article de Papa PC XBOX One

Sea of Thieves

Ecrit par papa

Qui n’a jamais rêvé d’être malade du scorbut, d’avoir le mal de mer en permanence, de souffrir à mi-temps d’empoisonnement éthylique pour finir avec les poissons ?

Vous l’avez compris Sea of Thieves (développé par le légendaire studio Rare) vous offre la promesse de vivre l’intrépide existence d’un pirate.

Après une sélection de personnage (que l’on peut choisir parmi des modèles générés aléatoirement plutôt que créés par nos soins) il faudra faire un choix: y jouer en équipe avec des amis ou des inconnus ou en solo sur un bateau plus petit (Ce choix aura un fort impact sur votre expérience de jeu, comme nous le développerons plus loin.) Ensuite vous vous réveillerez dans une auberge (comme dans la vraie vie en fait) et  là vous pourrez découvrir le large monde de Sea of Thieves. La petite île de départ vous permettra de rencontrer différents marchands, votre navire vous attendant sagement au port.

Mais très vite on a le sentiment d’être un peu perdu : il y a des marchands mais vous n’avez pas d’argent et un bateau mais vous n’avez pas de but. Heureusement trois guildes seront là pour vous offrir différentes missions et quêtes.

Les Collectionneurs d’Or vous emmèneront à la recherche de trésors. L’ordre des âmes vous enverra combattre des squelettes et le plus souvent leur redoutable capitaine. Quant à l’alliance des marchands, proche des docks, ils vous feront découvrir le monde merveilleux du transport de marchandises (Il s’agira souvent de poules ou de cochons qu’il faudra d’abord attraper et parfois de nourrir).

Parfois les quêtes demanderont plusieurs objets, d’autres fois celles-ci seront des énigmes. Toutes ces missions demanderont à chaque fois de ramener le trésor /crâne / marchandise au représentant de la guilde pour recevoir son argent et ses points de réputation auprès de ladite guilde. (À noter que si on peut ramener les objets à tout comptoir de la guilde, les missions de l’alliance des marchands demandent de le ramener à un comptoir particulier dans un temps limité). Finir des missions pour ces compagnies vous permettra de débloquer certains objets exclusifs à la guilde.

Mais on peut aussi trouver des bouteilles à la mer ou explorer des navires échoués. Et il y a les forts squelettes indiqués par un nuage en forme de crâne, qui sont un équivalent de raid, à faire impérativement en équipe afin d’obtenir richesse et gloire.

Vous pourrez éventuellement dépenser vos doublons après des marchands de vêtements, d’équipements et d’armes qui fourniront de nombreuses manières de vous distinguer du flibustier moyen, mais heureusement tous les ajouts ne seront que cosmétiques. Les marchands serviront aussi de contact pour vos expéditions.

Avant de lever les voiles, il sera conseillé de bien prendre soin de remplir les cales de votre navire avec les  consommables essentiels, à savoir : des bananes (pour régénérer votre santé, c’est riche en potassium tout le monde le sait) des boulets de canon (afin d’expliquer sans la moindre ambiguïté votre point de vue aux Bachi-bouzouks d’en face), et enfin des planches (pour réparer votre rafiot).

Une fois dans le bateau il faut activer la quête (via un vote) puis prendre la carte de quête et regarder où se trouve votre destination sur la grande carte du navire. Cela demande d’effectivement comparer les deux cartes et la navigation vous demandera de suivre la boussole. C’est très rafraîchissant par rapport à tous ces open world et leurs cartes sur-informatives ou leur GPS. (Par contre cela s’avérera un vrai cauchemar pour les gens ayant moins de capacités d’orientation ou de concentration comme moi)

Manœuvrer un navire n’est pas une tâche de marin d’eau douce. Sea of Thieves ayant été prévu pour se jouer en équipe,  il faudra en effet faire preuve de beaucoup de coordination pour maintenir votre galion à flot. Parmi les taches il y aura : lever l’ancre, monter la grand-voile et l’orienter, faire la vigie, réparer les fuites de la coque, regarder la carte, tirer une bordée,…  Heureusement en cas de naufrage une sirène pirate vous permettra de récupérer votre bateau.

Techniquement le jeu et superbe, c’est la plus belle mer numérique que j’ai pu voir et la météo dynamique n’est pas en reste: les couchers de soleil ou les tempêtes sont de toute beauté. La direction artistique très cartoon convient parfaitement et le jeu se révèle une machine à screenshots. Je n’ai subi que très peu de bugs, mais il faut dire que Rare a pris soin de d’effectuer de très longues périodes d’alpha et de bêta test. Le jeu est bourré de traits amusants afin d’assurer l’ambiance entre amis ou d’assurer le spectacle des streamers: ainsi il est possible de s’enivrer de rhum, de faire l’homme canon ou de mettre aux fers un membre de l’équipage.

Je dois dire que j’ai eu un peu de mal avec l‘absence de tutoriel, mais cela semble un avantage pour beaucoup. Le défaut réellement notable est un contenu de jeu assez faible avec des missions qui se ressemblent et des ennemis très génériques. Rare semble conscient de ce problème. Ainsi il est prévu une mise à jour en mai (The Hungering Deep) qui ajoutera de nouveaux ennemis ainsi que le début d’événements hebdomadaires. D’autres mises à jour sont prévues pour l’été : Cursed Sails apportera un nouveau bateau et Forsaken Shores une nouvelle zone de carte.

Il faut reconnaître à Rare le courage d’assumer des choix tranchés en matière de gameplay (pas de trajet GPS, possibilité de mettre aux fers un allié relou,..)

Mais qu’en est-il du plaisir de jeu ? En solo le jeu se révèlera trop répétitif voir même punitif, le jeu ayant vraiment ayant été pensé pour de la coopération. C’est réellement en équipe avec des amis ou des inconnus qu’il prendra toute sa saveur. Que cela soit pour le fun ou avec un peu de role play les parties en équipe de trois ou quatre joueurs s’avéreront réellement amusantes. En fait il faut voir Sea of Thieves comme une structure pour vivre vos propres aventures.

Sea of Thieves est disponibles sur Xbox One (optimisé Xbox One X) et sur Windows PC (et permet d’ailleurs le crossplay entre ces deux plateformes).  Pour ceux qui hésitent à sauter le pas Sea of Thieves est aussi disponible via Xbox Game Pass le service de jeu par abonnement.

Test réalisé à partir d’une version Xbox One fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire