article de Papa PC PS4 XBOX One

Borderlands 3

Ecrit par papa

Nous avons enfin pu passer un peu plus de temps sur Borderlands 3 le dernier opus de la licence à succès de Gearbox Software

Borderlands 3 ne change pas la recette de la série c’est à dire un FPS blindé de loot à la façon d’un Diablo. Comme d’habitude l’aventure débute sur Pandore, la planète mystérieuse sur laquelle se déroule l’histoire de tous les jeux. C’est un monde stérile et désolé, rempli de créatures dangereuses.  Vous y incarnez un nouveau chasseur de l’Arche et vous avez comme toujours le choix d’incarner un personnage parmi 4. Chacun de ces (anti)-héros ont leurs propres compétences et options de personnalisation et offrent une expérience réellement différente. 

Parmi les quatre nouveaux avatars il y a Amara la sirène. Les sirènes dans Borderlands sont des femmes avec des origines mystiques inconnues et d’énormes pouvoirs. Elles se distinguent par leurs tatouages ​​qui recouvrent la moitié de leur corps. 

FL4K, le robot maître des bêtes, accompagné d’un familier aux caractéristiques propres. Cela peut être au choix, un Skag, un Spiderant et ou une autre créature qui porte une arme à feu (à noter que ce personnage est non binaire et utilise les pronoms correspondants en anglais).

Zane, l’agent spécial issu de la tristement célèbre famille Flynt de Pandore, est un tueur à gages en préretraite. Celui-ci abuse de ses gadgets comme un drone, une barrière protectrice déployable et surtout un digiclone. 

Moze quant à elle est une artilleuse pouvant invoquer un mécha blindé, l’Ours de fer. Hélas une fois votre personnage choisi vous ne pourrez pas le changer en cours de campagne.

Au niveau de l’histoire, le grand changement c’est (léger spoiler) la possibilité de se déplacer sur d’autres planètes (4 en tout) en embarquant sur le vaisseau Sanctuary III qui servira de hub entre les missions. Cela apporte une indéniable variété en termes d’environnements.

Même si il est tout à fait possible de jouer solo, Borderlands 3 offre de nombreuses possibilités pour jouer entre amis. Sur consoles Xbox One et PS4 il est possible de jouer sur un même écran (split-screen), c’est assez notable car de plus en plus les jeux tendent à se débarrasser de cette option qui a souvent un impact important en terme de performances. Sur toutes plateformes (incluant donc le PC) il est possible de jouer en coopération jusqu’à 4 joueurs. On apprécie de pouvoir jouer avec des amis à tout moment quel que soit le point de la campagne ou le niveau des joueurs.

On décrochera un léger sourire sur la décision de faire les deux grands méchants (les jumeaux Calypso) des streamers/youtubers. Ça a du aider un peu la comm avec lesdits streamers.

Les jumeaux Calypso, Troy et Tyreen, ont créé un culte soumettant tous les clans de bandits de la galaxie et considèrent que le pouvoir des Arches (ces vestiges aliens source de grande technologie)  leur revient de droit  et il vous reviendra de les arrêter.  

Clairement le ton et l’humour des Borderlands ne plairont pas à tout le monde, les dialogues étant parfois particulièrement vulgaires. 

Néanmoins si on arrive à passer outre, on trouve un excellent gameplay avec des armes innombrables qui ont un vrai feeling différent. Non vraiment il y a des milliards de combinaisons possibles pour les flingues , cela va du lance lames de scie, au fusil sniper à impulsion , en passant par le pistolet qui tire en faisant apparaître un cœur sur sa cible , celui qui tire aussi sur les côtés, jusqu’au flingue qui tire des flingues … Bien sûr il existe des variantes avec différentes statistiques ainsi qu’un classement en fonction de la rareté de l’arme. Jouer à Borderlands c’est comme ouvrir des lootbox sans payer. 

Petite nouveauté la glissade permet une action plus dynamique. Le déplacement en véhicule reste toujours aussi peu maniable et pas intuitif. 

Si le jeu est actuellement fun, de nombreux bugs sont à noter. Victor qui a le plus joué dans la famille a rapporté plusieurs bugs, en particulier des cinématiques qui se relancent, lag parfois important, retours dans le menu du jeu … Heureusement Gearbox Software a déjà émis plusieurs patchs pour corriger cela.  A noter que les chargements entre les zones et planètes peuvent s’avérer particulièrement longs (et se compter en minutes). 

Peu de changement dans la direction artistique qui garde son aspect comics cell shading si spécifique, si ce n’est qu’elle s’est encore améliorée. Le son n’est pas en reste pour décrire les différentes déflagrations de vos armes. 

Au niveau de la durée de vie, Victor a fini la quête principale avec son ami Pierre en environ une cinquantaine d’heure. Le jeu offre une rejouabilité intéressante avec de nombreuses missions secondaires assez originales et drôles. 

Le jeu est disponible sur PC (Epic store), PS4 et Xbox One. A noter que Gearbox fête en ce moment les 10 ans de la franchise en permettant tout au long du mois d’octobre (et quelques jours en novembre) aux joueurs d’obtenir des bonus et du butin simplement en jouant. Plus d’infos tous les lundis sur le site borderlands.com 

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.