article de Papa PC PS4 XBOX One

Assassin’s Creed Odyssey – Le Test

Ecrit par papa

Nous avions entrevu l’Assassin’s Creed parfum Grèce antique lors de la dernière gamescom et nous avons enfin pu y jouer en profondeur.

Assassin’s Creed Odyssey vous permet de choisir dès le départ votre personnage principal à savoir Alexios ou Kassandra. .Après quelques heures de jeu il semble que ce choix n’influe pas beaucoup sur le jeu, les dialogues restant identiques. A noter que le personnage de Kassandra a droit à un traitement meilleur que ce à quoi nous ont souvent habitué les jeux vidéo (ses armures sont réalistes et fonctionnelles et sa musculature en adéquation avec ses prouesses athlétiques) 

This is Sparta !

Votre héroïne (car nous avons choisi Kassandra)  est une Misthios c’est à dire une mercenaire spartiate à l’époque de la guerre du Péloponnèse opposant Sparte à Athènes . Elle a vécu la plupart de sa vie sur l’île grecque montagneuse et isolée de Kephallonia (en français: Céphalonie). Après quelques missions sur son île son histoire va l’emporter à la recherche de son passé par delà les mers et elle devra affronter le mystérieux culte de Kosmos.

I used to be an adventurer like you …

Le jeu reprend les bases instaurées par Assassin’s Creed Origins, épisode charnière qui a donné un aspect nettement plus RPG à la série. Ainsi votre personnage gagnera des niveaux au fil des points d’expérience gagnés en accomplissant divers quêtes, en trouvant des trésors ou en vainquant des ennemis. De plus votre guerrière pourra acquérir de façon plus ou moins pacifique une foultitude d’armes et d’armures aux caractéristiques variées (et à la rareté basée sur le standard désormais classique: commun, rare, épique et légendaire).

On pourra choisir son armement et ses armure en fonction de sa spécialisation : le type chasseur favorisant les dégâts à l’arc, le guerrier favorisant le combat quant aux dégâts d’assassin ils sont relatifs aux attaques furtives. Vous débloquerez au fil de votre progression des compétences selon un arbre classique à trois branches.

Assassin’s Creed est connu pour être à la base un jeu d’infiltration et cet épisode bien qu’ayant largement étendu le gameplay ne manquera pas d’offrir son lot de forts ou palais à visiter en mode furtif. J’ai l’impression que le jeu est plus permissif sur ce point (ou bien est-ce moi qui suis moins mauvais). Des buissons vous permettront de vous cacher et d’assassiner silencieusement vos adversaires. Attention si vous vous faites repérer, certains ennemis n’hésiterons pas à allumer un feu amenant des renforts.

Mâlaka !

Parfois votre personnage pourra être recherché par des mercenaires (un peu comme les Phylakes du précédent jeu). Le système reprend donc cette inspiration d’Origins avec une petit touche GTA (un indicateur de 5 niveaux de mercenaires vous indiquera votre niveau de recherche selon votre notoriété)  et une grosse pincée de et de Middle-earth: Shadow of War: les mercenaires feront beaucoup penser au système nemesis de ce jeu , chaque mercenaire étant unique avec un nom, des caractéristiques et des faiblesse qui lui sont propres.)

Je dois dire que j’ai une opinion assez ambivalente sur ce système. Cela donne une personnalisation de l’expérience et un challenge. Mais d’un autre côté les mercenaires se révéleront être assez collants et parfois leur présence pourra nuire à votre quête ou mission en cours.

La Carte et le Territoire

Un des aspects notable d’Assassin’s Creed Odyssey c’est sa carte. L’univers est particulièrement vaste à tel point qu’il faudra utiliser des navires pour le traverser. C’est pourquoi Ubisoft Quebec a choisi d’offrir deux modes : un mode guidé classique pour quiconque a joué à un open world Ubisoft (Ghost Recon, Watch Dogs, ..) avec des marqueurs sur la carte affichés en permanence et des objectifs de quête attribués automatiquement.

Mais ils ont aussi créé un mode Exploration qui fonctionnera plus à partir d’un système d’indices fournis lors des dialogues avec les personnages et avec beaucoup moins de marqueurs sur la carte. Vous devrez suivre des consignes du type : «au nord du temple». Le jeu a été basé sur ce second choix et je dois dire que ça fait du bien de pouvoir se perdre un peu. Une fois arrivé à proximité du lieu recherché,  l’aigle de Kassandra (oui ils ont repris le système d’aigle/drone d’Origins) peut être appelé pour trouver l’endroit exact.

De plus le jeu reprend à merveille l’aspect montagneux de la Grèce ce qui explique pour beaucoup le talents des navigateurs grecs tant il est plus rapide de longer les côtes pour se déplacer. On verra aussi des climats et une végétation différents à divers endroits donnant ainsi réellement la sensation de visiter des lieux uniques. Bien sur de nombreux monuments et lieux historiques donneront un cachet à l’aventure. 

“Et tu me guides sur les flots,  Vers ce qu’il y a de plus beau …”

Nous l’avions déjà évoqué dans notre preview, Assassin’s Creed Odyssey permet de prendre les commande d’un navire entre îles trépidantes et eaux périlleuses. Il sera possible de mener de véritables batailles navales et même d’aborder les bateaux adverses. Le jeu offre en outre la possibilité de personnaliser l’apparence de son navire, d’améliorer son arsenal et de recruter (plus ou moins de force d’ailleurs) des membres d’équipages avec leur propres caractéristiques. On appréciera lors des voyages les cris et les chants de nos marins, d’ailleurs il sera possible d’écouter plusieurs autres chants grecs dans le jeu.

Et puis il y a ces missions demandant à éliminer un chef de région afin de favoriser un camp ou l’autre de cette guerre. Le dirigeant ayant souvent un niveau plus élevé il faudra détruire ou voler des trésors pouvant lui être utiles afin de l’affaiblir. Cela pourra même l’amener à être éjecté de son palais avec seulement 1 ou 2 gardes du corps ce qui facilitera son élimination.  Il sera aussi possible alors de participer à d’énormes batailles avec de nombreux combattants simultanés.

Bien sur le jeu apporte tous les raffinements que l’on attend désormais d’un triple A haut de gamme : mode photo détaillé, 4K et HDR sur les formats compatibles, possibilité de changer individuellement la langue des menus, des voix et des sous-titres, graphismes somptueux, …

Le jeu offrira en outre comme son prédécesseur un excellent mode discovery à visée éducative. 

Parmi les défauts on notera les temps de chargement assez important pour le lancement d’une sauvegarde ou durant les transitions avec les scènes cinématiques. De plus nous avons souffert de quelques bugs qui nous ont demandé de relancer une sauvegarde précédente (sauvez régulièrement !), gageons que quelques futurs patchs corrigeront les choses. Enfin revers de la médaille d’un jeu offrant de nombreuses heures de jeux, la quête principale ne semble réellement débuter qu’après une dizaine d’heure (mais on ne s’ennuie pas non plus).   

Assassin’s Creed Odyssey est une gigantesque aventure offrant des dizaines d’heures de jeu et un dépaysement total. Par les dieux ! c’est un jeu à ne pas manquer.

Assassin’s Creed Odyssey est disponible sur Xbox One, PlayStation 4, et PC.

test réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.