article de Papa Mac PC PS4 XBOX One

Overwatch

Overwatch_White
Ecrit par papa

Overwatch_WhiteLe FPS multijoueur à la sauce Blizzard

Ma préparation pour l’E3 m’a complètement fait oublier de vous parler d’Overwatch,  mon FPS multi du moment.

Il s’agit de parties à 6 contre 6 où l’objectif est de capturer des points de contrôle ou d’accompagner (ou d’attaquer) un convoi. Chaque personnage dispose de points de vie et de capacités très différentes. Par exemple Faucheur peut utiliser une forme spectrale intangible, Fatale peut voir à travers les murs (oui un wall-hack en quelque sorte 😉 ) Ils se divisent en quatre catégories : attaque, défense, tank et soutien.ScreenShot_16-06-23_10-55-56-000Comme beaucoup de jeux Blizzard, Overwatch n’innove pas franchement. Il s’agit d’un FPS mulltijoueur cartoonesque avec des personnages ayant des capacités différentes. Impossible de ne pas penser à Team Fortress 2. Néanmoins la patte Blizzard se trouve dans le souci du détail.ScreenShot_16-05-28_14-17-07-000On peut tout d’abord évoquer ce chara-design très « Saturday morning cartoon »,  les personnages sont des super héros /super vilains ayant repris du service. Tout au long de la campagne de promotion du jeu la plupart des héros nous ont été présentés grâce à des cartoons de grande qualité.

Comme dans la plupart de ses jeux, Blizzard s’est assuré que le jeu tournerait sur le plus de plateforme possible et a donc privilégié une direction artistique colorée et attirante à la technique pour ne pas limiter le jeu à une élite de possesseurs de PC fortunés. Le jeu tourne sur la plupart des configurations de façon fluide.ScreenShot_16-06-23_10-43-14-000Mais c’est aussi tout une philosophie de fair-play et d’optimisme  dans lequel baigne ce jeu : à la fin de la partie, il n’y a pas l’habituel classement des joueurs et son kill ratio, mais plutôt à un vote pour récompenser les joueurs ayant accomplis les plus belle actions. On peut aussi mentionner ces conseils en début de partie sur l’équilibrage de l’équipe avec des messages du style « il manque un tank dans votre équipe ». Et puis il y a aussi cette grande liberté pour customiser les touches.  Overwatch,c’est aussi la possibilité de changer en cours de partie son personnage parmi les 21 disponibles.ScreenShot_16-06-23_10-56-32-000Si le mode compétitif n’est pas encore disponible, il ne devrait pas tarder à arriver, un beta test ayant déjà eu lieu dans certaines régions. C’est d’ailleurs une autre force d’Overwatch, on sait, par l’expérience de leurs autres jeux, que Blizzard va le soutenir et ajouter du contenu en continu. Par exemple ils viennent d’ôter l’option permettant d’éviter un joueur. L’idée était louable (éviter le harcèlement) mais beaucoup ont abusé du système pour éviter des matchs qu’ils pouvaient perdre.

Petite touche agréable, mon clavier Razer Chroma est automatiquement reconnu par le jeu et éclaire dans une couleur différente les touches importantes au moment adéquat.

Les points d’expérience vous donnent droit à des coffres surprises contenant divers bonus comme des logos, des voix alternatives ou des nouvelles skins. Il est possible de les acheter avec de l’argent réel.ScreenShot_16-06-23_10-54-51-000Les parties d’Overwatch sont rapides et fun, Blizzard s’efforçant d’enlever toutes les frictions et lourdeurs habituelles des FPS.  Le jeu par excellence pour un moment de détente. Je vous laisse, j’y retourne !ScreenShot_16-06-23_10-56-26-000

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire