article de Papa gamescom

Cyberpunk 2077

Ecrit par papa

Un seul jeu attirait tous les regards à la gamescom, son stand en zone business était entouré de badauds n’ayant pas eu le precieux sesame : le ticket pour assister à la présentation du nouveau jeu de CD PROJEKT RED: Cyberpunk 2077.

Après une attente dans le petit lobby en forme de bar cyberpunk (avec comme toujours chez CD Projeckt des bières aux inscriptions rigolotes) nous sommes rentré dans la petite salle de cinéma. 

Cyberpunk 2077 est un RPG à la première personne inspiré du jeu de rôle sur table Cyberpunk 2020 créé par Mike Pondsmith qui s’inspire lui-même des romans de William Gibson (Neuromancer) (d’ailleurs petit trivia, le jeu de carte android netrunner, est à la base un produit dérivé du jeu de rôle papier Cyberpunk). Dans ce jeu le joueur pouvait incarner un hacker dans un monde contrôlé par des méga corporations.

Dans Cyberpunk 2077 vous contrôlez V qui peut être homme ou femme (curieux que le choix soit si binaire dans un monde où toute les modifications physiques imaginables sont possibles grâce à la cybernétique) . V est un mercenaire qui essaye de gravir les échelons de cette société du bas décadente (les riches habitent en haut des immenses tours loin de la criminalité et de la pauvreté).

La démo montre comment V obtient son premier gros contrat auprès de Dexter Deshaw, un caïd local mais surtout une porte vers la ligue supérieur. Cela l’amènera à se frotter à un psychogang (des illuminés dangereux qui veulent devenir des machines) et à des agents des méga corporations.

Les démonstrateurs ont insisté sur la création de personnage dans laquelle vous pouvez choisir votre apparence mais aussi votre historique. Ils ont aussi insisté que le système de classe était fluide et que le jeu n’imposait pas un rôle (par exemple netrunner, technicien, ..) .

Une vidéo de gameplay est désormais disponible en ligne (voir ci-dessous), mais selon Adam Badowski, Game Director de Cyberpunk 2077 et directeur du studio CD PROJEKT RED, le studio a beaucoup hésité à publier cette démo car il ne s’agit pas d’une version finale, “Des bugs d’animation aux expressions faciales des personnages encore en travail, en passant par de premières versions des lieux” tout est encore en phase de test. Et on peut clairement le comprendre en voyant parfois les horribles campagnes de dénigrement qui arrivent parfois sur les réseaux sociaux de la part des fans hardcore  sous le prétexte qu’en cours de production les développeurs ont changé un point mineur par rapport à la démo diffusée initialement. 

A noter que lors de ma session de démonstration, les développeurs ont choisi un homme comme personnage ce qui changeait certains aspects, en particulier le fait que le personnage soit gay (et cela semble ne choquer personne, ce qui prouve que tout n’est pas si noir que ça en 2077).

Si le début semble assez convenu (un shooter somme tout classique) , la démo donne un indice de la porté du projet quand notre personnage prend un ascenseur qui passe à travers de nombreuses strates de la ville qui semble s’étendre de manière horizontale et verticale. Cyberpunk 2077 offre un monde interactif où tout semble en ligne avec le lore. 

Les aficionados du jeu de rôle original seront contents de retrouver toutes sortes de références :  la ville est bien Night City, cette agglomération gigantesque située sur la côte Ouest des USA, on peut voir des publicités pour les concerts de Johnny Silverhand, rocker et personnage important de la série du jeu papier et bien sûr on constate partout l’omniprésence et la dominance des méga corporations.

On appréciera aussi que le jeu se passe parfois en plein jour, permettant de faire la différence entre le style cyberpunk (science fiction juxtaposant des avancées scientifiques avec un degré de rupture ou de changement radical de la sphère sociale) et le tech noir ( combinant film noir et science fiction comme Blade Runner ou Alphaville) qui sont souvent confondus. Mais néanmoins le jeu mixe les deux fréquemment.

Cette démonstration a aussi donné un aperçu du système de dialogue qui semble un peu plus développé:  incluant des réponses variées mais aussi des actions (par exemple il est proposé parfois de dégainer son arme) .

Surtout on appréciera les multiples augmentations disponibles de son personnage ( amélioration de la main pour assurer une meilleur prise des armes et une plus grande précision, œil cybernétique permettant de zoomer, …) ainsi que l’armement inventif ( fusil qui tire dans les angles, balles à tête chercheuses, lames sortant des bras …) 

Un autre point notable de la démo à laquelle j’ai pu assister et absent de cette vidéo: le héros récupérait à un moment un katana futuriste et particulièrement badass qui avait comme propriété de pouvoir dévier les balles.

Enfin dans ma demo, l’agent de la corporation se faisait ‘remplacer” à la fin, car lors du deal avec le psychogang, notre personnage leur indiquait que la puce de crédits était piégée par un virus, ce qui n’est pas le cas dans la vidéo ci-dessous. Vos choix semblent avoir de réelles conséquences en jeu.

Bref c’est un des jeux les plus attendu du moment, mais les supports comme la date de sortie n’ont toujours pas été confirmés.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.