article de Papa indé PC PS4

The Swords of Ditto

Ecrit par papa

Ci-gît l’épée à terre, s’émoussa sa lame, et ternit son éclat.

Me voilà mort dès les quelques premières minutes de jeu. Pas de soucis The Swords of Ditto est un rogue-like. Vous incarnerez donc un nouveau personnage (qui change de visage et de sexe aléatoirement à chaque partie). Poukou, un bousier fantomatique, vous guidera vers votre destinée : la réincarnation de l’Epée de Ditto, l’arme du destin pour contrer les noirs dessins de Mormo, la grande méchante du jeu. Les joueurs ont 4 jours pour atteindre le palais de Mormo (après avoir défait les ancres magiques pour l’affaiblir) et la vaincre.

The Swords of Ditto est le fruit du studio anglais onebitbeyond, créé par l’ancien Creative Director de Curve Studios, Jonathan ‘Bidds’ Biddle.

La direction artistique du jeu annonce bien la couleur : dès la première impression on y voit un mélange entre le Zelda de la Super NES (The Legend of Zelda: A Link to the Past) et un dessin animé du type Adventure Time. Et cet aspect visuel est en parfaite adéquation avec le jeu qui va effectivement mélanger le Dungeon crawler par écran des premiers Zelda et un univers « trop mignon » façon dessin animé Cartoon Network.

En tant que représentant du désormais fleurissant genre Action-RPG Rogue-Like, chaque décès est permanent, mais à chaque mort votre nouveau héros qui se réveillera 100 ans plus tard conservera le niveau, les points d’expérience, l’argent, et les armes acquis lors du personnage précédent (enfin une fois que vous aurez compris l’importance des éclats célestes, malheureusement peu expliqués). Par contre il est un peu pénible de recommencer à chaque fois la séquence du lever puis d’aller chercher l’épée 2 écrans plus loin à chaque mort.

Rogue-Like oblige, le monde changera quelque peu à chaque partie, les éléments changeront de place et de nouveaux donjons apparaîtront ce qui encourage la rejouabilité.

Au fur et à mesure de votre exploration de la carte, vous débloquerez des points de téléportation (grâce à la compagnie air kazoo) permettant de se rendre aux donjons ou au village. De plus votre personnage pourra acquérir des armes et objets appelés « jouets » (transformation en héros géant tiré d’un tokusatsu, pied géant écrasant les ennemis, anneau laser, yoyo géant qui plaira aux fans de l’antique jeu Rygar, …). Vous trouverez aussi des autocollants, ceux-ci vous octroierons des bonus (de santé, d’attaque, de résistance,…)

Le gameplay est efficace et éprouvé par des années d’action RPG. Votre héros se contrôle simplement, une attaque à l’épée, un bouton d’action, un autre pour utiliser les jouets et surtout une roulade-esquive bien pratique pour éviter les attaques adverses comme ce jeu dont les journalistes ont trop abusé du nom ( et qui se finit en « Souls »).

Les ennemis sont suffisamment variés et avec des comportements différents pour ajouter de l’intérêt à chaque partie. Un chiffre au-dessus des adversaires vous indiquera leur niveau.

L’univers de The Swords of Ditto est réellement coloré et amusant, les PNJ auront souvent des réparties rigolotes. Les magasins sont trop mignons (surtout ceux des vendeurs d’autocollants et de jouets). Il est d’ailleurs amusant de constater que vos actions auront un impact sur le monde lors du run suivant, par exemple vous pourrez admirer une statue dressée en l’honneur de la précédente Épée de Ditto.

Le grand plus de The Swords of Ditto c’est de pouvoir y jouer en coopération locale avec un ami sur le même écran, ce qui rend le jeu encore plus amusant (et un peu plus simple). Ici on partage son inventaire donc pas de compétition entre amis.

Parmi les regrets, on déplorera le nivellement du monde à votre mort (un donjon nécessitant un niveau 3 demandera un niveau 4 au run suivant) ce qui fait que vous n’avez pas l’impression de progresser autant que vous le souhaitez et obligera à grinder. En fait cet excellent Action-RPG pourrait peut-être se passer de mécaniques rogue like.

The Swords of Ditto est un superbe petit jeu d’aventure, extrêmement mignon, qui plaira aux fans des Zelda classiques. Il est d’ores et déjà disponible sur PC et PS4.

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par le développeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.