autres marques ou ceux du Capcom Pro Tour mais cela reste très généreux).

Une des grandes nouveautés est le retour de Seth. Personnage apparu dans Street Fighter IV, il est le PDG de la division d’armes de Shadaloo (les grands méchants de l’ombre de la série) nommée justement  S.I.N., et l’un des nombreux corps de remplacement génétiquement modifiés pour M. Bison (le grand méchant de la saga). Seth est une intelligence artificielle conçue pour habiter des corps humanoïdes synthétiques. Dans Street Fighter IV il avait un corps masculin avec une sorte de sphère yin-yang dans l’abdomen, source de son tanden engine (permettant d’assimiler les mouvements des combattants vaincus). Dans Street Fighter V, Seth a désormais une apparence entièrement différente avec un corps basé sur un physique féminin au visage de Juri. Il garde toutefois une voix masculine. Pouvant absorber une attaque de chaque personnage, pour le maîtriser il faudra bien connaître tous les personnages. 

Gill est aussi de retour dans cet épisode. Principal antagoniste de Street Fighter III: New Generation (et frère d’un autre personnage, Urien) il est le leader de la Secret Society, une organisation mystérieuse composée de l’élite de l’humanité qui contrôle les événements mondiaux dans l’ombre depuis l’aube de l’histoire. C’est un adversaire redoutable car en plus de ses capacités athlétiques et de sa maîtrise du Pancrace, il peut manipuler le feu et la glace. 

La mise à jour de Capcom inclut aussi l’ajout de nouvelles V-Skills (V-Skill 2) pour l’ensemble du casting. Certaines de ces capacités changent complètement la façon dont ce personnage est joué. Pour rappel le V-Skill est un coup spécial dont la fonction varie selon le personnage. Ainsi Ryu et Bison peuvent parer les attaques et Nash peut détruire les boules de feu. L’utilisation réussie d’une V-Skill remplira le V-Meter. Certains des meilleurs joueurs de la scène professionnelle, notamment Daigo Umehara sont en train d’expérimenter les meilleures configurations et combos avec ce deuxieme V-Skill.

Cette nouvelle version apporte aussi de nombreux équilibrages concernant les paramètres de santé et d’étourdissement. De même les boîtes de collision des personnages ont été standardisées. Enfin il y a eu de nombreux buff et debuff de personnage 

Street Fighter V: Champion Edition offrira aussi un nouveau mode de tournoi en ligne pour l’instant limité à des beta. 

On annonce aussi, et cela a excité toute la communauté, enfin une amélioration du netcode du jeu à venir la semaine prochaine afin de garantir de meilleures parties en ligne (cela est aussi probablement dû pour éviter les soucis de compatibilité liés aux patches créés par des fans pour améliorer le netcode).

Les possesseurs de la première heure de Street Fighter V auront droit automatiquement à cette mise à jour, avec toutes les modifications de gameplay et d’équilibrage, mais il leur faudra acheter les nouveaux personnages avec la monnaie du jeu ou en Euro sonnant et trébuchants. L’achat du Champion Edition upgrade Kit leur permettant de tout débloquer. 

Au niveau des regrets, même si le jeu a eu droit à des améliorations, il accuse un peu son âge au niveau des graphismes, en particulier lors des gros plans. Mais le design général et les animations rapides font qu’on y prête peu attention. 

Pour rappel le jeu est cross play PS4 et PC permettant aux joueurs de ces deux plateformes de s’affronter en ligne. 

Bref avec tout cet équilibrage et ce contenu pour 30€, c’est le meilleur moment pour se mettre à Street Fighter.

A la maison ce fut l’occasion de dépoussiérer le stick arcade que nous avions moddé en full sanwa (une célèbre marque  fabriquant les boutons et les joysticks des bornes d’arcade japonaise) lorsque Victor était tout petit. Bref une bonne madeleine de Proust de la tarte dans ta face. 

Test réalisé à partir d’une version PC du jeu fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.