article de Papa PS4 XBOX One

Injustice 2- le test

Ecrit par papa

Les développeurs de NetherRealm Studios pourraient se targuer du titre de nécromanciens. En effet ce sont eux qui ont ramené à la vie la série moribonde Mortal Kombat. Ils reviennent aujourd’hui utiliser leur magie sur les super héros DC Comics pour donner une suite à Injustice : Les Dieux sont Parmi Nous.

Le premier épisode nous racontait l’histoire d’une terre parallèle (plus exactement « Terre Unie » pour les fans du multivers DC Comics)  dans laquelle un Superman brisé par le chagrin était devenu un terrible dictateur sanguinaire. Dans Injustice 2 (Attention spoiler), les gentils ont finalement gagné.  Superman est sous les verrous d’une super prison et Batman/Bruce Wayne essaye tant bien que mal de restaurer la planète au moment pile où un nouveau fléau s’abat sur le monde.

Ce scénario sera prétexte à de nombreuses manifestations de justice et autres actes héroïques (oui en vrai des super rixes et autres méga bastons entre super héros et vilains de l’univers DC).

Bien entendu la campagne solo est du niveau d’une série B, mais NetherRealm Studios a indéniablement un talent pour ce genre d’histoire (ils avaient même réussi l’exploit de rendre intéressante une campagne solo sur Mortal Kombat, et pour cela ils ont droit à mon respect). En fait la trame de Injustice 2 est largement supérieure à celle de bon nombre de séries de Super héros DC ou Marvel actuelles (et sans aucun doute supérieur à Legends of Tomorrow) et respecte beaucoup les BDs originelles (avec de nombreuses références qui feront glousser les plus comics nerds d’entre vous).En outre ce mode solo est d’une durée de vie conséquente par rapport aux jeux de combats.

Peu de changement au niveau du gameplay. Les personnages ont toujours 3 types d’attaques : faible, moyenne et forte. Ainsi qu’une compétence spéciale unique à chaque héros/vilain. Pour utiliser sa super attaque il faut presser les deux gâchettes en même temps. A noter que ce jeu de combat est réellement pensé pour les joueurs au pad. Pas besoin de stick arcade ici. Les rounds sont toujours déterminés par deux barres de vie, et il est désormais possible d’éviter la plupart des attaques environnementales (lorsque l’adversaire empoigne un objet du décor et vous l’envoie).

Au niveau réalisation, le jeu est très soigné, avec des super attaques complètement folles (la séquence de Flash qui emmène fracasser sa victime dans le temps contre une pyramide et un dinosaure avant de le projeter contre son double temporel est assez folle). Les environnements sont animés et très détaillés. Et comme dans le précèdent épisode en donnant un coup fort à l’adversaire à un bout de l’écran on se retrouve projeté dans une autre partie de niveau après une scène de transition impressionnante (et probablement fort douloureuse pour la victime).

On appréciera les doublages français soignés et utilisant souvent les mêmes voix de personnages que celles d’autres séries. De plus les animations faciales sont plus que correctes et permettent une meilleure immersion.

La campagne solo nous amènera à changer régulièrement de personnage au grès de l’histoire. A certains moments il sera même possible de choisir entre deux héros. D’ailleurs Injustice 2 comporte 29 personnages jouables, nouveaux et anciens. Parmi les nouveaux personnages, il sera possible de jouer avec Atrocitus (le Red Lantern très énervé et son chat) , Blue Beetle (hélas Jaime Reyes pas Ted Kord diront les plus vieux d’entre vous), Firestorm ou Swamp Thing. Bien évidemment de nouveaux personnages seront disponibles en DLC (avec des personnages issus de la série Mortal Kombat)

Une des nouveautés est le fait de pouvoir gagner des pièces d’équipement pour les divers personnages il est ainsi possible de choisir l’apparence, le style de combat et l’évolution de ses héros. Le loot sera obtenu aléatoirement après chaque combat, les objets étant classés en fonction de leur rareté. On trouve aussi des coffres à ouvrir (oui comme dans Overwatch). Bien évidemment, comme nous ne vivons pas au pays des bisounours il sera possible d’acheter du loot avec de la monnaie réelle. Personnellement je ne cours pas trop après cet aspect loot, mais les enfants eux en raffole.

Il y a bien sur un mode multijoueur permettant de s’affronter en local ou via internet. Il est même possible de créer une guilde de joueurs (50 max) afin de gagner et de  partager son loot.

Injustice 2 n’apporte pas de changements fondamentaux, mais de subtiles améliorations qui en font un indispensable aux fans de comics et de jeux de baston. Bref c’est assez rare pour être noté mais il s’agit d’une très bonne adaptation d’un univers BD/Ciné en jeu vidéo.

Test réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire