article de Papa PS4 XBOX One

Red Dead Redemption 2

Ecrit par papa

Qui comme son nom ne l’indique pas est le troisième épisode de la série Red Dead.

Après Red Dead Revolver, un projet initialement financé par Capcom mais repris par Rockstar Games, Rockstar lança une suite plus ambitieuse, Red Dead Redemption, qui fut un énorme succès critique et commercial (uniquement sur console au grand dam des PCistes). Et c’est 8 ans après que vient de débarquer Read Dead Redemption 2 (que l’on va abréger en RDR2)

RDR2 prend place une dizaine d’années avant les événements de Red Dead Redemption. Vous ne dirigez plus John Marston mais Arthur Morgan un autre membre de la bande de Van der Linde. Vous serez d’ailleurs amené à croiser John Marston (et à le sauver). La bande de Van der Linde est un groupe de marginaux de divers horizons en quête de l’Ouest. Elle est obligée de rebrousser chemin vers l’Est après qu’un de leur méfait ait mal tourné dans la ville de Blackwater et qu’ils soient pourchassés par les agents fédéraux.

Arthur est un taiseux bourru qu’on appréciera au fur et à mesure de ses réponses ciselées (on notera d’ailleurs le superbe doublage par Roger Clark).  Adopté très jeune par Dutch, le leader charismatique, il en est devenu l’homme de confiance. Et c’est à vous que l’on assignera de nombreuses missions.

On retrouvera en pratique la structure d’un jeu en monde ouvert de Rockstar (comme les divers Grand Theft Auto)  où des personnages clés vous donneront des missions que vous pourrez généralement effectuer dans l’ordre souhaité. Vous pourrez aussi surtout faire ce que vous voulez : chasser des animaux sauvages, jouer à des jeux (poker, le jeu du couteau, domino …), pêcher, faire des braquages, provoquer des gens en duel, devenir chasseur de prime, attaquer des diligences, ou simplement explorer cette immense monde.

L’aspect simulation est particulièrement poussé. Il vous faudra surveiller vos noyaux, (non ce n’est pas sale) il s’agit de jauges indiquant la santé, l’énergie, le sang froid (permettant de déclencher un bullet-time, un ralentissement de l’action d’une fusillade), la santé de votre cheval et enfin l’endurance du canasson. Il y a un système de progression qui basiquement vous fera gagner de de l’expérience plus vous effectuerez certaines tâches. Il faudra aussi penser à se reposer, boire ou manger pour ne pas avoir de malus dans ces diverses catégories. Enfin un système d’honneur évaluera vos actions.

RDR2 aborde aussi en fond le sort des exclus de la civilisation à marche forcée qui se dessine dans une Amérique où l’Ouest a été conquis. En effet au moment où se déroule l’aventure, en 1899, l’ensemble du territoire est pratiquement colonisé, les Etats-Unis sont désormais une puissance mondiale et industrielle. Les bandes sont traquées, par les shérifs qui organisent des posses ou par l’agence de détective Pinkerton.

RDR2 est la somme de travail de milliers de personnes sur plusieurs années (parfois au mépris des conditions de travail des employés) et cela se voit. Le souci du détail est impressionnant. Je ne saurais par où commencer : le photoréalisme des chemins, parfois poussiéreux et d’autres boueux, ou pleins de flaques. La crasse s’accumulant sur votre personnage si vous n’en prenez pas soin, le cheval qui va hennir à l’approche d’animaux sauvages, ….

Tous les personnages rencontrés et en particulier les membres de votre bande sont particulièrement crédibles, avec des caractères différents sans pour autant être des clichés. L’écriture du jeu est extrêmement soignée et les transitions entre les missions sont très fluides, les dialogues ne sont pas alourdis par une volonté de sur-expliquer les choses si courante dans les jeux vidéo.

Le doublage (en anglais uniquement mais avec des sous-titres français) est impressionnant de réalisme. D’après les développeurs plus de 700 personnes ont prêté leur voix aux personnages de RDR2, la plupart sont peu ou pas connus à l’exception de Graham Greene  (danse avec les loups, La ligne verte).

La musique de RDR2 a été composée par Woody Jackson qui avait déjà travaillé pour Rockstar sur Red Dead Redemption, L.A. Noire et Grand Theft Auto V. Plus de 110 musiciens ont contribué à la bande-son dont deux membres de Queens of the Stone Age (Jon Theodore et Mikey Shoes). Les voix sont produites par Daniel Lanois (ayant produit des albums pour Bob Dylan, Neil Young et Willie Nelson) avec des performances de la part D’Angelo, Willie Nelson, Nas, Rhiannon Giddens, Josh Homme, …bref Rockstar a pris cet aspect très au sérieux et il est incontestable que l’ambiance musicale (et sonore) contribue à rendre unique l’expérience de RDR2. D’ailleurs on apprécie aussi quand la musique dynamique sait se faire presque oublier quand il le faut.

Pour autant le jeu n’est pas parfait. En fait c’est l’immense qualité du reste qui fait ressortir de petits défauts. En particulier la lenteur du personnage ou des déplacements à cheval. Il ne fait pas de doute que ceux-ci soient un choix délibéré dans le but d’améliorer l’immersion, il n’empêche qu’il faudra s’armer de patience pour vous déplacer.

De plus l’interface ainsi que toutes les alerte et autres conseils affichés en même temps à divers coins de l’écran dans une minuscule police ne sont pas des modèles d’UX (expérience utilisateur).

Et puis Rockstar vient récemment de sortir la beta de Red Dead Online permettant de jouer avec des amis. Si Red Dead Online partage les mécanismes et les graphismes de RDR2, Rockstar en fait un jeu séparé. D’ailleurs Red Dead Online est assez scénarisé, vous y jouerez un autre personnage que vous pourrez créer. Il sera amené à aider une riche veuve à trouver les assassins de son mari (qui vous ont mené en prison).  Le jeu permettra d’effectuer des missions avec 16 joueurs. Il y a aussi des modes compétitifs.

Red Dead Redemption 2 est un jeu riche, énorme (peut-être trop), qui vous happera pendant des dizaines d’heures dans l’ouest américain au crépuscule des hors la loi.

Disponible sur PS4 et Xbox one uniquement (pour le moment)

Test réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.