article de Papa indé Linux Mac PC PS4

Crossing Souls

Ecrit par papa

Surfons sur la vague de revival des années 80.

Crossing Souls, développé par les espagnols de Fourattic, est le nouveau poulain de l’écurie Devolver Digital.

Il s’agit d’un jeu d’aventure action rappelant le meilleur de la pop culture des 80s. L’aventure prend place en Californie durant l’été 1986 et narre les aventures d’une bande de gamins (vous avez dit Goonies ?) typique des kid’s movies de l’époque, on retrouve Matt l’intello binoclard et véritable génie, Kevin le petit frère tête de mule, Big Joe le costaud de la bande, Charlie la seule fille du groupe et Chris le leader charismatique.

La découverte d’une pierre rose permettant de communiquer avec d’autres dimensions et en particulier celle du royaume des morts va chambouler leur existence et les faire affronter les complots maléfiques du Major Oh Rus et d’une conspiration gouvernementale. Vous affronterez des gangs, des membres d’une conspiration et de nombreux fantômes.

Chacun des personnages a des capacités différentes et il est possible de changer de personnage d’un simple bouton. Chris saura escalader, tandis que les bottes à réaction de Matt lui permettront de plus longs sauts. Big Joe pourra déplacer de lourds objets et Charlie dispose d’une esquive super rapide.

Il vous faudra résoudre quelques puzzles avec l’aide des différentes habilités de chacun de vos personnages.  La capacité de pouvoir se déplacer entre deux dimensions donnera un peu de piment aux puzzles. Parfois quelques séquences d’action inspirées des jeux de l’époque viendront rompre la routine. Il y aura aussi des combats de boss un peu plus originaux.

Les combats se feront en temps réels un peu à la manière des beat’em up de l’époque (street of rage, double dragon, ..)

La direction artistique colorée et pixelisée s’accorde parfaitement à l’univers et certaines scènes cinématiques seront faites avec un look et l’animation (pas très bonne) caractéristiques des cartoons américains du weekend. Au niveau de la musique le thème principal orchestral respecte bien les codes des films de l’époque (façon Jerry Goldsmith ou John Williams) et les scènes d’actions elles ont droit à de la synth pop.

Au niveau des regrets, on pestera parfois au sujet de la vue isométrique qui rendra difficile d’évaluer certaines distances ou sauts. Parfois ce n’était pas mieux avant comme ce système de sauvegarde qui oblige à trouver la disquette pour sauvegarder ou la difficulté parfois mal dosée.

Quant à l’histoire, Crossing Souls s’appuie fortement sur la vague de nostalgie des années 80 qui déferle depuis quelques années déjà et qui semble atteindre son plus haut avec des séries comme Strangers Things ou l’imminent Ready Player One ou la synthwave. Le scénario, à dessein, respectera tous les clichés du genre : bande de copains et leur super cabane luxueuse top secrète, moment dramatique, méchants manichéens, poursuites à vélo, … On aura l’impression de vivre un film de Joe Dante. Il sera aussi possible de trouver les références à la pop culture plus ou moins cachées (Toy Story, Gremlins, Retour vers le futur, Tortues Ninja, Ghost Busters …)

Tout dépendra de votre niveau de saturation du phénomène eighties ou de votre date de naissance. Crossing Souls plaira certainement plus aux gamers ayant connu cette époque ou aux jeunes qui veulent découvrir ce qui faisait vibrer leurs parents. Malgré ses quelques défauts j’y ai passé un bon moment et j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire et ses multiples références.

Crossing Souls est disponible sur PlayStation 4, Microsoft Windows, Linux, Mac OS.

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire