article de Seb PC PS4

Nex Machina

Ecrit par Atlanticblue

Nex machina est un twin-stick shooter prenant place dans un univers futuriste. Il a été développé pendant 3 ans par le studio indépendant Housemarque. Sorti le 20 juin sur Ps4 et Pc il a été créé par la même équipe que le nom moins connu Resogun en collaboration avec Eugene Jarvis (connu pour les grands classiques du genre : Robotron 2048 et Smash TV).

Piou Piou Piou

Comme beaucoup de twin-stick shooter l’histoire est assez simple: des robots ont envahi votre planète et il va s’agir de tous les éliminer. C’est ainsi que fusil laser en main vous débarquez dans le 1er monde (sur 5) la « techno-forêt » et là tout va très vite. Sans explication vous vous retrouvez  à détruire robots et éléments du décor. Mais là n’est pas votre seule mission, en effet de nombreux humains déambulent sur la planète et votre mission consiste à en récupérer le plus possible. Le jeu n’hésite d’ailleurs pas à vous mettre sous pression constante et à choisir entre prendre plus de risques quitte à mourir où à abandonner les humains à leur sort et sauver sa propre peau. A noter que certains robots n’hésiteront pas à rapidement attaquer les humains afin d’accentuer sur vous le stress ambiant. Le jeu propose parfois des power-up à utiliser, malheureusement leur effet n’est pas toujours clair. Enfin une charge bien pratique permet de traverser ennemis et laser en évitant la majeur partie des dégâts.

Si les items n’ont pas suffit c’est la mort : mais pas de panique ! Nex Machina est découpé en petites zones qui s’enchaînent très rapidement  et en cas de décès  au niveau débutant et expérimenté le jeu recharge la petite zone où vous vous trouvez ainsi que les ennemis, ce qui fait que la mort n’est pas punitive, un vrai plus.

Chaque zone cache par ailleurs une flopée d’éléments cachés, de chemin alternatifs, de tourelles à détruire etc. donnant au jeu une vraie rejouabilité.

Pour rester dans le gameplay, chaque monde se termine par un boss dont les patterns sont relativement simples à anticiper. Les boss sont particulièrement bien modélisés à l’image du jeu dont la direction artistique, tout en voxels (ces pixels 3D), est véritablement léchée. Celle-ci ne vient que très rarement perturber la lisibilité du jeu malgré le fourmillement d’objets, de couleurs et d’explosions.

En veux-tu ? En voila

Outre le mode arcade jouable en solo ou en coop à 2  qui vous occupera un moment et qui consiste à aller le plus loin possible dans la limite des vies et continues attribués. Nex Machina offre également d’autres amusements.

  • Un mode « arène »

Consistant à parcourir les mondes avec certaines modifications du type « tout se déplace plus rapidement ». Ce mode offre un vrai challenge et de nombreux défis sont d’ailleurs à débloquer en réalisant les meilleurs scores.

  • Une mode « monde unique »

Vous permettant de refaire le niveau de votre choix sans parcourir les niveaux précédents.

  • PLUUUSSS

Cerise sur le gâteau un onglet « exploits » vous met au défi de réaliser de nombreuses prouesses in game en échange de la récompense de certains skins ou bonus.

Nex Machina ne révolutionne pas le genre mais tout ce qu’il fait il le fait bien.

La prise en main est instantanée, la bande son bien dosée et les graphismes aux petits oignons. Un jeu dont on prend chaque moment avec plaisir et qu’on aime relancer fréquemment. En bref c’est ce qu’on appel un TRES BON JEU.

Test réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur

A propos de l'auteur

Atlanticblue

Passionné de jeux vidéo et auteur. J’ai fait mes débuts sur Megadrive et depuis j’ai pas décroché !

Laissez un commentaire