article de Papa indé PC PS4 XBOX One

Flinthook

Ecrit par papa

Je me suis récemment pris de passion pour les descriptions de jeux à base d’accumulation de catégories, sorte de tic à la mode chez les indés. Pour celui-ci je mettrais : Rogue-lite grappling hook platform game

L’univers de Flinthook est parsemé de pirates et flibustiers de l’espace à la recherche de trésors. Mais lorsque l’un de ces chasseurs de trésors veut libérer un mal ancien menaçant le cosmos, votre héros le petit pirate cagoulé Flinthook va devoir affronter des flottes entières de bateaux pirates.

S’il est petit Flinthook n’en est pas moins bien équipé. Il peut en effet s’aider d’un grappin et de crochets fort commodément placés dans les niveaux. Un pistolet à plasma lui permet de se débarrasser des corsaires grouillant dans les décors. Mais cela peut aussi se régler par une bombe bien lancée ou tout autre armement que l’on débloquera au fur et à mesure de la partie.

En outre notre héros dispose du pouvoir de ralentir le temps. Si cette capacité ne dure pas longtemps, elle se recharge vite et permet d’assurer un saut ou de placer un tir.

Votre personnage est particulièrement vif et agile : il est tout aussi agréable de le voir virevolter de crochet en crochet que de le contrôler. Il est possible de diriger librement l’angle du grappin et on se prend vite pour un petit Spider-Man mignon qui se balance au bout de sa corde.

Flinthook devra effectuer des raids dans des bateaux pirates pour récupérer de quoi nourrir son compas, (qui est une créature vivante) et trouver le bateau du boss. En pratique cela demande comme pour Spelunky ou Rogue Legacy de finir 3, 4 (ou plus )niveaux d’affilée (en trouvant le coffre principal) sans mourir pour atteindre le boss.  Rogue-lite oblige, toute mort vous obligera à recommencer les raids depuis le début. Néanmoins tout n’est pas perdu dans ce cas, chaque niveau passé vous donne des points pour des achats au marché noir permettant de gagner des capacités permanentes (plus de points de vie, arme supplémentaire ou emplacements d’atouts) et vous cumulez vos points d’expérience.

Au début de chaque raid il est possible d’attribuer ses atouts : des cartes octroyant divers bonus que l’on récupère dans nos parties. Les emplacements d’atouts étant limités il faudra faire un choix toujours déchirant, comme de décider de prendre une portée de l’arme plus importante ou une invincibilité temporaire après avoir été touché. Heureusement il sera possible de débloquer des emplacements supplémentaires d’atouts au marché noir.

Les niveaux sont créés de façon aléatoire, la petite carte en haut à droite se dessine à la façon de the binding of Isaac (avec 4 directions possibles pour chaque pièce). On y trouvera des pièges, des marchands, et  surtout des trésors. Le travail de Dominique Ferland (Dom2D),  le game designer de Flinthook, a permis de faire que chaque raid soit unique sans être trop générique

La superbe direction artistique en pixel art est colorée et bon enfant et la musique enjouée de Patrice Bourgeault (qui a travaillé sur Curse’n Chaos ou Mercenary Kings)  donne le sourire. Techniquement on appréciera la fluidité et la rapidité des animations.

En définitive ses seuls défauts ne proviennent que du genre en lui-même : la répétitive et la difficulté inhérente des rogue-lite.

Non seulement Flinthook offre un univers original de pirates spatiaux à la catégorie des Rogues-lites, mais il se place directement parmi les meilleurs du genre. On ne peut qu’apprécier le travail réalisé par les canadiens de Tribute Games.

Test réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire