article de Papa PC XBOX One

Gears of War 4

gears_lgo_omen_rgb
Ecrit par papa

Découvrir Gears of Wars 4 c’est comme retrouver une bonne paire de charentaises: on s’y sent comme chez soi (enfin quand son chez-soi comprend des monstres et des gunfights sanglants)

Gears of War 4, qui est le 5ème épisode de la série (n’oublions pas Gears of War: Judgment), se déroule 25 ans après le 3ème épisode.  La campagne solo débute par le Général Hoffman vieillissant se remémorant quelques-unes de ses batailles des Guerres Pendulaires et de l’Emergence Day (le jour où les locustes en envahi le monde de Sera). Plus tard les 3 protagonistes principaux J.D. (le fils du héros des épisodes précédents, Marcus Fenix) et ses amis Del et Kait, sont poursuivi par l’armée CGU qui semble être devenue franchement totalitaire sous le commandement du premier ministre Jinn et son armée de robots. Cette poursuite les amènera à rencontrer un nouvelle menace similaire aux Locustes, la Vermine, et aussi à sortir de sa retraite un Marcus Fenix âgé mais toujours aussi badass.

gears4_screenshot_guardian_combat

La campagne solo est relativement bien écrite et pleine de rebondissements.  Les développeurs de The Coalition qui ont remplacé Epic Games ont conservé la direction artistique des précédents épisodes avec ses héros aux carrures de footballeur américains et ses environnements sombres.  Néanmoins on remarque le soin apporté pour diversifier les décors, de la base de robots high-tech à la demeure d’allure toscane en passant par le musée abandonné. Il est indéniable qu’ils ont voulu éviter la lassitude qui pouvait poindre dans les précédents épisodes.

Les contrôles sont les mêmes et on retrouve jusqu’au riff de guitare indiquant que le dernier adversaire a été abattu. Les aficionados des Gears ne seront pas dépaysés.

01-11-2016_17-15-14

La jouabilité n’a aussi que très peu évolué: il s’agit toujours d’un jeu de tir à la troisième personne où les zones de couvertures jouent un grand rôle. Des caisses ou murets opportunément placés permettront de se mettre à couvert durant les fusillades. Les tirs sont précis et on retrouve les nombreuses armes de la série avec quelques additions dont le lance-scies ou le dropshot. Il sera possible de donner quelques attaques de corps à corps comme une charge ou utiliser la tronçonneuse du Lanzor, ou même d’attraper les ennemis dans le dos. Plus loin, tirer sur des sortes de cosses permettra de les faire tomber et de se mettre à couvert. La jouabilité est vraiment solide et carrée et c’est tant mieux car il y aura beaucoup de fusillades.

01-11-2016_17-12-39

Heureusement quelques séquences permettent de rompre une certaine répétitivité : course en moto, séquence de tower defense nécessitant de placer des tourelles, boss…

01-11-2016_17-16-01

Au niveau des ennemis, la Vermine est très proche des locustes rencontré dans les précédents jeux , mais on trouve de nouvelles variantes telles que cette sorte de fauve bondissant. Les robots et les drones de la CGU sont aussi une nouveauté et permettent de varier les plaisirs.

Le climat apocalyptique se révèle aussi un adversaire : les vents déchaînés et les éclairs seront autant d’obstacles sur la route de nos héros.

A mon humble avis, l’un des plus des grands atouts de la série est la possibilité de faire la campagne en coop (en ligne ou local) et cet opus ne déroge pas à la règle. D’ailleurs Gears of Wars 4 est même Cross Play permettant à des joueurs  Xbox One et Windows 10 de jouer ensemble à des modes coopératifs tels que les modes Campagne, Horde et co-op versus.

01-11-2016_17-17-07

Techniquement le jeu est très solide avec un frame rate à 30 FPS en mode campagne qui ne faiblit pas même en affichant de superbes décors et 60 FPS en mode multijoueur.

Au niveau multi on retrouvera le mode Horde permettant d’affronter des vagues d’ennemis avec ses amis. La nouveauté étant l’utilisation du fortificator, permettant de crafter des tourelles et autres fortifications. Il y a aussi des modes versus multijoueur plus classiques, avec des serveurs dédiés, comme les modes Roi de la Colline, Matchs à mort ou Zone de Guerre.

Le jeu est compatible avec le programme Xbox Play Anywhere permettant si vous l’avez acheté en ligne d’y jouer sur Xbox One et PC Windows 10. Autre bonus sympa, pour une période limité, l’achat du jeu vous donne droit à tous les autres épisodes précédents rétrocompatibles sur Xbox One.

Gears of Wars 4 prouve que la licence est entre de bonnes mains avec les canadiens de the Coalition et se révèle un excellent premier pas pour la série sur Xbox One, même si on attend un peu plus de nouveautés pour le prochain épisode.

Un peu de brutalité dans ce monde de finesse.

Test réalisé à partir d’une version XBox One fournie par l’éditeur. 

A propos de l'auteur

papa

Rédacteur en chef avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81.
Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laissez un commentaire