article de Papa PC

Endless Space 2

Ecrit par papa

Nous avons affronté le vide sidéral pour tester l’Early Access d’Endless Space 2.

Endless Space 2 est un 4X du studio français Amplitude Studios (édité par Sega) qui  vous met dans la peau d’un leader avec la lourde tache de mener sa civilisation à travers les étoiles.

L’univers d’Endless Space 2 se déroule dans une galaxie ayant été colonisée dans des temps anciens par un peuple extrêmement avancé et mystérieux appelé les Endless, disparus depuis bien longtemps et dont seuls restent des ruines, quelques artefacts puissants et une substance nommée Dust.

L’interface principale d’Endless Space 2 se présente sous la forme d’une carte spatiale. Au début vous n’avez qu’un système solaire. En produisant des vaisseaux d’exploration et de colonisation vous parviendrez à découvrir d’autres systèmes stellaires, à coloniser d’autres planètes et à rencontrer d’autres formes de vies.

L’interface est particulièrement soignée et lisible bien qu’un peu rigide (on ne peut pas tourner autour des astres et des vaisseaux comme dans Stellaris). Les gros plans d’astres feront tourner la tête aux fans de science-fiction. Mais c’est surtout la fonction scan qui est très appréciable car permettant deux niveaux de lectures : pour chaque page seules les informations essentielles sont disponibles par défaut pour une meilleure lisibilité, mais une pression de la barre d’espace permet d’avoir de nombreuses données et graphes additionnels pour les mordus des chiffres. Une excellente idée.

Endless Space 2 vous offre le choix parmi 6 factions pour le moment : les Sophons, des scientifiques du premier épisode, les Cravers une espèce agressive ravageant les planètes comme un essaim de sauterelles, le United Empire une monarchie humaine focalisée sur l’économie et l’armée , les Vodyani qui vivent dans leur vaisseaux mère et s’amarrent aux planètes pour en piller les ressources, les Lumeris qui sont d’habiles négociateurs et enfin mes préférés les Horatio, un peuple crée par un richissime visionnaire voulant façonner l’univers à son image grâce à des technologies génétiques.  Chacune de ces factions a son propre type de jeu très différent des adversaires (il s’agit d’un gameplay asymétrique). A terme le jeu devrait comporter 8 factions.

On retrouvera un arbre technologique (en forme de disque depuis la dernière mise à jour) assez poussé qu’il faudra développer tout au long de la partie pour, par exemple, acquérir de meilleurs vaisseaux, un meilleur système économique ou une amélioration de la colonisation.

La couche politique est particulièrement développée. Les différentes espèces assimilées par votre empire siégeront à votre sénat.  Des partis politiques naîtront, et ceux-ci influeront sur les lois votées. En effet vous serez amené à passer des lois qui en pratiquent s’apparenteront à des bonus passifs, par exemple augmentation de la production agricole, ou amélioration de l’armement. Selon les changements politiques, des lois vous seront mêmes imposées. Mais au moment des élections (tous les 30 tours), vous pourrez influer le vote en soutenant un camp, en faisant usage de corruption ou carrément en menaçant vos adversaires  pour arriver à vos fins.

Des options de diplomatie avec les autres espèces seront rapidement disponibles, mais les rencontres ne se passeront pas toujours pacifiquement. Ce qui amènera les phases de combats, celles-ci sont assez jolies avec de multiples angles de vues. Néanmoins les combats sont peu interactifs, ne vous laissant que 3 choix tactiques. C’est peut-être l’aspect le moins développé du jeu.

La colonisation demandera d’abord la création d’avant-postes. Apres un certain temps celui-ci permettra de coloniser la planète. Tous les types de planètes ne seront pas immédiatement colonisables et demanderont d’investir dans la recherche adéquate.

Nouveauté de cet épisode, un système de quête fait son apparition. Ainsi cela impliquera de remplir des missions accompagnées de jolies illustrations et de textes développant l’univers du jeu. Il s’agira d’explorer des ruines mystérieuses ou de trouver des artefacts oubliés des Endless. Cet aspect est plus développé que son concurrent Stellaris et apporte de l’intérêt à la partie.

On appréciera aussi la piste sonore de bon goût mais discrète réalisée par FlybyNo.

Amplitude Studios semble avoir bien écouté sa communauté (games2gether) afin de mettre tout en œuvre pour sortir un 4X riche à l’interface intuitive. Même si le jeu est toujours en phase d’accès anticipé (sortie prévue cette année), il est suffisamment abouti pour justifier votre achat.

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire