article de Papa Mac PC

BattleTech

Ecrit par papa

Des Mechs formidables !

BattleTech est un jeu de stratégie au tour par tour développé par Harebrained Schemes (connus pour  leur adaptation en jeu vidéo de la série Shadowrun Returns) et édité par les gens très sérieux de chez Paradox.

Le jeu est tiré de la célèbre licence de jeux de plateaux des années 80. Si tu n’as pas connu cette période glorieuse, jeune ami•e, sache que raconter les aventures de cette licence pourrait faire l’objet d’un roman : d’abord appelé Battle Droids (et rapidement renommé pour éviter des broutilles avec tonton Lucas sur l’utilisation du mot droid) le jeu utilisait des méchas tirés des séries de japanimation (principalement Macross) et a dû changer rapidement ses robots pour problème de droits. Une version dérivée en jeu de rôle s’appelait MechWarrior, du nom des pilotes de ces robots géants appelés BattleMechs.

Et en ce qui nous concerne il y a eu de nombreux jeux vidéo dans l’univers BattleTech, le plus souvent autour de la licence MechWarrior. Des 1988 un premier RPG explorait la licence sur PC. Mais le thème inspira surtout des simulateurs et des shooters, le dernier en date étant MechWarrior Online (toujours disponible d’ailleurs)

L’univers du jeu BattleTech de Harebrained Schemes se passe dans un futur (l’an 3025) où l’humanité a conquis les étoiles. Hélas l’histoire étant un éternel recommencement, des conflits ont ramené celle-ci à une structure féodale, des systèmes entiers étant dirigés par des dirigeants héréditaires. Les BattleMech,  des robots géants pilotés par des MechWarriors ont été conçus lors de ces batailles.

Le jeu commence par une création de personnages de type jeu de rôle qui vous incitera non seulement à définir l’apparence de votre avatar, mais aussi à déterminer son histoire. Cela aura son impact au cours du jeu car il ne s’agit pas que de combats mais il y aura un aspect narratif assez marqué.

Votre première mission vous demandera d’accompagner une princesse à son intronisation. Hélas tout ne se passe pas comme prévu et suite à un bon vieux putsch vous serez amené à guider une compagnie de mercenaires puis entrainé dans une guerre civile.

J’ai dit qu’il s’agissait d’un jeu Paradox ? Vous comprendrez de vous-même qu’il s’agit d’un jeu exigeant au système de combat riche.

Les combats se déroulent au tour par tour. Pour diriger un Mech il faut d’abord lui donner une direction, une vitesse (ce qui a des implications sur l’esquive et la stabilité) et une orientation vers laquelle regardera le robot. Mais il sera possible aussi d’utiliser des réacteurs dorsaux.

Attaquer un adversaire peut se faire à distance en utilisant différentes armes à la fois (missiles, projectiles, laser), pourvu que l’adversaire soit à portée d’un de vos Mech. Pour ceux qui préfèrent faire dans la précision, il est possible de se concentrer sur une partie du robot adverse (tête, torse, bras, jambes) il sera alors intéressant parfois de s’acharner sur une pièce pour par exemple désarmer l’adversaire. Bien sûr il sera possible de donner des coups dévastateurs en combats rapproché.

En fait les combats demanderont de gérer de nombreux paramètres : adapter son type de robot à la bataille (léger, medium et grands), choisir le type d’armes (courte ou longue portée), positionner son Mech selon le terrain, et  même le choix des refroidisseurs (le saviez-vous ? un Mech chauffe vite en situation de combat ou selon son environnement).

Votre vaisseau vous servira de base. C’est là que vous sélectionnerez vos missions, discuterez avec vos collègues mais aussi l’endroit pour réparer, améliorer voir construire vos Mechs (il y a plus de 30 types de Robots géants). Ça sera aussi l’endroit pour gérer votre compagnie de mercenaire : recruter ses MechWarriors, gérer leur expérience, les assigner à un robot…

Il faudra aussi gérer ses contrats de mercenaire en fonction de l’argent proposé, des pièces récupérables et de la réputation gagnée.

Parmi les regrets, c’est principalement le rythme qui pourra poser problème : si les animations des mouvements des robots sont sympathiques au début, elles sont deviennent très vites un peu trop chronophages (on est loin du gameplay rapide d’Into the Breach)

Si la patte artistique (les cinématiques sont souvent de très jolies peintures digitales) est indéniable, la technique l’est un peu moins au point avec des graphismes aux faibles textures lorsque l’on zoom. Enfin le jeu est uniqument disponible en anglais.

Néanmoins j’apprécie particulièrement l’aspect terre à terre de l’univers de BattleTech, il faut gérer des pilotes qui finissent souvent à l’infirmerie, il faut faire avec des robots endommagés, essayer de rentrer de l’argent dans les caisses. Le tout est mélangé à un univers de noblesse spatiale. Une sorte de mélange  entre Firefly / The Expanse et Games of Thrones en quelque sorte.

BattleTech est un bon mélange de stratégie et d’une légère couche de jeu de rôle dans un univers riche et intéressant. Et en plus il y a des robots géants alors qu’attendez-vous ?

BattleTech est disponible sur Mac et PC.

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.