article de Papa gamescom PC preview PS4 XBOX One

Moons of Madness

Ecrit par papa

Dans la gamescom personne ne vous entend crier.

Et heureusement que le brouhaha des conversations et les musiques de jeux vidéo couvraient mes petits cris effrayés, car Moons of Madness est un jeu d’horreur lovecraftien spatial. Je m’explique.

Moons of Madness est un jeu d’aventure à la première personne édité par Funcom largement focalisé sur la narration, vous ne tirerez pas à vue, vous n’aurez même pas d’arme, il vous faudra surtout garder votre santé mentale.

Au début du jeu vous vous réveillez dans le noir dans votre chambre sur ce qui semble être une base. En arrivant dans le hall plongé dans la pénombre vous apercevez la silhouette d’une petite fille. En essayant de la suivre dans la station éclairée par votre seule lampe frontale vous découvrez que la base semble envahie par une sorte de plante aux lianes tentaculaires.

L’ambiance est flippante à souhait avec quelques lampes clignotantes et une musique bien angoissante. Vous trouvez un pied de biche pour ouvrir une porte automatique en panne, arrivez devant un gâteau d’anniversaire et là un énorme jump scare a dut avoir un effet suffisant sur mon visage pour faire sourire le développeur de Rock Pocket Games.

Et tout cela n’était qu’un rêve vous vous réveillez le lendemain dans votre chambre avec une vue sur …Mars. Orson votre supérieur vous appelle par radio et vous envoie vous occuper des bios cultures de la base. Pour cela il vous faudra trouver le code pour déverrouiller votre porte car il semble qu’il y ait des dysfonctionnements. En fouillant votre ordinateur vous en apprendrez plus sur le contexte.

Vous êtes Shane Newehar, un technicien envoyé sur Mars par la mégacorporation Orochi à la suite de la découverte d’un signal intelligent émanant de Mars. Orochi a construit dans le plus grand secret (votre personnage n’a pas eu le droit de le révéler à sa femme) la base Invictus pour identifier la nature du message.

En sortant de votre chambre vous constaterez plusieurs pannes. L’origine semble venir de la serre. En explorant vous tomberez sur les sombres expériences d’une scientifique et même un monstre tentaculaire. 

Le côté très réaliste du jeu (l’environnement semble fonctionnel, vous pouvez vous faire un café, faire de l’exercice), ses discussions parfois terre à terre (Orson discute avec vous comme vous le feriez dans votre job) et l’apparition relativement subtile des éléments d’ordre surnaturel permet d’instiller une ambiance horrifique. Vous en viendrez à vous interroger si tout cela est vrai ou si votre personnage est en train de lentement sombrer dans la folie. 

La démo que j’ai pu essayer disposait d’une réalisation très propre, avec une direction artistique réaliste et un bon doublage. 

Les fans du jeu Secret Worlds et de sa version upgradée sortie en 2017 Secret Worlds Legends seront ravis de savoir que Moons of Madness se déroule dans le même univers (et auront remarqué la référence à Orochi). 

Les développeurs norvégiens de Rock Pocket Games comptent sortir Moons of Madness pour fin octobre sur PC, Xbox One et PS4. Même pas peur !

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.