article de Papa PC PS4 XBOX One

Ecrit par papa

Agent double ou agent trouble ?

Phantom Doctrine est un jeu d’espionnage stratégique au tour par tour qui se déroule en pleine Guerre froide. Créé par les développeurs polonais de Creative Forge, le jeu dégage une excellente ambiance de film des années 80.

Le jeu vous demandera de choisir votre camp entre CIA et KGB (ou un autre camp après un premier run) afin de prendre les commandes de votre propre organisation, la Cabale, en charge de prévenir l’escalade entre les deux blocs orchestré par des conspirateurs. La campagne vous fera visiter des niveaux à Bagdad, en Europe de L’Est, en Russie, en Amérique du Sud, …

Phantom Doctrine fera immanquablement penser à XCOM: Enemy Unknown, les missions se déroulant au tour par dans une vue isométrique similaire au reboot de Firaxis Games.

Le positionnement de vos personnages s’avérera crucial pour la survie de vos personnages.

Contrairement à XCOM les attaques ne sont pas basées sur un pourcentage de réussite (qui n’a pas ragé dans XCOM quand son personnage ne touchait pas sa cible avec 90% de chance de réussite?), chaque attaque touche. Néanmoins les dommages eux sont aléatoires (fixés entre un minimum et un maximum). Et heureusement pour le réalisme, les attaques à bout portant sont quasi garanties de tuer l’adversaire. Par contre on râlera souvent en se faisant toucher à 300 m à travers des bâtiments par un ennemi qu’on aura pas vu…

Une des variables à surveiller est la capacité d’esquive. Celle-ci dépend de votre niveau d’acuité. Les points d’acuité sont utilisés pour éviter un tir et le ratio pour éviter un tir dépend de chaque agent. Mais même en cas d’utilisation de votre faculté d’évitement vous serez touché mais avec le niveau minimal de dégâts.

Mais c’est plus du côté de la série des jeux Commandos qu’il faudra rapprocher Phantom Doctrine et essayer dans la mesure du possible de faire les missions en toute discrétion, l’assaut frontal se révélant très difficile. A cet effet il ne faudra pas hésiter à neutraliser les adversaires et utiliser votre capacité à cacher les corps (heureusement c’est automatique).

Après l’accomplissement de votre objectif, il faudra en général évacuer vos agents. Il ne faudra pas oublier de localiser la zone d’évacuation avant le début de la mission et appeler les secours suffisamment tôt pour éviter d’avoir à tenir la zone pendant de trop nombreux tours.

De façon similaire à XCOM vous devrez gérer et planifier vos missions à partir de votre base et envoyez vos agents sur le terrain. Il faudra s’assurer d’avoir assez d’agents sur chaque zone du globe.

Le jeu apporte une nouvelle mécanique avec le tableau d’enquête, une façon originale de découvrir un peu du lore du jeu. Dans cet écran vous punaiserez sur un tableau en liège toutes les informations reçues. Il faudra ensuite scanner les documents pour trouver des mots-clés et les connecter entre eux avec des ficelles.

Durant les missions en plus de l’objectif principal il sera possible de trouver des objets et documents qui se révéleront cruciaux par la suite afin d’obtenir de nouvelles armes, armure, modification pour améliorer l’équipement de vos agents ainsi que des infos ou des candidats à recruter dans votre équipe.  

La bande-son composée par Marcin Przybylowicz (connu pour sa participation au bande son des jeux CD Projekt Red comme Witcher 2 et 3, Gwent ou même Cyberpunk 2077) est jazzy et agréable à souhait.

Parmi les défauts du jeu on notera une traduction pas toujours au top et les temps de chargement important pendant le tour adverse. De plus l’histoire est à la fois intéressante et confuse

Phantom Doctrine offrira un challenge intense au fans de jeux de stratégie en tour par tour. Le jeu est dors et déjà disponible sur PC, PS4 et Xbox One.

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur. 

 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.