article de Papa PC PS4 XBOX One

Fallout 76

Ecrit par papa

Non nous n’avons hélas pas joué aux 75 précédents jeux de Bethesda Game Studios….


Le nombre 76 vient bien sûr d’une bouffée de patriotisme (1776 la déclaration d’indépendance des Etats-Unis) et de l’année de conception de l’abri antiatomique : 2076.

L’action prend place en Virginie Occidentale dans la région des Appalaches, en 2102, 25 ans après une terrible et rapide guerre nucléaire mondiale (et de nombreuses années avant les autres épisodes de la série). Le tutoriel débute après la fête de la veille du “reclamation day”, la date à laquelle tous les habitants triés sur le volet de l’abri 76 (vault 76) vont quitter le nid et rebâtir la nation. L’éditeur de personnage très détaillé vous permettra de vous distinguer (il est d’ailleurs possible de changer d’aspect à n’importe quel moment).

Car pendant vos vacances dans l’abri, l’extérieur s’est fortement dégradé : radiations, mutants agressifs, animaux à deux têtes ou robots fous peuplent les Appalaches. Votre parcours ne va pas être une partie de plaisir.

Le jeu est un mélange de jeu de rôle/action dans un monde ouvert, avec une touche de MMO (jeu multijoueur en ligne) et un aspect de jeu de survie.

Fallout 76 reprend les bases posées depuis Fallout 3 lorsque la série de RPG (jeu de rôle) en 2D s’est transposée en 3D avec un aspect action. Fallout 76 est très proche de son prédécesseur, Fallout 4. La grande nouveauté ici est que le jeu est entièrement online. A chaque partie 24 autres joueurs parcourons le monde désolé de Fallout 76 (qui est si l’on en croit les développeurs quatre fois plus grand que Fallout 4). Vous pourrez même faire équipe avec 3 autres joueurs. Bien sûr il est possible de jouer en solo en n’interagissant pas avec les autres joueurs, mais la partie est plus facile en équipe (par exemple chaque joueur de votre équipe peut servir de point de voyage rapide).

Vous aurez en permanence de nombreuses quêtes qui vous mèneront jusqu’à l’utilisation (ou non) de têtes nucléaires. Celles-ci créant des zones avec des créatures de très haut niveau.

Par choix et probablement pour favoriser le jeu en multi il n’y aura pas un seul personnage humain non joueur. L’absence de tels NPC (personnages non joueurs) rendra les parties solos encore un peu plus solitaires. Néanmoins vous pourrez interagir avec certains robots ou créatures.

L’aspect survie est assez développé. En effet il faudra surveiller la faim et la soif de votre personnage. Et environnement contaminé oblige, il faudra aussi surveiller votre niveau d’irradiation. Bien sûr vous pourrez compter sur votre Pip-Boy (plus exactement le Pip-Boy 2000 Mark VI), ce bracelet servant d’assistant numérique et équipement standard de tous les habitants des abris des Appalaches. Celui-ci vous permet de consulter votre inventaire mais aussi votre état.
Ingérer des aliments contaminés pourra vous faire contracter des maladies. Il ne faudra pas hésiter à faire bouillir votre eau pour la décontaminer. En cas d’irradiation trop prononcée vous pourrez même développer des mutations, ces mutations pouvant avoir des effets positifs et négatifs. Heureusement la mort n’est pas trop punitive en jeu, il vous faudra retrouver votre dépouille précédente pour récupérer votre loot (butin). D’ailleurs il est à noter que le loot est instancié c’est à dire que le loot de l’environnement est unique au joueur est qu’il sera différent même si un autre joueur a déjà fouillé la boite devant vous.

Il y a aussi un aspect craft (fabrication) très important. Vous pourrez ramasser des tonnes d’objets divers. Il ne faudra pas hésiter à ramasser tout et n’importe quoi et s’arrêter à un atelier (d’armure, d’armement, de cuisine) pour convertir ces déchets en objets utilisables ou amélioration de votre C.A.M.P (un système portable de fabrication de camp de base). De plus votre équipement de bric et de broc se détériore vite, l’aluminium ou le cuivre permettra de réparer vos armes.

Jeu Bethesda oblige, de nombreux documents écrits (via des terminaux ou des carnets) vous raconterons la vie de certains survivants, c’est toujours un plaisir de se replonger dans l’univers drôle, tragique et rétro-futuriste de la série.

Hélas il faudra mentionner que le jeu est sorti dans un état de finition assez indigne du grand studio qu’est Bethesda Softworks. Les joueurs étant parfois éjectés de leur session en ayant perdu leur progression, quêtes infinissables, ennemis manquants, bugs de collisions,… Heureusement le studio assure pour le moment beaucoup de suivi et la plupart des défauts techniques sont vite résolus (le développeur ayant récemment sortie un patch d’une quarantaine de Go.). Mais Il n’y a pas que la finition qui peut poser problème, ainsi des idées de design sont assez discutables, telles que que la sauvegarde assez peu claire, le coté MMO obligeant parfois à faire la queue pour activer un élément de quête, les quêtes s’accumulent et occupant une grande part de votre champ de vision, ….

Techniquement le jeu offre des paysages agréables et originaux (la Virginie occidentale étant un peu plus inédit pour un jeu post apocalyptique qu’un désert à la Mad Max) mais reste en deçà des open-world concurrents sortis cette année.

En fait Fallout 76 est orienté vers un certain type de joueur. A la casa Gamer de Père en Fils, Victor, l’ado familier des jeux de survie souvent une peu bancals (du type Rust, Ark, …), apprécie le jeu et m’a permis de progresser. De mon côté, plutôt adepte de jeux solo et moins fan de la survie, j’ai nettement moins accroché.

Nul doute que Fallout 76 ne va que progresser en qualité et qu’il plaira aux aficionados des jeux de survie/crafting en ligne qui apprécieront d’avoir un vaste univers bien écrit et rempli d’activités (à noter qu’il vient récemment de voir son prix baisser). Les joueurs solo devront faire plus de concessions.

Test réalisé à partir d’une version Xbox One fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.