article de Papa gamescom Oculus Rift Réalité Virtuelle

Cyberith Virtualizer + Oculus Rift + Wiimote

A l’occasion de la gamescom 2014 j’ai pu tester le Virtualizer de Cyberith.

Virtualizer

Le Virtualizer est un plateau Ă©quipĂ© de capteurs permettant de marcher rĂ©ellement dans les jeux en rĂ©alitĂ© virtuelle (avec l’Oculus rift par exemple). Nos pas sont reproduits dans la rĂ©alitĂ© virtuelle, remplaçant le besoin de se dĂ©placer avec une manette.

CrĂ©e par la sociĂ©tĂ© autrichienne Cyberith, il se compose d’un plateau lisse au sol pour marcher et d’un anneau nous retenant Ă  la taille soutenu par trois pieds en acier et aluminium.

L’ensemble parait solide, les parties mĂ©talliques mettant en confiance.

IMG_0970

Des capteurs dans la base, les piliers et l’anneau permettent de capter les mouvements. Ainsi plus besoin de manette ou presque pour se dĂ©placer dans un jeu avec un Oculus Rift, il suffit simplement de marcher dans la bonne direction.

Une perche (appelĂ© par ses crĂ©ateur “the Arm”) fixĂ©e Ă  l’un des piliers permet de faire passer le câble de l’Oculus Rift pour empecher que l’on s’emmĂŞle dans les câbles dans le feu de l’action.

IMG_0971

gamescom oblige, afin d’Ă©viter que les nombreux visiteurs salissent l’appareil et comme dans toute bonne maison bien entretenue il nous a fallu enfiler des patins. D’ailleurs le plateau est si lisse que parfois on “moonwalkait”.

 

IMG_0968

L’anneau baissĂ© nous avons enfilĂ© un harnais, puis l’anneau a Ă©tĂ© relevĂ© au niveau de notre taille.

Cet anneau suit nos mouvements et, si le jeu le permet, on peut se baisser, voir sauter.

En pratique il y a tout de mĂŞme un coup Ă  prendre et il faut s’avoir s’incliner avec l’anneau un peu plus que d’habitude dans la direction voulue, mais le rĂ©sultat est saisissant: avec le casque sur la tĂŞte on marche dans un monde virtuel.

 

IMG_0976

La dĂ©mo que j’ai pu essayer Ă©tait le jeu Dreadhalls, un jeu d’Ă©pouvante oĂą l’on se retrouve Ă  explorer un (très) sombre labyrinthe. Afin de pouvoir effectuer les diverses actions (lire la carte, ouvrir les portes, …) j’Ă©tais Ă©quipĂ© d’une Wiimote.

J’avais dĂ©jĂ  assistĂ© Ă  une dĂ©mo de ce jeu dans le cadre de l’Ă©vĂ©nement les vacances numĂ©riques “winter Ă©dition” Ă  Metz. Le jeu avait l’air dĂ©jĂ  effrayant assis sur une chaise, mais lĂ  il fallait marcher et souvent on Ă©tait tentĂ© de courir pour fuir les apparitions et autres crĂ©atures surnaturelles (et dans un soucis de conserver le peu de dignitĂ© qu’il me reste,  je ne mettrais pas de vidĂ©o de moi criant et courant dans l’autre sens). En effet notre personnage n’est Ă©quipé que d’une lampe et d’une carte pour essayer de s’Ă©chapper de ces horribles donjons.

Le Virtualizer a effectuĂ© avec succès une campagne de financement participatif via Kickstarter et l’annonçait fièrement sur son stand.

IMG_0982

Pour les chercheurs, une version sans les capteurs est disponible pour pouvoir les remplacer par des capteurs plus spécifiques.

Cet essai du Virtualizer fut une expĂ©rience enrichissante que j’aimerais rĂ©itĂ©rer avec d’autres jeux dans le futur (on peut y jouer avec Skyrim).

 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.