article de Papa PC PS4 XBOX One

Shenmue I & II

Ecrit par papa

Le jeu culte de la Dreamcast revient sur nos écrans.

Shenmue est un jeu d’aventure de Yū Suzuki développé par le studio AM2 de Sega pour la Dreamcast sorti en décembre 1999 au Japon (et seulement un an plus tard dans nos contrées) .

Dans les années 80 au Japon, Ryo Hazuki un jeune ado assiste impuissant à l’assassinat de son père, un maître d’art martiaux, par un guerrier chinois brutal, Lan Di, venu chercher un mystérieux artefact. Ryo va se mettre en quête de retrouver les assassins pour venger son paternel. Shenmue II entraînera Ryo à la suite de l’assassin de son père à Hong Kong.

Le jeu sera à l’époque pour beaucoup de joueur une découverte du Japon, et de la ville de Yokosuka dans le Kansai (“entre tradition et modernité” comme le veut l’expression facile).

Shenmue était donc un open world en 3D avec un niveau de détail inouï pour l’époque. Pour resituer, les open world 3D étaient rares à l’époque et plutôt dans un univers fantastique ( Zelda: Ocarina of time ne venait que de sortir l’année passée), alors imaginez les émotions des premier joueurs à la vue de ce monde réaliste extrêmement détaillé. En fait il me semble qu’il s’agit du premier open world 3D urbain (GTA n’était qu’un jeu 2D à l’époque). Le jeu offrait en outre un cycle jour/nuit, le doublages de tous les personnages et surtout des PNJ qui vaquaient à leurs occupations.

Pas étonnant donc qu’il s’agissait d’un des jeux les plus coûteux de l’époque, les chiffres oscillent entre 47 et 70 millions de dollars (mais une partie de la recherche et développement ont servis à d’autres titres). Tellement coûteux que les ventes pourtant bonnes n’ont pas suffit pour que ne soit mis en chantier le troisième épisode devant terminer la saga.

A l’aune des open-world standardisés et ubisoftisés, l’aspect open world de Shenmue semble d’un autre âge: pas de carte sauf à trouver un panneau, pas d’indicateurs de prochain objectif, …Mais ce n’est pas dénué de charme, car dans Shenmue on explore le monde plus par curiosité que pour accomplir une assommante liste de tâches.

Chose rare de nos jours, le jeu vous demandera de faire preuve de patience car certains événements ne se déroulent qu’à une heure bien précise.

Shenmue c’est aussi de multiples mini-jeux , Ryo pourra traîner dans les salles d’arcade et jouer notamment à Hang On et Space Harrier (des classiques de Yū Suzuki en version complète, on appréciera la mise en abyme) ou à un jeu de fléchettes. Ces mini jeux vous aideront à passer le temps en attendant l’heure d’un événement.

Initialement le jeu se voulait être une adaptation RPG du jeu Virtua Fighter. Cela se ressent dans les combats dont la filiation avec l’ancêtre du jeu de combat en 3D ne laisse aucun doute. De plus il est possible de customiser un peu son style de combat avec de nouveaux mouvements

Comment évoquer Shenmue sans parler des QTE (Quick Time Events), ce mélange entre scènes cinématiques et gameplay simplifié vous invitant à presser très rapidement la commande affichée sous peine que votre héros ne réussisse pas l’action. Le principe est bien né sous Dragon’s Lair mais à l’époque les commandes n’étaient pas affichées à l’écran, et c’est réellement la série Shenmue qui lui a donné ses lettres de noblesse. Si le procédé a fait l’objet de critiques par le passé pour sa facilité il est désormais répandu dans de nombreuses grosses productions actuelles. Ces QTE renforcent encore l’aspect cinématographique de Shenmue.

Mais attention Shenmue I & II est un remaster des deux épisodes de la série de Sega. Par remaster il faudra se contenter du minimum syndical de l’adaptation du jeu pour nos écran HD /4K. Pas d’amélioration des textures, des modèles 3D ou du moteur. Aucun changement dans le gameplay. Quelques bugs gêneront à l’occasion la progression (le bug des QTE semble avoir été corrigé par le dernier patch). On est loin de la qualité du remake de Yakuza Kiwami 2. Shenmue I comme beaucoup de jeux 3D de cette période a plutôt mal vieilli. Shenmue II s’en sort beaucoup mieux sur ce point.

Parmi les ajouts notables on notera une interface utilisateur légèrement améliorée et le choix d’utiliser des contrôles classiques ou modernes. Les puristes (ou les weeb) seront ravis de pouvoir choisir le doublage audio en japonais (la version européenne à l’époque n’avait que l’anglais qui n’était pas des plus expressifs). Bien sûr le jeu est sous-titré en français (wink wink la série des Yakuza…). Enfin surtout il est possible de sauver à tout moment.

Shenmue I & II vaut pour ce rappel historique, mais aussi pour son histoire simple , plus terre à terre qui dégage un indéniable charme.

Shenmue I & II est disponible sur PC, Xbox One et PS4.

Pour rappel le kickstarter pour Shenmue 3 fut un énorme succès et la date de sortie vient d’être fixée au 27 août 2019 sur PC et PS4.

Test réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.