article de Papa Gamescom PC

Witcher 3 Wild Hunt – impressions

 

Witcher 3 Wild Hunt

 

Dans la salle d’attente avant la présentation, trônait le nouveau jeu de plateau Witcher au milieu de la pièce.

DSC_0409

Une statue de Geralt of Rivia, taille réelle, nous attendait à côté des couvertures de magazines consacrées à Witcher 3.  Au mur se trouvaient accrochées des répliques des épées du Sorceleur.

Geralt

Geralt

 

épées de Sorceleur

épées de Sorceleur

Quelques posters rappelaient aussi l’existence du futur jeu de CD Projeckt RED, Cyberpunk 2077.

Les portes s’ouvrirent et je pu assister au défilé des journalistes précédents (avec leur t-shirt promotionnels Witcher 3), puis ce fut notre tour d’entrer dans cette petite salle de cinéma privée réservée à la quinzaine de journalistes/bloggeurs invités.

Le développeur nous rappela que le héros de l’aventure, Geralt, est toujours un mutant disposant de certaines capacités « magiques », un sorceleur. Il fut précisé aussi qu’il n’était pas nécessaire d’avoir joué aux opus précédent pour apprécier ce troisième épisode.

On nous présentât une scène cinématographique impressionnante utilisant des tons ternes très réalistes nous dépeignant une pendaison d’une « sorcière » interrompue par Geralt. Une autre cinématique voit un village détruit par une armée transportée par des bateaux volants.

Suite aux événements du 2eme épisode, le monde est en guerre et une menace plus importante que les deux empires en bataille se profile, une armée fantôme nommée la Wild Hunt (traque sauvage).

Puis enfin débutât la présentation de gameplay. il s’agissait d’une présentation « hands off » c’est à dire qu’un développeur dirigeait le personnage (sur PC) pendant qu’un autre nous décrivait les nouveautés.

La présentation de gameplay se déroulait à peu près au milieu du jeu.

Geralt chevauchait à travers une région montagneuse d’inspiration nordique, passait dans des tunnels, traversait des villages sans temps de chargement. Le soin porté aux détails et à la végétation était impressionnant.

Le jeu semble immense et les développeurs parlent de 40 min pour le traverser de part en part à cheval.

Le monde est réellement varié et les développeurs ont mentionné les 3 sources principales d’inspiration : le No man’s land, un territoire ravagé par la guerre basé sur la mythologie Slave.  Un archipel , Skellige, basé sur les légendes nordiques et celtiques.  Et enfin la ville portuaire de Novigrad d’influence médiévale.

Le monde est régit par un cycle jour/nuit qui a un impact sur les monstres (les loups garous par exemple) ainsi que par une météo dynamique.

Les villages traversés semblaient vivants avec des villageois ayant leur propre emploi du temps, et qui parfois interpellaient le héros.

On n’avait pas l’impression d’avoir à faire à des barrières artificielles.

Le développeur a même pris un bateau pour nous exposer les possibilités de navigation.

C’est d’ailleurs à ce moment qu’on nous présentât l’option de voyage rapide permettant de rejoindre en un clic n’importe quel point de la carte déjà visité.

Les petits villages et les ruines disséminés çà et là font office de point d’intérêts qui sont souvent le début d’une quête annexe. Lors de la visite des ruines d’un château, Geralt rencontra un énorme bête, sorte de mini boss qui avait la capacité de pièger le héros dans l’obscurité. Au cours du combat celle-ci s’échappe et Geralt a alors le choix de la traquer ou non (et de subir les conséquences de ce choix)

The_Witcher_3_Wild_Hunt_Geralt_fighting_the_fiend

Une autre quête annexe nous présentait le travail de chasseur de monstre de Geralt et ses conséquences. Il ne s’agit pas vraiment de choisir entre le bien et le mal mais plutôt de déterminer le choix le moins mauvais.  Cette mission nous permettait de voir les capacités de traque du héros. Celui-ci peut utiliser un pouvoir (Witcher sense) lui permettant de voir et d’entendre au delà du commun des mortels (trace de sang..). Un journal (un « witcherkipedia » d’après la plaisanterie d’un journaliste ) permet de se renseigner sur les monstres. En l’occurrence le monstre , sorte d’esprit des bois, utilisait les racines des arbres pour tuer ses victimes.

The_Witcher_3_Wild_Hunt_Geralt_uses_Igni_to_torch_leshen

Quelques bugs et plantages nous ont rappelé que le jeu est toujours en stade alpha.

Je ne peux m’empêcher de penser à Red Dead Redemption en voyant cette liberté à cheval.

En fait le jeu ressemble à Skyrim par moments pour son influence nordique/fantasy et sa liberté mais aussi à Red Dead Redemption pour ses chevauchées et pour le soin dans le scénario et les dialogues. 2 références prestigieuses et je n’ai qu’une hâte c’est de pouvoir y jouer.

 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire