article de Papa indé PC PS4 XBOX One

ABZÛ

Ecrit par papa

Une plongée envoûtante.

ABZÛ est le premier projet du studio Giant Squid, fondé par Matt Nava, auparavant directeur artistique chez thatgamecompany et ayant travaillé sur les superbes Flower et Journey. Nous avons d’ailleurs récemment assisté à une très intéressante conférence de Matt Nava sur ses influences artistiques lors de l’indieCade Europe 2016.

Vous incarnez un plongeur(euse) solitaire au milieu d‘un monde océanique, qui va s’enfoncer de plus en plus profondément dans les abysses pour découvrir des créatures majestueuses et des secrets enfouis.

ABZÛ a tous les attributs d’un walking simulator, ces jeux où l’on ne peut pas mourir et dont le trajet est guidé. Mais tout cela est fait de façon si subtile (le regard du plongeur qui nous oriente, un poisson qui attire notre attention, une source de lumière …) que l’on n’a pas l’impression d’être tenu par la main.

Il faut dire que le contrôle de notre nageuse est absolument parfait et donne un profond sentiment de liberté.

ABZÛ, de même que Journey n’a pas de texte ni de voix, tout se devine et cela permet de garder une part de mystère.

Notre périple nous amènera à traverser des ruines magnifiques d’une ancienne civilisation (ABZÛ signifie «  l’Océan de la sagesse » en sumérien ancien) et à sauver ce monde.

C’est un bonheur d’explorer ces fonds marins. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, les environnements sont particulièrement variés, selon la flore ou la profondeur. ABZÛ est une farandole de couleurs, à la fois stylisé et réaliste. La floresous-marine semble si vivante : les différentes sortes d’algues ondulent avec les courants. On trouve parfois aussi des coquillages à collectionner.

L’océan d’ABZÛ est rempli de poissons de toutes sortes qui sont superbement animés (on peut même les chevaucher). Certains nagent en bancs.  il est aussi possible de simplement s’asseoir sur des sculptures sous-marines et de méditer en contemplant les poissons.

Parfois les courants nous emportent lors de séquences un peu plus animées, et passer au travers de ces bancs de poissons nous octroi un gain de vitesse.

De temps en temps vous trouverez de petits robots pour vous assister. Les quelques puzzles ou mécanismes à actionner sont très simples et n’entravent pas l’histoire.

ABZÛ a l’intelligence de s’arrêter avant d’instaurer trop de répétitions. C’est un jeu court mais intense.

ABZÛ est une superbe expérience poétique que je recommande à tous les publics.

Un dernier mot sur la musique sublime du compositeur Austin Wintory, dont les hautbois et les chœurs nous immergent littéralement dans cet univers aquatique.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire