article de Papa PC PS4 XBOX One

DOOM

Cyberdemon_Rev_1434321862
Ecrit par papa

DOOM_Logo_blackbg_1434321262 Doom ce sont des viscères éparpillées sur fond de gros métal qui tache.

Parler longuement de Doom semble presque un non-sens, car DOOM ne s’explique pas, c’est viscéral, c’est un cri rauque.

Cacodemon_Plus_1437988255D’ailleurs le jeu annonce d’emblée la couleur: ici pas d’introduction remplie de blablas, votre premier massacre a lieu environ 30 secondes après le début de la campagne.20160525181226_1En quelques minutes tout est mis en place : les démons, le space marine reprenant son casque fétiche, Mars, les armes badass. L’esprit de la série est parfaitement respecté.

Pour ceux qui tiennent vraiment à connaitre l’histoire : le centre de recherche de l’Union Aérospatiale Corporatiste sur Mars travaillant pour résoudre la crise énergétique de notre système solaire est envahi par de puissants démons et il n’y a que vous, le space Marine DOOM solitaire , pour les en empêcher.

Peut-être un (tout petit) peu plus lent que les précédents épisodes, le jeu garde néanmoins un rythme et un punch bien différents des FPS actuels: les combats vont (très) vite et sont plus rapprochés. Ici pas de couverture derrière une caisse pour se protéger ou d’autoregen en faisant une pause, ces trucs de jeunes.

Tout est histoire d’instinct. On ne joue pas à DOOM en visant calmement son adversaire : on se rue sur l’adversaire fusil à pompe ou tronçonneuse en avant… en hurlant (en tout cas c’est mon cas, mes voisins ne me disent pas merci)20160525184123_1Nouveauté de cet épisode, les Glory Kills, permettent d’achever de façon brutale un ennemi blessé en économisant ses balles. Il y a de nombreuses animations différentes qui dépendent de l’environnement, rendant la chose moins répétitive. Ils permettent en outre de récupérer un peu de vie.

Doom vous encourage à toujours rester en mouvement et à enchaîner les glory kills pour rester en vie.

Les armes ont désormais deux modes de tirs et sont customisables, petite concession de ce DOOM à son époque.

Petit détail amusant, on peut trouver des secrets tout au long du jeu qui feront sourire les fans (figurine de space marine, …)

J’ai des souvenirs émus d’ado du premier Doom de 1993 (oui je suis vieux) et chose amusante j’y ai très récemment rejoué en multi au Stunfest 2016. Cette version de DOOM 2016 en multijoueur bien qu’un peu générique reste très fun et défoulante,  mais elle me semble plus proche de Quake avec ces personnages qui effectuent des double sauts dans tous les sens.20160601192741_1Il est indéniable que la version PC est plus fluide et agréable que les versions consoles (d’autant plus que le jeu est particulièrement bien optimisé) et que le pad ne se prête pas autant à ce jeu, mais les versions consoles n’ont techniquement pas à rougir car on a droit à du 1080p en 60 fps.20160525181226_1Ce Doom reprend un peu l’aspect horrifique de DOOM 3 tout en étant bien plus nerveux et proche du premier DOOM, il emprunte aussi beaucoup au célèbre mod Brutal Doom. 

Autre nouveauté c’est le mode snapmap, un éditeur de niveau qui permet de créer ses propres map de façon simple et bien expliquée. Il est même possible de déclencher des événements scriptés. On peut vraiment créer son propre mod jouable à 4! Il est possible ainsi de télécharger des maps venant des joueurs du monde entier.SNAP_DOOMx64_2016-03-14_13-57-17-06_1463158192Le jeu, attendu avec un peu appréhension car en développement depuis 2008, a essuyé de nombreuses critiques avant sa sortie, et je dois avouer que j’étais aussi sceptique. Mais le solo vif et brutal m’a redonné goût au FPS, c’est un vrai retour aux source du Fast FPS.

Bref du tout bon, vous reprendrez bien un peu de BFG 9000 pour le dessert ?

P.S. et pour les débutant des jeux Doom (ou simplement les gens qui ne sont pas vieux), je vous conseille de lire le passionnant livre Masters of Doom de David Kushner qui vous donnera plus de contexte sur la série d’ id Software.Cyberdemon_Rev_1434321862 Cacodemon_Plus_1437988255 20160601192053_1

version PS4 fournie par l’éditeur

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire