article de Papa PS4

Bloodborne

Je suis mort…encore… et encore …mais j’aime ça !

Vous l’avez devinez cet article concerne l’exclusivitĂ© Sony PS4 “Bloodborne”.

Bloodborne™_20150327231335

Bloodborne™_20150406163618

Suite spirituelle de la sĂ©rie des Souls ( Demon’s Souls, Dark Souls 1 & 2) du dĂ©veloppeur japonais From Software, Bloodborne pose d’emblĂ©e le ton: vous allez souffrir et mourir… souvent.

Bloodborne™_20150327234911

vous allez souvent rencontrer ce message

“Attention chĂ©rie, ça va trancher”

Le premier choc est nĂ©anmoins visuel, Bloodborne est si sombre et si morbide qu’il ferait passer ses prĂ©dĂ©cesseurs pour une balade Ă  Disney. Le sang gicle Ă  flots et notre hĂ©ros est bien vite littĂ©ralement recouvert d’hĂ©moglobine. C’est bien simple, je pense que le jeu servira d’illustration pour le terme “gothique” dans le dictionnaire. Point d’ambiance mĂ©diĂ©vale ici, l’environnement s’inspire du Londres de l’ère Victorienne.

Bloodborne™_20150327235545Bloodborne™_20150327233723

Bloodborne™_20150403152739Bloodborne™_20150403152956Bloodborne™_20150403153126Bloodborne™_20150406152552

C’est tĂ©nĂ©breux mais c’est aussi superbe. Le jeu est extrĂŞmement dĂ©taillĂ© et s’avère une excellente demo technique pour la PS4 (contrairement Ă  ses prĂ©dĂ©cesseurs, mĂŞme si ils avaient une superbe direction artistique). Chaque monument, chaque ennemi, est dĂ©peint avec soin.

Bloodborne™_20150328190127

L’animation est fluide, mĂŞme si on est plus dans la zone des 30 images par secondes plutĂ´t que dans celle des sacro-saintes 60FPS.

Bloodborne™_20150406163618

Chasseur sachant chasser

Le jeu est encore plus cryptique que ses prĂ©dĂ©cesseurs si cela pouvait ĂŞtre possible. Vous incarnez un chasseur dans une ville oĂą les habitants semblent tous s’ĂŞtre transformĂ©s en d’effroyables monstres (lycanthropes, mort-vivants, …). Au dĂ©but du jeu vous n’avez aucune idĂ©e de ce qui vous a amenĂ© dans cette ville, Yahrnam, ni pourquoi y règne un tel chaos. La première mort (qui arrive très vite ) vous emmène dans le “rĂŞve du chasseur ” une sorte de hub, un peu comme dans Demon’s Souls. Cet endroit permettra de convertir les Ă©chos de sang ( les Souls des prĂ©cĂ©dents jeux) en point d’expĂ©rience, d’acheter et d’amĂ©liorer l’Ă©quipement.

Bloodborne™_20150401184028Bloodborne™_20150327232657

What Does Your Soul Look Like

Quant au gameplay, si les contrĂ´les et l’expĂ©rience sont proches de la sĂ©rie des Souls, Bloodborne se dĂ©marque par son orientation plus agressive. Il n’y a plus (ou presque) de boucliers, plus moyen d’encaisser le premier coup pour mieux attaquer ensuite. Bloodborne nous pousse Ă  attaquer constamment ( et Ă©viter ). D’ailleurs pour regagner de la vie, il “suffit” de contre-attaquer rapidement après avoir reçu un coup.

Et cela change profondĂ©ment l’expĂ©rience de jeu.

Bloodborne™_20150406182952

Autre nouveautĂ© de gameplay, les armes: notre personnages dispose d’une arme principale ( scie-lance, canne-fouet ,…) Ă  gĂ©omĂ©trie variable qui peut alterner entre 2 formes Ă  tout moment et offrir diffĂ©rentes attaques mais il dispose aussi d’une arme Ă  feu. Attention les armes Ă  feu font peu de dĂ©gât, elles servent plutĂ´t Ă  retarder l’adversaire.

Et si le timing de votre tir est suffisement prĂ©cis vous pouvez Ă©tourdir l’adversaire, ce qui permet de placer une ravageuse “attaque viscĂ©rale” Ă´tant Ă©normĂ©ment de dĂ©gâts Ă  l’ennemi. Et cette technique peut mĂŞme s’appliquer aux Boss.

Bloodborne™_20150406163326

Bloodborne partage le mĂŞme game design subtil que ses “grand frères”. Au fur et Ă  mesure on se plait Ă  dĂ©couvrir les indices Ă  peine visibles (lampes jaunes indiquant les Ă©chelles ), les raccourcis cachĂ©s, les ennemis ingĂ©nieusement placĂ©s pour vous inciter Ă  explorer le niveau.

Bloodborne™_20150406154332

Avant je n’arrivais pas Ă  battre les Boss de Bloodborne

 

Bloodborne™_20150406154759

Mais ça c’Ă©tait avant

C’est dur au dĂ©but, très dur, surtout si comme moi vous comptiez beaucoup sur votre bouclier dans les Souls. Mais le jeu est sĂ©vère mais juste. Au bout d’un moment le dĂ©clic se fait. On cesse de paniquer, on apprend le pattern des ennemis, on bat son premier boss sans aide extĂ©rieure, on dĂ©couvre des passages cachĂ©s, on devient … un chasseur!

 

Note: 10 loups-garous / 10

 

Ce test a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© avec une version du jeu gracieusement fournie par l’Ă©diteur.

 

 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

ajouter un commentaire

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.